CULTURE & TOURISME

  • Château de Rixensart : vente publique ?

    Château de Rixensart 20081106 Drève des Etangs © Eric de Séjournet (11) copie.JPG« Le château de Rixensart est certainement l'un des plus beaux monuments du Brabant wallon, inscrit en 1993 sur la liste du Patrimoine majeur en Région wallonne », écrivit Colette Pinson, Présidente du Cercle d’Histoire de Rixensart (1). « Grâce aux princes de Merode qui le possèdent depuis 1715, ce château nous est parvenu dans un état de conservation satisfaisant. Au fil du temps, il a connu des restaurations et des transformations dont l'ampleur, fort limitée, n'a pas modifié, du moins à l'extérieur, son caractère majestueux », rapporta Alessandra Zecchinon (2). « L'ensemble émerveille l'oeil par son archaïsme et par ses colorations délicieuses », souligna le Bulletin officiel du Touring club de Belgique (3).

    Récemment, la revue de la Maison de l’Urbanisme (4), éditée par le Centre culturel du Brabant wallon, écrivit : « Les nombreuses ventes de terrains ont entraîné une importante urbanisation locale (…). Aujourd’hui, à Rixensart et alentours, il ne reste aux Merode que 230 ha (…) sur les 537 ha qu’ils possédaient au milieu du XIXème siècle (…). Les sirènes des promoteurs immobiliers ont fait le reste. Quant à leur château, il est en triste état. Même les fondations nécessitent d’importants travaux. Ce qui pourrait mener à une vente, vu le déficit de descendance ».

    Aussi PROXIMITÉ a-t-il ajouté la « Vente du Château de Rixensart » à l’ordre du jour du Conseil communal du 30 août 2017. Michel WAUTOT interpella le Collège : « Une fois encore court le bruit d’une vente, mais cette fois qui serait imminente, du château de Rixensart. Le notaire serait désigné, et les modalités de la vente publique mises en oeuvre rapidement. Compte tenu de l’impact culturel du château pour la Commune, cette dernière, - qui n’avait toujours pas de renseignements précis la semaine passée, aurait-elle ce 30 août de nouveaux éléments ? De très nombreuses demandes nous étant faites à ce sujet. Le château étant classé ‘patrimoine exceptionnel de Wallonie’, la Commune a-t-elle questionné la division Patrimoine de la Région et de la province, afin de savoir si celles-ci sont au courant, ou a-t-elle reçu des informations de la Région et/ou de la Province ? En principe le château ne peut faire l’objet de transformations ni d’une quelconque altération, néanmoins la plus grande vigilance s’impose. Il serait souhaitable de s’assurer une collaboration active avec la Province et la Région ».

    En séance, la Bourgmestre de Rixensart répondit : « A ce sujet, actuellement, je n’ai pas d’informations précises à vous donner. D’une part on ne peut se mêler des affaires à caractère privé, d’autre part des bruits contradictoires circulent ».

    Ce à quoi, Michel WAUTOT répondit : « C’est exact que la Commune ne peut s’ingérer dans les affaires privées, cependant il s’agit ici d’un bien classé exceptionnel, ce qui change quelque peu la situation. Je conseille vivement à la Commune de se mettre rapidement en contact avec la division patrimoine de la Région Wallonne ».

    PROXIMITÉ rappelle à ses (é)lecteurs qu’en 2012, il écrivait dans ses objectifs (5) pour la nouvelle législature : « Le château de Rixensart fera l’objet d’une attention toute particulière, et sur le plan de sa conservation architecturale et sur son statut dans l’avenir. Un ‘comité de concertation’ où siègeraient les représentants des propriétaires, de la Commune, de l’Institut du Patrimoine wallon et des associations concernées, pourrait s’avérer utile ».

    PROXIMITÉ formule l’espoir que la majorité NAP-MR trouvera le temps de s’enquérir de ce patrimoine.


    20130822 Eric dSdR © Isaline de Vuyst-001 copie 4.jpgEric de SÉJOURNET

     

     

     

     

    SUIVI DU DOSSIER

    11 octobre 2017 | Rixensart : le château des de Merode est à vendre. Classé patrimoine exceptionnel de Wallonie et propriété des princes de Merode depuis 1715, le château va être vendu en vente publique. 
    + INFO | article d'Anne BILTERYST dans L’Avenir du 11 octobre 2017

    __________

    (1) Colette Pinson, Présidente du Cercle d'Histoire de Rixensart - Rixensart Info 230 d'octobre 2009
    (2) ZECCHINON Alessandra, Le Château de Rixensart. Histoire et architecture, mémoire de licence, U.C.L. Louvain-la-Neuve, 1990
    (3) COSEYN Albert, in Bulletin officiel du Touring club de Belgique, 1905
    (4) ATTOUT Xavier, Comment les grandes familles ont façonné le territoire, in Espace-Vie n° 271, mai 2017
    (5) PROXIMITÉ, Les 12 objectifs de Proximité (Forum 2012), in Carnets de Proximité, septembre 2012
    (6) Photo | Château de Rixensart © Eric de Séjournet

    Thématique | CULTURE & TOURISME Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Le tourisme, un atout pour Rixensart

    Syndicat d'Initiative de Rixensart 20081012 Lac de Genval © Eric de Séjournet (1).jpgLe projet de rationalisation lancé par le ministre chargé du Tourisme en Wallonie, ouvre la voie de la professionnalisation du secteur, e.a. : « accueil du touriste et optimalisation tant des moyens humains que matériels ». Onze communes du centre du Brabant wallon vont se lier dans une nouvelle Maison du Tourisme.

    Lors du Conseil communal du 22 février 2017, la commune de Rixensart a adhéré à cette nouvelle asbl, intitulée provisoirement « Maison du Tourisme Coeur des Vallées », dont le bureau principal se trouvera à Wavre. Elle prendra donc le relais de la Maison du Tourisme des Ardennes brabançonnes.

    Et sur le terrain, à Rixensart ? Depuis 50 ans, des bénévoles du Syndicat d’Initiative de Rixensart s’efforcent de donner à notre commune l’image d’une entité attrayante … celle qui correspond le plus au vocable ‘Perle des Ardennes brabançonnes’. En la matière, les atouts de notre commune ne manquent pas. Le lac de Genval et son infrastructure hôtelière de premier ordre, reconnus par le Commissariat Général au Tourisme (1). Sans oublier les autres pôles touristiques : le château de Rixensart, le Tilt, le Musée de l’Eau et de la Fontaine (qui quittera malheureusement le territoire de la commune à la mi-2017) et le Musée du Tir à l’Arc. Quant à la Lasne, elle traverse nos trois entités et est l’élément ‘nature’ par excellence avec sa faune et son biotope propre.

    PROXIMITÉ est intervenu au Conseil communal du 22 février, afin de demander au Collège comment il comptait venir en aide au Syndicat d’Initiative de Rixensart qui, depuis le 10 janvier dernier, a dû réduire de 50 % ses permanences par manque de personnel bénévole (2). D’autre part, la tenue des permanences du week-end au lac de Genval (du 1er mai au 30 septembre) est également problématique. L’échevine responsable du Tourisme a indiqué que "les normes imposées en matière de permanences à tenir par les syndicats d’initiatives seraient adaptées à la réalité sur le terrain". En attendant, toute aide bénévole sera la bienvenue.

    20130822 Eric dSdR © Isaline de Vuyst-001 copie.jpgEric de SÉJOURNET

     

     

     

     

     

    __________

    (1) 50.000 nuitées enregistrées durant les années 2013, 2014 à 2015, le secteur employant plus de 150 personnes (cfr Bourgmestre de Rixensart, 24 février 2016)
    (2) Rixensart Info 283 de février 2017, p. 25

    Thématique | CULTURE & TOURISME Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Abracadabra … personnalisons notre gare

    20150310 Action commune du Conseil communal (Gare de Rixensart) photo Eric de Séjournet - 08.jpg« D'ici 2024, 4 trains par heure aux heures de pointe », c’est le credo du Ministre fédéral François Belot. Si les aménagements de la gare de Rixensart se poursuivent en surface … ceux attendus par les navetteurs et les voyageurs âgés ou à mobilité réduite se font attendre : pas de bâtiment d’accueil, pas d’ascenseurs pour descendre sur les quais souterrains.

    En attendant que la SNCB et les autorités politiques s’accordent pour trouver des solutions … budgétaires, PROXIMITÉ lance le débat sur l’aménagement intérieur de la gare.

    Voyageurs à bord des trains ou voyageurs attendant sur les quais contemplent depuis trop longtemps une gare souterraine revêtue de béton armé. L’alignement des colonnes en forme d’Y invite le regard vers les puits de lumière … que ce soit en direction de Bruxelles ou d’Ottignies. D’où l’idée de personnaliser notre gare à notre image, celle d’une commune verdoyante, boisée, soucieuse de son patrimoine.

    Thématique | CULTURE & TOURISME Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Lecture pour tous : l’espoir fait vivre

    Bibliothèque communale de Genval 20090728 © Eric de Séjournet (25).jpgPatience et longueur de temps ... Près de 10 ans après sa construction, la Bibliothèque communale de Genval sera enfin dotée d’un ascenseur permettant aux personnes à mobilité réduite (PMR) d’accéder … aux livres pour adultes, à l’étage.

    En effet, depuis fin 2006, les PMR se rendant à la bibliothèque communale à Genval, n’ont accès qu’au rez-de-chaussée et sont quasi contraintes à n’emprunter que les livres pour enfants et les bandes dessinés.

    PROXIMITÉ (1) avait ouvert le débat en 2009 et invité les autorités communales à se pencher sur le problème. En 2010, PROXIMITÉ (2) insista et l’Echevin responsable des bibliothèques répondit : « Un élévateur sera installé dans l’escalier ».

    Trois ans plus tard, la situation n’avait pas évolué d’un iota. Aussi, PROXIMITÉ (3) adressa-t-il en 2013 une question écrite demandant qu’un aménagement raisonnable y soit envisagé au profit des PMR. La réponse du Collège permit quelque espoir : « Lors d’une rénovation et/ou transformation » et, « dans la mesure du possible ».

    In fine, le 29 avril 2015, le Collège accède à la demande légitime des personnes à mobilité réduite et introduit une demande de subventionnement auprès du Brabant wallon afin « d’améliorer l’accessibilité aux services publics par des personnes à mobilité réduite grâce à l’installation d’un ascenseur à la bibliothèque communale ».

    Le Conseil communal a voté cet appel à projet à l‘unanimité. Si la subvention est accordée, les travaux pourraient débuter en « novembre 2015 ».

    rixensart,magasins de nuit,night-shopsEric de SÉJOURNET

     

     

     

    __________
    (1) de SÉJOURNET Eric, Les naufragés de la mobilité, in Carnets de Proximité, 17 septembre 2009
    (2) WAUTOT Michel, Lecture pour tous ... et pour les moins valides aussi, in Carnets de Proximité, 1er mars 2010
    (3) de SÉJOURNET Eric, Moins valides : accessibilité des lieux publics, question écrite adressée au Collège des Bourgmestre et Echevins de Rixensart, 28 février 2013

    Thématique | CULTURE & TOURISME Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Balades musicales pour tous ?

    rixensart,culture,balade musicale,subside,article 27Une nouvelle initiative culturelle rixensartoise est née. De septembre 2013 à mai 2014, l’asbl «Balade musicale» organisera 6 concerts. Le Conseil communal a voté un subside en numéraire de 1.500 euros pour soutenir cet événement.

    Eric de SÉJOURNET (PROXIMITÉ) a demandé que cette aide ne soit octroyée que si l’asbl intègre dans ses conditions d’accès aux concerts «l’article 27» (*) permettant ainsi aux personnes vivant des situations économiques et sociales difficiles de participer à la vie culturelle à moindre coût.


    -----
    (*) "Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et des bienfaits qui en résultent" (extrait de l'article 27 de la Déclaration universelle des droits de l'homme). Plus d'informations sur www.article27.be

    Thématique | CULTURE & TOURISME Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Moins valides : accessibilité des lieux publics

    genval,bibliothèque communale,moins valides,question de conseiller

    Inaugurée le 18 novembre 2006, la nouvelle aile de la bibliothèque communale à Genval «aura coûté un peu plus de 1,3 million d’euros, financé sur fond propre vu l’absence de subsides» (1).

    Presque tout a été mis en œuvre afin de donner aux personnes moins valides un accès aisé à la culture : parkings, rampes d’accès, sanitaires adaptés. Sauf que, comme l'a écrit PROXIMITÉ le 17 septembre 2009 (2), les livres pour adultes se trouvent au premier étage … et un ascenseur fait défaut. Résultat ? Les personnes moins valides doivent se contenter de bandes dessinées et de livres pour enfants. Et dans le cadre des travaux inutiles, on peut se demander pourquoi un deuxième accès pour personnes à mobilité réduite a été aménagé à l’entrée ouest ... qui, on ne sait pour quelles raisons, a été condamné.

    Lors du Conseil communal du 24 février 2010, PROXIMITÉ a une nouvelle fois insisté sur le fait que les personnes à mobilité réduite n’avaient pas accès à la salle de lecture pour adultes au premier étage. A la question orale de Michel WAUTOT (PROXIMITÉ), Aurélie Geeraerd (ECOLO), échevin responsable e.a. des bibliothèques, a répondu : «Un élévateur sera installé dans l'escalier» (3).

    Trois ans plus tard, PROXIMITÉ constate qu’aucun aménagement raisonnable, telle une plateforme fonctionnant comme un monte escalier classique, n’y a été réalisé et que les personnes moins valides sont toujours contraintes de rester au rez-de-chaussée et de lire ... des bandes dessinées.

    QUESTION ÉCRITE DE CONSEILLER ADRESSÉE AU COLLÈGE DES BOURGMESTRE ET ÉCHEVINS (4)

    1. Quels devoirs la commune de Rixensart a-t-elle effectués en interne depuis le 24 février 2010 (échevinats des Affaires sociales, des Moins valides, des Bibliothèques publiques)?

    2. Dans la négative, quelles solutions la commune de Rixensart compte-t-elle proposer afin de permettre aux personnes handicapées, voire âgées, d’accéder aisément aux collections de la bibliothèque communale à Genval? Quels délais de mise en place le Collège prévoit-il ?

    3. En général, le Collège compte-t-il établir un plan des aménagements raisonnables à mettre en oeuvre dans les lieux publics de la commune afin de permettre aux personnes à mobilité réduite de participer de façon autonome à la vie culturelle rixensartoise ? 


    genval,bibliothèque communale,moins valides,question de conseiller,eric de séjournet

    Eric de SÉJOURNET

    RÉPONSE DU COLLEGE

    1. Le grand nombre de bâtiments communaux, leurs affectations différentes et leurs situations disparates rendent très difficile un réaménagement complet en vue de mettre ceux-ci systématiquement aux normes à bref délai;

    2. toutefois, lors d’un rénovation et/ou transformation, il est déjà prévu - dans la mesure du possible - d’adapter l’accessibilité des lieux aux personnes moins valides;

    3. plus spécifiquement pour la bibliothèque communale, un ascenseur est toujours prévu; mais ne figure pas actuellement dans les priorités, compte tenu des contraintes budgétaires;

    4. le personnel de la bibliothèque a toujours veillé à prendre toutes les dispositions utiles pour accueillir au mieux les personnes moins valides. En effet, selon le type d’ouvrage demandé, le préposé spécialisé se rend toujours au rez-de-chaussée pour satisfaire les demandes exprimées;

    5. il en va aussi de même pour tous les autres services communaux où les mêmes problèmes peuvent se présenter;

    6. des synergies sont en cours au niveau du complexe sportif, de la piscine communale et des autres clubs sportifs, pour optimaliser l’utilisation de l’infrastructure du complexe pour les personnes moins valides.

    -----

    (1) La Libre Belgique, Plus d’espace pour la bibliothèque communale, 28 novembre 2008
    (2) de SÉJOURNET Eric, Les naufragés de la mobilitéin Carnets de Proximité, 17 septembre 2009
    (3) WAUTOT Michel, Lecture pour tous ... et pour les moins valides aussi, in Carnets de Proximité, 1er mars 2010
    (4) de SÉJOURNET Eric, Moins valides : accessibilité des lieux publicsquestion écrite adressée au Collège des Bourgmestre et Echevins de Rixensart, 28 février 2013
    (5) réponse in extenso 
    du Collège, datée du 2 avril et reçue le 15 avril.

    Thématique | AÎNÉS, CULTURE & TOURISME, MOBILITÉ, SOCIAL Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Bibliothèques rixensartoises : 3818 lecteurs en 2012. Et en 2013 ?

    800px-Livre_Ouvert.jpgDepuis 2004, tout lecteur-emprunteur auprès des bibliothèques s’acquitte d’une participation annuelle à la rémunération des auteurs pour prêt public : 1 EURO pour les adultes, 0,50 EURO pour les moins de 18 ans. A cela, il faut encore ajouter le montant du prêt (1).

    A partir de 2013, les règles sont modifiées. En effet, par l’Arrêté Royal du 13 décembre 2012 (2), la société de gestion des droits d’auteurs (3) a obtenu du Ministre de l'Economie que lui soit versé, par institution de prêt (= bibliothèque), un «montant annuel hors T.V.A. de la rémunération pour prêt public comprenant un montant forfaitaire qui est fixé en fonction du volume de la collection de la bibliothèque» ET «un montant qui est fixé en fonction du nombre de prêts par bibliothèque».

    En exécution de cet A.R., le Collège a proposé au Conseil communal du 30 janvier 2013 de répercuter ces montants sur le lecteur/emprunteur en lui faisant payer pour l’année 2013, 2 EUROS pour les adultes et 1 EURO pour les moins de 18 ans … soit une augmentation de 100 % (4). Suite à une question d’Eric de SÉJOURNET (PROXIMITÉ) le Bourgmestre Jean Vanderbecken a répondu que «le Collège n’avait pas étudié d’autres options que celle-là».

    Aussi, PROXIMITÉ a-t-il signalé que, par ce même A.R., la société de gestion des droits REPROBEL avait obtenu la rétroactivité pour la période de 2004 à y compris 2012, soit pour une collection de plus de 100.000 œuvres, telle celle de Rixensart, un montant de 3000 EUROS/par an x 9 années, soit au total 27.000 EUROS. «Ce sera la collectivité qui prendra en charge ces arriérés», opta le Bourgmestre.

    Poursuivant son interpellation, Eric de SÉJOURNET a souligné un troisième aspect de cet Arrêté Royal, qui, visiblement, n’avait pas été pris en compte par le Collège : «REPROBEL a obtenu une augmentation annuelle d’environ 10 % des montants de base calculés forfaitairement pour 2013 et ce, à partir de 2014 jusqu’y compris en 2017». D’où sa question : «Le Collège majorera-t-il chaque année le droit de lecture de 10% ?» Réponse : «On verra».

    «Le Réseau communal des bibliothèques de Rixensart a enregistré en 2012 une progression du lectorat individuel adulte (+ 3,6%) et jeunesse (+ 1,4%)», souligna positivement Eric de SÉJOURNET. «Aussi, le Collège envisage-t-il de prendre des mesures pour éviter les effets négatifs de cet A.R., notamment sur la fréquentation des bibliothèques, craintes d’ailleurs partagées par le Conseil des Bibliothèques publiques ?» Et le maïeur d’hasarder une conjecture : «Non, car il n’y aura pas de diminution du nombre de lecteurs».

     

    -----
    (1) Dans la section Jeunesse, le prix du livre, de la BD, du périodique et du CD est fixé à 0,20 € ; Dans la section adultes, le prix du livre et du CD est fixé à 0,50 €, le prix de la BD et du périodique est fixé à 0,20 €. (2) publié au Moniteur le 28 décembre 2012
    (3) REPROBEL
    (4) Le point a été adopté par le Conseil communal : 16 votes oui (NAPMR + LIBERAL) et 9 abstentions (ECOLO + UC PS + PROXIMITÉ).

    Thématique | CULTURE & TOURISME Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017