ÉLECTIONS

  • Notre 3ème campagne citoyenne est lancée

    PROXIMITÉ l'ambition citoyenne.jpg

    En Wallonie, PROXIMITÉ est le seul groupement véritablement citoyen, donc apolitique par définition, à se présenter 3 fois de suite au suffrage des électeurs et qui a obtenu 3 sièges à chaque élection communale.  

    Sans discontinuer, nos 3 mandataires et membres actifs ont prouvé depuis 2006 qu’il est possible, même à partir des bancs de la minorité, de faire valoir une vision plus citoyenne que politique.

    Lors de sa Réunion plénière de Printemps, PROXIMITÉ a présenté ses nouveaux membres, le bilan 2012-2018 réalisé par ses « bénévoles de la politique communale » et les grands thèmes de sa nouvelle campagne électorale. Tous ces éléments seront détaillés et portés au fur et à mesure à la connaissance des (é)lecteurs, via une communication renforcée et rajeunie. Celle-ci sera à la fois citoyenne et incisive, didactique et exhaustive avec en point de mire, les primo-votants, jeunes ou nouveaux arrivants dans la commune, et tous les Rixensartois en quête de plus de démocratie.

    En 2018, PROXIMITÉ remet donc le couvert avec une ambition citoyenne renouvelée. Haut et fort, le groupe déclare vouloir mener, au niveau maïoral si l’électorat en décide, une politique communale réaliste et citoyenne et préserver l'intérêt commun des habitants au-delà des clivages idéologiques et politiques …. Voter PROXIMITÉ, c’est accéder à plus de démocratie et donner une énième chance à la démocratie participative.

    Par exemple, n’avons-nous pas tous intérêt à ce que les décisions d’un Collège des Bourgmestre et Echevins soient prises avec un maximum de garanties démocratiques ? C’est pourquoi, l’objectif affiché de la campagne de PROXIMITÉ est de vous demander d’empêcher la reconduction d’une majorité absolue par un vote 100 % citoyen.  

    Eric de SÉJOURNET et Etienne DUBUISSON
    Coprésidents

    Montage 2018 Eric dSdR et Etienne Dubuisson.jpg

    Thématique | ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Réunion plénière du 15 mars 2018

    Investissez dans plus de démocratie (1).jpg

    Le jeudi 15 mars 2018, le groupe PROXIMITÉ vous invite à sa Réunion plénière du Printemps. Rendez-vous à 20 h à la Ferme de l’Eglise à Rosières (ouverture des portes à 19h15).

    Etienne DUBUISSON et Eric de SÉJOURNET animeront la réunion, dont voici l’ordre du jour :

     Accueil des membres

     Bilan 2012 - 2018 de PROXIMITÉ

     Lancement de la 3ème Campagne électorale de PROXIMITÉ
       (thèmes de campagne soumis à l’approbation de l’assemblée)

    Les coprésidents, nos élus et nos délégués répondront à toutes vos questions.

    Vers 21h30, nous nous retrouverons autour du verre de l’Amitié.

    Lors de cette réunion plénière, nous apprécierons que les dames apportent de quoi régaler les papilles (sandwiches, tartes, biscuits), et les hommes une boisson (eaux, jus de fruits, vins rouge ou blanc). Merci d’y penser.

    Nous nous réjouissons de vous retrouver le jeudi 15 ! Merci de confirmer votre présence auprès d'Eric de Séjournet (eric.de.sejournet@gmail.com).


    Thématique | CITOYENNETÉ, COMMUNICATION, ÉLECTIONS, ÉVÉNEMENTS, ORGANISATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Les intentions de la majorité : premier commentaire

    déclaration de politique généraleLe Collège du Bourgmestre et des Echevins a présenté le 27 février dernier sa Déclaration de politique générale. Elle est obligatoire, pour toute majorité, à l’entame d’une nouvelle législature. Déclaration par essence 'politique', elle se résume, dans la plupart des communes, à un catalogue de lieux communs afin de contenter tout un chacun. On y retrouve aussi les bonnes idées des groupes de la minorité, une caractéristique propre à l’exercice politique.

    Par-ci par-là apparaissent quelques données précises, voire nécessaires, qui semblent avoir été ajoutées afin de se ménager une porte de sortie ... au cas où la conjoncture devait changer ou s’aggraver.

    En fonction de ces considérations, PROXIMITÉ estime qu’il est peu adéquat de contredire ou d’ergoter à propos des déclarations d’intention de la majorité. Sur base des promesses énumérées, nous pensons qu’il est important de surveiller leurs évolutions au cours des six prochaines années. Qui plus est, PROXIMITÉ reconnaît que certaines propositions semblent intéressantes, beaucoup rejoignant les positions que défend notre groupe depuis sa création. Exemple d’une avancée en matière de concertation : le Collège mettra des «groupes de travail ou des commissions communales sur pied de façon à ce que les décisions prises soient les meilleures pour Rixensart».

    Par contre, si PROXIMITÉ devait formuler d’emblée une première mise en garde, elle serait d’ordre budgétaire. En effet, la majorité NAPMR ne s’engage à revenir à l’équilibre budgétaire qu’en 2015, acceptant un mali de 782.645 euros au budget 2013. En attendant, le Collège compte «faire mieux avec moins» et utiliser son «seul levier de manoeuvre : la maîtrise des dépenses». Au vu des ambitions formulées tout au long des treize pages de la Déclaration de Politique générale, cela nous semble difficilement réalisable ... sans augmenter la fiscalité, en d’autres termes les impôts.

    Aussi n’est-il pas étonnant que, dans le cadre de la compression des dépenses, le Collège se propose de faire la ‘chasse aux subsides’ par l’engagement d’un ‘chasseur de primes’ «pour libérer les échevins de cette mission» ! Un aveu de faiblesse, alors que cela fait partie de leurs compétences ?

    Quant à la pierre d’achoppement de cette nouvelle législature, l’aménagement du territoire, il est qualifié par la majorité comme le « sujet le plus délicat et le plus important pour les décennies à venir ». PROXIMITÉ ne fait que répéter cela depuis plus de six ans. Et, de s’inquiéter du fait que, comme l’écrit la majorité, «chaque groupe politique a son idée sur le sujet et malheureusement les points de vue sont souvent divergents». Voilà bien un sujet où le virus pernicieux des 'dogmes' politiques devrait être banni. Dans un aménagement du territoire, toutes les classes sociales et tous les aspects concernant l’activité humaine et la nature sont concernés ... ensemble.

    PROXIMITÉ vous invite donc à prendre connaissance des grands axes de la politique communale que la NAPMR, seul parti à la manoeuvre, entend mener de 2013 à 2018 : social (CPAS, petite enfance, personnes âgées), enseignement, travaux, communication, mobilité, sécurité, etc.

    Etienne DUBUISSON, Michel WAUTOT et Eric de SÉJOURNET

    -----
    (1) Collège des Bourgmestre et Echevins de la commune de Rixensart, Déclaration de Politique générale, 18 février 2013 

    Thématique | ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Tables de discussion - 13 décembre et 16 janvier

    20121213 Tables rondes de Proximité montage.jpgPROXIMITÉ a invité le 13 décembre dernier toutes les personnes qui se sont portées candidates aux élections communales afin de les remercier de leur participation et de tirer ensemble les leçons du scrutin. Sous l'égide de Michel WAUTOT, cette soirée s'est déroulée en trois parties : 1) accueil et introduction; 2) tables de discussion à propos de la campagne électorale (impressions, critiques, suggestions, observations, organisation future du groupe ; 3) souper.

    Une synthèse des tables de discussion sera présentée à tous les membres de PROXIMITÉ le mercredi 16 janvier 2013 à 20 h (Leur Abri). La constitution du nouveau bureau y sera également décidée.

    -----
    Photos : Berna de Wilde d'Estmael 

    Thématique | ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • L'engagement commun du 3 décembre

    Le 3 décembre, les élus rixensartois ont prêté serment en qualité de Conseiller communal entre les mains de Monsieur Jean Vanderbecken, Bourgmestre sortant réélu. «C’est un moment important pour chacun d’entre nous, un engagement commun ... entre personnes de même sincérité», estime Eric de SÉJOURNET (PROXIMITÉ).

    Thématique | ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Installation du nouveau Conseil communal - 3 décembre

    Château du Héron 7.2008 © Eric de Séjournet-041.JPGLe Conseil communal se réunira en séance le 3 décembre à 20h. A l'ordre du jour figure e.a.

    - l'installation du nouveau Conseil communal (prestation de serment des 27 Conseillers communaux),
    - l'adoption du pacte de majorité,
    - la prestation de serment du Bourgmestre et des Echevins,
    - la désignation des Conseillers de l'Action sociale, et
    - l'élection des membres du Conseil de police de la Zone "La Mazerine".

    Thématique | ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Élection des membres du C.P.A.S.

    2 MARION-LEKIME Micheline 9.2012 © Francis Floor.JPGLa candidature de Micheline MARION-LEKIME (PROXIMITÉ) pour l’élection du Conseil de l’Action Sociale a été déposée ce jour au nom des Conseillers communaux élus le 14 octobre 2012 sur la liste PROXIMITÉ.

    L’élection des membres du CPAS est fixée au 3 décembre 2012.

    Micheline MARION-LEKIME s’est «engagée à respecter, au cours des élections et durant son mandat, les principes démocratiques d’un Etat de droit ainsi que les droits et libertés inscrits dans la Constitution, dans la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales du 4 novembre 1950 et dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques du 19 décembre 1966».

    "Je tiens à continuer et poursuivre ce qui avait été mis en place au cours de ces 6 années et je l'espère dans un climat de respect, de confiance et de transparence et de bonne communication ... avec moins de conflits".

    Thématique | ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Déception des Verts

    Relégué dans l’opposition, le groupe Ecolo Rixensart précise dans un communiqué que la décision de la NAP-MR de gouverner seule les six prochaines années «n’a pas été précédée de trois semaines de négociations».

    Philippe Lauwers (Ecolo) explique dans L'Avenir (13/11) que «le bourgmestre nous a proposé une alliance dans laquelle nous aurions assuré la présidence du CPAS, nous avions accepté moyennant conditions, et après ça, quinze jours de silence radio.» Lire la suite dans L'Avenir, ainsi que sur TVCOM.

    Thématique | ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • La NAP-MR fait cavalier seul

    NAP-MR cavalier seul.jpgLa NAP-MR a fait savoir par voie de communiqué de presse qu’ « Après de nombreuses et enrichissantes discussions, tant au sein du groupe NAP-MR qu’avec les différents groupes politiques de Rixensart, il a été décidé et entériné par le comité de ce Jeudi (sic) 7 novembre, que la NAP-MR, forte de ses 15 sièges sur 27, ne fera finalement pas appel à un autre partenaire pour composer la majorité de ces 6 prochaines années ».

    L'Avenir reprend l'information et titre le 9/11 : La NAP-MR écarte PS et Écolo. Xavier Attout rappelle la déclaration antérieure de Jean Vanderbecken : «Nous ouvrirons notre majorité absolue». Il n’en sera finalement rien, écrit le journaliste en soulignant l’appétit de certains pour devenir échevin. Et de noter qu'ils devront réduire leur activité professionnelle à un mi-temps. Lire la suite dans L’Avenir.

    Quant à La DH, elle donne la parole à Grégory Verté (PS) : “Des discussions ont eu lieu à deux reprises, mais je pense que la NAP-MR avait des difficultés à se positionner sur la décision d’ouvrir ou de ne pas ouvrir la majorité (...). Si l’ouverture se faisait, il était question d’un seul mandat (...), mais les discussions sur les programmes n’ont finalement pas eu lieu.” Lire la suite dans La DH

    PROXIMITÉ réunira ce samedi 10 novembre son ‘bureau’ afin de tirer les leçons de la campagne électorale et définir sa position dans le cadre du nouveau conseil communal.

    Thématique | ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Liste 12 : 12 %

    20121014 Etienne Dubuisson, Michel Wautot, Eric de Séjournet (montage).jpg

    La campagne électorale 2012 s’est soldée à Rixensart par un renforcement des forces de centre droit, la NAP/MR obtenant une majorité absolue. PROXIMITÉ la félicite pour cet excellent score.

    Quant à PROXIMITÉ, il conserve ses 3 sièges au sein du Conseil communal. Compte tenu de certains éléments, c’est un beau résultat pour un jeune groupe né il y a six ans à peine et totalement indépendant de tous partis. En effet, en comparaison avec les élections de 2006, nous sommes parvenus à augmenter quelque peu notre nombre de voix (de 1553 à 1593 voix) et à compenser le départ en mars 2012 de Michel Coenraets qui, à lui seul, assurait 28 % des voix de préférence de Proximité. Par ailleurs, 90 % de nos candidats de 2006 ont amélioré cette année leur score personnel.

    J’adresse donc un cordial merci à tous nos candidats et à tous ceux qui nous ont aidés, conseillés et soutenus afin d’obtenir ce beau résultat.

    Grâce à ce mandat renouvelé, PROXIMITÉ continuera à oeuvrer dans l’intérêt des habitants de notre commune.

    Merci à vous !

    Etienne DUBUISSON

     

    RESULTATS DE NOS 27 CANDIDAT(E)S (votes de préférence)

    1 - Etienne DUBUISSON (461 voix, réélu conseiller communal), servir et sécuriser. Administrateur général du Service social de la Défense, conseiller communal, conseiller de la zone de Police, président de PROXIMITÉ.

    2 - Micheline MARION-LEKIME (180), étudier et décider. Enseignante retraitée, conseillère CPAS.

    3 - Eric de SÉJOURNET de RAMEIGNIES (215, élu conseiller communal), partager et communiquer. Conseiller en communication, concepteur-éditeur de VISAGES DE RIXENSART, RÉTRO RIXENSART et OBJECTIF RIXENSART, chargé de communication de PROXIMITÉ, membre de plusieurs associations rixensartoises.

    4 - Didier HELLEPUTTE (190, 3ème suppléant), écouter et réaliser. Gérant indépendant banque-assurance, conseiller communal, vice-président co-fondateur du ‘Val des Coccinelles’, administrateur du Centre culturel de Rixensart et du Syndicat d’Initiative de Rixensart, ancien conseiller CPAS.

    5 - Thierry HUET (210, 1er suppléant), entreprendre et gérer. Industriel secteur alimentaire, ingénieur commercial (UCL), administrateur de l’Union Wallonne des Entreprises (UWE).

    6 - Jane WYNEN-ZELLER (126), écouter et s’appliquer activement. Responsable des Opérations, Affaires Médicales (GSK Vaccines).

    7 - Jacques DE WOLF (95), se dévouer et persévérer. Consultant, délégué à la Régie foncière, responsable collectes de sang à Rixensart.

    8 - Thierry BENNERT (206, 2ème suppléant), s’investir et accueillir. Trésorier de l’UCL, licencié en Sciences commerciales & financières.

    9 - Lucinda AFREIXO (99), anticiper et dialoguer, interprète de conférence, Portugaise, habite la commune depuis 2002.

    10 - Pascal GUELTON (132), écouter et s’entraider. Cadre commercial télécommunications, lic. en sciences commerciales et financières, lic. en commerce extérieur, membre de la Commission communale d’aménagement du territoire et de la mobilité (CCATM).

    11 - Martin DUTRON (111), être prêt et dynamiser. Etudiant en Histoire (UCL), animateur scout.

    12 - Maurine BODART (111), créer et aider. Etudiante en sociologie, active dans le scoutisme.

    13 - Félix JACOBS (94), partager et construire. Architecte.

    14 - Alexandre DUBUISSON (159), s’enthousiasmer et s’engager. Acheteur (grande distribution), chef d’unité au Campagnol de Rixensart.

    15 - Martine CAUSIN (108), passer et tenter le mieux. Educatrice, bénévole (accompagnement de malades et personnes isolées).

    16 - Claudine CLAEYS (109), écouter et conseiller. Pharmacienne, licenciée en science pharmaceutique (UCL).

    17 - Rosine DELHAUTEUR (89, rapprocher et respecter. Mère au foyer, ancienne employée communale.

    18 - Amélie DESGUIN (101), logopède, psychomotricienne et thérapeute en gestion mentale.

    19 - Charlotte ROSSELLE (91), découvrir et réaliser. Enseignante en immersion (néerlandais), licence en langues romanes et agrégation.

    20 - Michel TONGLET (111), comprendre et agir. Ingénieur Industriel ECAM, administrateur-trésorier de l’Association des Oeuvres Paroissiales Saint-Pierre, administrateur du Centre de Planning Familial de La Hulpe-Rixensart-Lasne.

    21 - Sylvie-Anne TERLINDEN (103), préserver et se parler. Secrétaire juridique, passionnée par la nature.

    22 - Nathalie CABY-DUJARDIN (101), être spontanée et persévérante. Professeur d’Education Physique, déléguée Commission Paritaire Locale (COPALOC).

    23 - Mathieu JACOBS (92), construire et améliorer, avocat, licencié en droit et en droits de l’homme.

    24 - Bernadette DEFOIN-BECHOUX (128), rencontrer et relayer. Institutrice dans l’enseignement normal et spécial (retraitée), conseillère des Amis de l’Académie, suppléante à la Commission communale d’aménagement du territoire et de la mobilité (CCATM).

    25 - Christian FRANCART (156), respecter et oser. Président de la Fondation pour la Jeune Entreprise, cadre de direction bancaire retraité, administrateur fondateur de l’Association des Entreprises de Wavre (AdeWavre), président de la Fabrique d’Eglise St André.

    26 - Anne THIRION-THIRY (161), cultiver et s’engager. Assistante de direction, déléguée au conseil d’administration et bureau du Centre Culturel de Rixensart.

    27 - Michel WAUTOT (287, réélu conseiller communal), oser et protéger. Président fondateur de l’asbl HOMMES ET PATRIMOINE, conseiller communal, conseiller du bureau de la Maison de l’Urbanisme du Brabant wallon, vice-président et président da la Commission communale d’aménagement du territoire et de la mobilité (CCATM) (1992 à 2008).

    20121014 Candidats de Proximité montage.jpg
    Détail de leurs résultats sur elections2012.wallonie.be.

    Thématique | ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • La valse des millions

    Dans son dernier dépliant "Osons être heureux!", PROXIMITÉ a diffusé son analyse de la situation financière de la commune de Rixensart, basée sur les données issues de la commune, et en les comparant aux études émanant de la Région wallonne, la Banque Nationale ou Belfius (ex-Dexia, ex-Crédit Communal de Belgique).

    En outre, PROXIMITÉ s’est fait l’écho des propos alarmants du Receveur et du Secrétaire communal, personnes agréées dont la fonction est heureusement encore indépendante du pouvoir politique !

    Le 12 juin 2012, le Secrétaire communal (en fait le Directeur Administratif et Directeur des Ressources Humaines de la commune) fit part de ses remarques à propos du budget communal 2012. Lors de la modification budgétaire n° 2, il écrit : « (...) Le fait de clôturer cette 2ème modification budgétaire, avec un boni global qui reste élevé, ne doit pas masquer le déficit structurel de l’ordinaire à l’exercice propre. Il est évident, comme je le souligne depuis 6 ans, qu’il serait plus sain d’équilibrer les recettes et dépenses de l’exercice propre (...)».

    Le 20 août 2012, lors de la modification budgétaire n° 3, le Secrétaire communal réitère : « (...) J’ai tenu à attirer l’attention sur la nécessité d’équilibrer les recettes et les dépenses à l’exercice propre (déficit actuel : + de 1,5 million d’euros). Il va de soi que la prochaine législature communale devra se soucier de tenter d’atteindre cet équilibre très difficile. Or la réalité démontre que cet objectif ne peut être atteint sans moyens financiers supplémentaires (...)».

    Le 20 août 2012 également, le Receveur communal (en fait le Directeur Financier de la commune) écrit : « (...) Pour l’avenir, il est évident q’un nouvel équilibre entre recettes et dépenses devra être trouvé fin d’assurer la pérennité des finances communales (...)».

    Quelle est la réponse politique de la majorité sortante (NAP/PS/ECOLO) ?

    Dans son toutes-boîtes électoral du 10 octobre dernier, le bourgmestre candidat Jean Vanderbecken (NAP/MR) écrit, sans autre explication, vouloir poursuivre «le maintien du niveau d’imposition». Le même jour, Patricia Lebon (NAP/MR) y consacre une ligne et promet «une gestion financière raisonnable et transparente». La semaine d’avant Vincent Garny (NAP/MR, ex AC), pourtant beaucoup plus loquace en la matière, dit vouloir «gérer la commune de manière professionnelle sur base de finances saines». Quant à son bilan ‘finance’ 2006-2012, la NAP/MR le résume en ces termes : «Malgré la crise bancaire et économique que vous vivons et sans augmenter les taxes additionnelles, la situation financière de la commune est stable avec un boni ordinaire pour le budget 2012 de plus de 5 millions d’euros, un résultat comptable pour l’année 2011 de plus de 3 millions d’euros et un endettement qui est passé de 32 à 22 millions d’euros en 6 années de législature».

    De son côté ECOLO, qui détient depuis 2006 l’Echevinat des Finances et a pu réduire la charge de la dette (remboursement du capital + intérêts dans l’année), présente dans sa rubrique ‘Les finances, le nerf de la guerre’ «une situation financière stable, en boni de 7 millions d’euros, une réduction de 10 millions de l’endettement en 6 ans, des frais de fonctionnement (d’énergie notamment) sous contrôle». Quant au futur, ECOLO «n’envisage pas de hausse globale de la fiscalité communale».

    Et qu’écrit l’UC-PS début septembre 2012 dans son dépliant électoral ? Le mot ‘finance’ y est totalement absent. En cherchant bien ... : «Nos plans d’actions devront rassembler les moyens pour réaliser ce qui doit l’être et respecter les impératifs budgétaires».

    A la lecture de ses éléments, les Rixensartois ne sont-ils pas en droit de se demander pourquoi deux partis de la même majorité avancent des chiffres tellement divergents ? 2.000.000 d’euros de différence ... ce n’est quand même pas négligeable !

    Qui plus est, n’est-il pas inquiétant de constater que les signaux d’alarme émis par l’administration soient ignorés par les politiques et que ces derniers continuent à prétendre que tout va bien?

    En conclusion, PROXIMITÉ regrette que le sujet ‘finance’ n’ait pas été clarifié dans les dépliants électoraux de la majorité sortante, alors que la Région Wallonne propose aux communes le plan ‘eComptes’, une aide à la gestion et à la compréhension des finances locales, tant par les mandataires que par le public, grâce à l’édition de documents clairs et didactiques ... et par conséquent une transparence vis-à-vis des Rixensartois.

    Thierry HUET
    
Etienne DUBUISSON
    
Michel WAUTOT

    Didier HELLEPUTTE
    
Jacques DE WOLF

    Thierry BENNERT
    Eric de SÉJOURNET

    Thématique | ÉLECTIONS, FINANCES Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • L'audience de Proximité

    Audience Carnets de Proximité.jpgLors de sa création en 2006, PROXIMITÉ ouvrit, comme tous les autres groupes politiques d’ailleurs, un site Internet classique. Les élections terminées, les Rixensartois attentifs constatèrent que la plupart des partis s’étaient rapidement inscrits aux abonnés absents, délaissant leur communication post-électorale. Hormis un remerciement poli figeant trop longtemps les écrans ... au point d’en brûler les pixels, quels furent les partis qui réalisèrent leurs promesses d’information et d’ouverture ?

    En parcourant les dépliants électoraux de 2006, vous constaterez, par exemple, que le chef de file de la NAP promettait «transparence et communication avec tous les citoyens» et «la fin du dialogue de sourds. Il faut créer de nouveaux outils en phase avec le siècle de la communication». Vaine promesse !? Six longues années plus tard, le réveil de la NAP retentit à nouveau ... au printemps 2012, postant depuis quatre notices sur son site. Le plus étonnant est le fait que la NAP copie en toute illégalité des articles de presse protégés par les droits d’auteur. Qui plus est, à deux semaines des élections, la liste du bourgmestre sortant n’y a toujours pas présenté son programme électoral.

    Pendant tout ce temps, PROXIMITÉ ne s’est pas croisé les bras. Depuis les bancs de la minorité, il est resté attentif à tous les dossiers importants pour les Rixensartois et a transformé en 2007 son site classique en blog ... un concept mieux adapté à l’information en continu.

    Notre politique de communication est récompensée par des résultats encourageants, l’audience de nos carnets de PROXIMITÉ en ligne ne cessant d’augmenter. Merci à nos lecteurs !

    © Eric de Séjournet.JPG 
    Eric de SÉJOURNET

    Thématique | COMMUNICATION, ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Permanence Proximité - 7 octobre

    Leur Abri © Eric de Séjournet (5).jpgLa permanence de PROXIMITÉ vous accueille le


    dimanche 7 octobre 2012 de 14h à 18h, à la maison «Leur Abri» (salle Dyna Beumer, 1er étage), rue du Baillois 6, à Bourgeois-Rixensart.


    PROXIMITÉ regrette toutefois n’avoir pu obtenir une salle communale accessible aux personnes à mobilité réduite et leur propose un rendez-vous à convenir par téléphone 0476 44 81 98. 

    Thématique | COMMUNICATION, ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • La campagne de Proximité réveillera les Rixensartois !

    Conférence de presse du 13 septembre 2012 - introduction d'Etienne DUBUISSON

    rixensart,proximité,conférence de presse,élections communales,2012,tvcom,la dernière heure,l'avenir,le soir

    photos Rosières 9.2012 © Eric de Séjournet

    "Vous ne m'avez pas élu pour vous dire ce que vous avez envie d'entendre. Vous m'avez élu pour vous dire la vérité". Cette citation de Barack Obama sera le fil rouge de la campagne de PROXIMITÉ, qui entre en campagne électorale pour la deuxième fois avec une équipe renouvelée et compétente, prête à relever le même défi qu’en 2006 : faire de la politique AUTREMENT.

    Au contraire de certains qui veulent s’approprier la commune au nom du passé, les 27 candidats de PROXIMITÉ se tournent résolument vers l’avenir, ils font partie de notre groupe parce qu’ils veulent que la politique change à Rixensart, mettant à l’avant-plan leur marque de fabrique : la compétence et la transparence !

    Au fil des six dernières années, PROXIMITÉ a fait ses preuves par le biais de ses lettres d’information : 38 numéros des Carnets de Proximité, plus de 250 articles couvrant l’actualité politique locale, plus de 60.000 visites en ligne ! Aucun parti rixensartois ne nous a égalés sur ce plan.

    PROXIMITÉ présente une liste reflétant les trois entités : 37% viennent de Rixensart, 37% de Genval, 19% de Rosières et 7% de Bourgeois. Qui plus est et c’est une première, notre liste est renforcée par des Rixensartois ayant une autre nationalité : une Portugaise et une ressortissante des Etats-Unis d’Amérique.

    D’autre part, nous mettons l’accent sur la relève, car, comme dans la vie, mieux vaut prévoir que guérir. Un cinquième de nos candidats ont moins de 30 ans ! Ils montent au créneau en s’intéressant de près à leur commune.

    Notre campagne sera modeste et sans dépenses inutiles, axée principalement sur l’information, répondant ainsi aux réelles attentes des habitants. Face aux manœuvres politiciennes des uns, aux allers et retours des autres, notre campagne sera argumentée et prendra au fur et à mesure de son entrée en matière, des accents de plus en plus percutants.

    En fait, elle a déjà débuté lors de notre réunion plénière du 29 mai, lorsque notre groupe de réflexion FORUM2012 a présenté ses 12 objectifs. Ils sont construits autour de deux axes :

    Un cadre de vie de qualité

    rixensart,proximité,conférence de presse,élections communales,2012,tvcom,la dernière heure,l'avenir,le soir

    Le citoyen dans sa commune 

    Etienne DUBUISSON, Michel WAUTOT et Thierry HUET ont exposé aux journalistes 4 des 12 objectifs de PROXIMITÉ. « Nous ne les avons pas vraiment choisis … car ce sont en réalité 4 urgences : la mobilité et la sécurité, les finances communales, le CPAS et l’aménagement du territoire ».

     

    rixensart,proximité,conférence de presse,élections communales,2012,tvcom,la dernière heure,l'avenir,le soirRetombées médiatiques de la conférence de presse

    TV COM du 13 septembre 2012

    Le Soir du 14 septembre 2012 (Ed. Brabant wallon, p. 24)

    La Dernière Heure du 14 septembre 2012 (Ed. Brabant wallon, p. 20).

    L'Avenir du 15 septembre 2012


    -----
    photos 2008-2012 © Eric de Séjournet et Berna de Wilde d’Estmael 

    Thématique | ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Cinq questions de La Libre

    Archery target © 2005 Julo (Wikimedia Commons).jpgEn vue des élections communales, la journaliste Sophie Devillers a posé à PROXIMITÉ cinq questions afin «de faire le bilan du travail de la majorité réalisé durant les six dernières années et de dresser les perspectives pour la législature à venir». La Libre Belgique a publié son article le samedi 18 août dernier. Nos ‘Carnets de PROXIMITÉ’ reproduisent les cinq réponses préparées par notre groupe de réflexion FORUM2012.


    1. Jusqu'à quel point le programme de la majorité, selon vous, a-t-il été réalisé ? Toutes les promesses ont-elles été tenues ?

    Le niveau d’endettement de Rixensart était considérable, il a été stabilisé. Mais la commune n’est pas tirée d’affaire pour autant. Après des exercices positifs en 2006 et 2007, la NAP/PS/ECOLO présente un déficit de 1,6 million d’euros et a utilisé la moitié des réserves initiales. L’obligation d’augmenter les recettes par la perception d’un impôt plus élevé est inéluctable.

     2. Pointez la réussite majeure du travail de la majorité durant la législature 2006-2012.

    Des dossiers tels que le Centre culturel, la Maison des Jeunes, les Papeteries, le Val du Héron, la Grande Bruyère ou le Beau Site, avaient déjà été initiés et votés par la majorité précédente. L’actuelle en a écrit l’avant-dernier chapitre. La construction de nouvelles écoles est assez représentative de la lenteur communale. Le dossier de Rosières a pris la poussière pendant sept ans et refait enfin surface. La nouvelle école de Genval devait être terminée en ‘dur’ en 2003. Le sera-t-elle en 2016 ?

    3. Pointez l'échec majeur du travail de la majorité durant la législature 2006 -2012.

    Hormis la gestion désastreuse du CPAS et son coût par Rixensartois nettement plus élevé que la moyenne wallonne, la grande désillusion des habitants est le manque de transparence et de concertation : les plans de circulation, les nuisances interminables des travaux du RER, la mort lente du commerce de proximité, les scouts ‘sans abris’ ... Sans oublier ces Rixensartois qui, en quête d’écoute, restent pantois devant l’absence de réponse à leur courrier adressé aux autorités communales.

    4. En ce qui concerne Rixensart elle-même (indépendamment de la gestion politique), quelle est sa force principale ? Quelle est sa faiblesse principale ?

    Sa situation géographique est à la fois sa force et sa faiblesse. A portée de rail de la capitale et des institutions européennes, proche de LLN et de Wavre, elle est créatrice d’emplois (GSK, Schweppes, tourisme). Sa position engendre toutefois de décade en décade une détérioration de la qualité de vie (urbanisation, mobilité, insécurité, incivisme, malpropreté, ...)

    5. Quel est selon vous le défi principal pour Rixensart lors de la prochaine législature ?

    La priorité des priorités ? Et quelles sont les solutions préconisées par votre liste pour y répondre ? La plupart des habitants ont choisi Rixensart pour y vivre heureux. En sera-t-il de même pour leurs enfants ? Le conseil communal n’est-il pas sensé en débattre et proposer des solutions durables ? La population n’a de cesse d’être chloroformée par le ‘good news show’ et l’esprit festif qui règne dans la commune. Il est temps que lui soit proposée une vision réaliste à long terme. Comme en matière de l’aménagement du territoire ... le fer de lance de PROXIMITÉ qui persiste et signe : «Préservons le caractère villageois et résidentiel de Rixensart, en diminuant les densités que la NAP, le PS et ECOLO avaient augmentées en 2011».

    -----
    Photo Archery target © 2005 Julo (Wikimedia Commons)

    Thématique | ÉLECTIONS, FORUM 2012 Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Sans dépenses électorales inutiles

    Maquette sigle E.jpgToute campagne électorale est caractérisée par des promesses et des budgets publicitaires. Il est heureux que la loi du 7 juillet 1994 limite et contrôle les dépenses électorales engagées pour les élections communales, empêchant certains acteurs de "claquer un fric bête". La loi fixe des montants forfaitaires par tranche d’électeurs inscrits à la date du 1er août 2012. A cette date, Rixensart compte 15.794 votants, dont

    - 7196 hommes belges
    - 8134 femmes belges
    -   218 hommes citoyens UE inscrits sur 774 résidants
    -   223 femmes citoyennes UE inscrites sur 855 résidants
    -     23 citoyens hors UE inscrits

    Pour les élections communales de 2006, le montant maximum de dépenses autorisé par groupe politique fut de 16.545,00 euros correspondant à 15.445 électeurs inscrits. Comme l’exige la loi, PROXIMITÉ s'engagea à déclarer ses dépenses. Le 1er novembre 2006, nous déclarions le montant total de 9.332,70 euros, dont

    - 6.570,83 euros pour la mise en page et l’impression d’affiches et dépliants,

    - 2.372,78 euros en frais postaux, et
    
- 389,09 euros pour l’achat de petit matériel et location de salle.

    Pour les élections communales de 2012, le montant maximum de dépenses autorisé par groupe sera de 16.894,00 euros correspondant à 15.794 votants.

    Le 29 mai dernier, PROXIMITÉ s’est lancé pour la deuxième fois dans une campagne, que nous voulons, vu la situation économique et financière, sobre et sans dépenses inutiles. Elle est déclinée principalement en objectifs et informations.

    Nous comptons sur l’électeur afin qu’il n’oublie pas la communication que notre groupe a menée depuis 2007 (*) et ne se laisse berner par un marketing politique de dernière minute.

    nb © Eric de Séjournet.JPG

     

     

    Eric de SÉJOURNET

    (*) cf les 37 numéros de notre lettre d’information, les ‘carnets de PROXIMITÉ’, parus entre 2007 et 2012

    Thématique | ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Nos objectifs 2012-2018

    PROXIMITÉ propose au suffrage des Rixensartois ses OBJECTIFS 2012-2018, élaborés par le FORUM2012 et approuvés le 29 mai dernier par ses membres. Ces objectifs comportent 2 axes et 12 priorités qui, toutes, sont détaillées dans le numéro spécial des carnets de PROXIMITÉ.

    rixensart,proximité,élections communales,2012,objectifs 2012-2018

    Proximité Autrement.jpg

    UN CADRE DE VIE DE QUALITE
    Rixensart où il fait bon vivre

    Urbanisme et architecture

    Logement et densité

    Mobilité et usagers faibles

    Paysages et patrimoine

     

    LE CITOYEN DANS LA COMMUNE
    Des services de qualité rendus aux habitants 

    Sécurité

    Social

    Communication

    Activité économique et emploi

    Bénévolat et monde associatif

    Séniors

    Enseignement et jeunesse

    Service public et esprit communal

     

    -----
    (*) Photo : Maison communale de Rixensart 2012 © Eric de Séjournet

    Thématique | ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Show électoral ?

    rixensart,proximité,cpas,crèches,mrs,élections communalesLes Rixensartois attentifs auront remarqué ces dernières semaines que certains politiques s’éveillaient à la communication pré-électorale.

    En effet et comme à chaque fois, juste avant les élections, les inaugurations se succèdent et de nouvelles plaques commémoratives s’ajoutent aux murs de nos bâtiments publics. Ainsi, une nouvelle aile de la maison de repos du CPAS a été inaugurée ce 1er juin, accueillant 85 nouveaux ‘lits’ … après cinq longues années de chantier. Quinze jours plus tard, c’est le nouveau commissariat de la zone de police La Mazerine qui a fait l’objet d’une inauguration … une année entière après sa première mise en service. Et le 22 juin, le ruban tricolore a été coupé à la nouvelle crèche du CPAS, alors que déjà de sérieux problèmes d’humidité nous y ont été signalés. In fine, le 28 juin, Rosières a assisté à la « réouverture » officielle de la crèche rue Rosier Bois, après un complexe jeu de chaises musicales concernant l’accueil de la petite enfance sur le territoire de la commune. Faut-il s’étonner de cette accélération ? Du tout, car PROXIMITÉ est ravi de cette accélération … avec à la clé une meilleure offre de services à la population. Encore faut-il que délais et budgets annoncés aient été respectés.

    Quant aux lieux publics, marchés, églises ou autres, ils sont à nouveau plus fréquentés par nos « politiques » qui, par de généreuses et vigoureuses poignées de main accompagnées de larges sourires, se veulent sympathiques et plus attentifs. Faut-il s’en formaliser ? Du tout, car nous sommes ravis de cette volonté de communiquer. Encore faut-il que le retard accumulé en cette matière ne retombe comme un soufflé après le 14 octobre.

    In fine, les Rixensartois restent dubitatifs après la dislocation des groupes LB-MR et AC, laissant libre cours aux transfuges vers la NAP. Qu’en pensent les actuels partenaires de la majorité ? Des regroupements et des ‘ententes’ impensables durant les six dernières années se scellent aujourd’hui entre adversaires qui, hier encore, ne parvenaient pas à se comprendre voire à se parler. Faut-il s’en inquiéter ? Oui, car ils visent le maintien de ceux qui s’accrochent au pouvoir. Qui plus est, ne barrent-ils pas la route aux jeunes de leur propre formation ?

    rixensart,proximité,cpas,crèches,mrs,élections communales

     

     

     

    Etienne DUBUISSON

    Thématique | COMMUNICATION, ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • L'action de PROXIMITÉ depuis 2006

    Proximité Autrement 9.2012.jpgPROXIMITÉ a vu le jour en 2006 et a obtenu d’emblée trois sièges de conseillers communaux, sur base d’objectifs fondés sur :

    • l’écoute

    • l’action

    • la transparence

    Sans faire partie de la majorité, nos trois conseillers communaux et notre conseillère CPAS continuent à défendre, de manière constructive, notre programme axé sur la qualité du cadre de vie et l’amélioration des services aux citoyens, en étant à leur écoute dans tous les domaines. Qui plus est, notre groupe s’est doté d’outils de communication donnant une meilleure visibilité de ses activités et soutenant ses élus et ses membres dans leur action.

    S’appuyant sur le principe de transparence qui lui est cher, notre groupe explique à travers ses ‘Carnets de Proximité’ ce qu’il fait, pourquoi et comment il le fait.

    A3 Carnets de Proximité-001.jpg

    Thématique | ÉLECTIONS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018