CITOYENNETÉ

  • Les nouveaux habitants, désormais accueillis

    20170915 Accueil des nouveaux habitants de Rixensart montage.jpg« Nous comptons environ 1000 nouveaux ménages par an à Rixensart » (1). Pour la première fois, la Commune de Rixensart avait déroulé le tapis rouge le 15 septembre 2017 pour accueillir les nouveaux habitants et leurs enfants.

    L’organisation de la réception fut confiée à Martine Singer, responsable du Service de la Culture, dont la mission est de promouvoir les activités culturelles, touristiques et festives sur le territoire. Tout avait été mis en oeuvre, mais sans ostentation, afin de soigner l’accueil des invités et la décoration du chapiteau, déjà monté à l’occasion de ‘Rixensart en fête’.

    L’organisation était à la hauteur de l'attente des invités, ravis de nouer des liens avec les élus et les responsables des différents services communaux. Qui plus est, les enfants étaient accueillis dans un espace jeux spécialement aménagé à leur intention, encadrés par des scouts et guides, spécialement mobilisés pour l’occasion.

    PROXIMITÉ applaudit cette nouvelle initiative communale (2).

     

    20130822 Eric dSdR © Isaline de Vuyst-001 copie 4.jpgEric de SÉJOURNET  






    __________


    (1) Lettre d’invitation de la Bourgmestre du 30 août 2017
    
(2) PROXIMITÉ, Objectifs 2012-2018 : « PROXIMITÉ veillera à la transparence de l’action communale et à l’accueil et à l’intégration des nouveaux Rixensartois ».
    (3) Photos | Eric de Séjournet, 15 septembre 2017

    Thématique | CITOYENNETÉ, COMMUNICATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Notre charte ...

    Depuis sa création en 2006, PROXIMITÉ invite ses nouveaux membres à souscrire à la Charte de Proximité. Tenant compte de l’évolution des attentes des citoyens au niveau communal et enrichi de l’expérience de ses membres, le Conseil de Proximité l’a adaptée le 10 mai 2017.

    Nous vous invitons à en prendre connaissance ci-dessous.


    20130822 Eric dSdR © Isaline de Vuyst-001 copie 4.jpgEric de SÉJOURNET

    Thématique | CITOYENNETÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Charte de Proximité

    CharteBlanc.pngDéfinition

    PROXIMITÉ Autrement est un groupe rixensartois, autonome et pluraliste, indépendant de tout pouvoir politique et dont la philosophie est basée sur une approche citoyenne et participative en matière de gestion communale et qui, par l’écoute, l’action et la transparence s’engage à la mise en oeuvre d’objectifs, selon les principes démocratiques définis par la Constitution belge.

     

    Objectifs

    PROXIMITÉ a pour but de promouvoir dans la Commune de Rixensart une politique de gestion saine et efficace dans les domaines financier, aménagement du territoire, environnemental, économique, social, culturel, sportif, politique et civique.  

    PROXIMITÉ veut gérer la vie en commun dans le respect des personnes en favorisant l’écoute et le dialogue, et veut répondre aux attentes de la population par une gestion communale claire et réfléchie.

    PROXIMITÉ opte pour une société de personnes libres et responsables en se donnant un but de formation, d’information, de dialogue, d’action et de service.

    PROXIMITÉ développe une communication pro-active, notamment via les Carnets de Proximité.

     

    Adhésion

    PROXIMITÉ se compose de membres actifs et sympathisants. Ils adhèrent individuellement à la présente Charte et à l’esprit du groupe, par le paiement de leur cotisation annuelle.  

    Domiciliés sur le territoire de la Commune de Rixensart, ces citoyens et électeurs communaux appartiennent à toute tendance politique et/ou philosophique et/ou religieuse, et sont animés par une volonté de recherche du bien commun. Les membres de PROXIMITÉ peuvent être affiliés au parti politique de leur choix, sans qu’aucune pression ne puisse être exercée sur eux. Cependant, les tendances à caractère extrémiste ou non-démocratique, de toutes natures, n’ont pas leur place à PROXIMITÉ.

     

    Fonctionnement

    Les relations au sein de PROXIMITÉ sont basées sur l’estime réciproque, l’intégrité morale, la confiance et la tolérance. La recherche du consensus et la transparence sont les codes de vie du groupe. PROXIMITÉ exige le respect des personnes et des convictions de chacun, réalisant l’union dans la diversité.

    Le fonctionnement de PROXIMITÉ est assuré par un Conseil composé des élus et membres actifs, qui se répartissent les responsabilités et tâches jugées nécessaires au bon fonctionnement du groupe. Il prépare les Conseils communaux et assure la gestion courante du groupe. Il rend compte à la Réunion plénière qui, sur proposition du Conseil, confirme l’orientation de la politique générale du groupe.

    Thématique | CITOYENNETÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Les Rosiérois, mieux écoutés ?

    Réunion d'information Rosières 4.2016 © Eric de Séjournet2 (1).jpgAprès deux années d’attente, une deuxième réunion d’information citoyenne a réuni le 12 avril 2016 les habitants de notre sympathique village en la salle de gymnastique de la nouvelle école de Rosières-Saint-André.

    Un murmure entendu : Assistera-t-on aujourd’hui à un exercice de démocratie communale ?

    Deux heures trente d’acoustique déplorable débuteront par une présentation d’une partie des membres du Collège et une évocation des grandes lignes de la politique communale du grand Rixensart par le Bourgmestre.

    La parole est ensuite donnée à l’assistance afin de recueillir les questions des Rosiéroises et Rosiérois. Le raccordement aux égouts du haut de Rosières, quartier de la Ransbienne, quarante ans d’attente pour certains. Celui de la rue Jolie est sur le point d’aboutir annoncera l’échevin des Travaux : « Il ne manque encore que quelques signatures ».

    En ce qui concerne les incivilités, l’agent constatateur s’étant fait excuser, il ne sera pas intéressant de parcourir toutes les infractions, mais l’échevine de l’Environnement nous rappellera de « s’inscrire au grand nettoyage de printemps en qualité de bénévole pour une commune plus propre ».

    La sécurisation des usagers faibles rue de Malaise rappelée par des personnes empruntant cette voirie sans trottoir pour accéder au seul transport en commun disponible en journée, ne recevra comme réponse de la part du Bourgmestre que « le sujet a déjà été discuté en groupe de travail sur la mobilité ».

    La suppression par un riverain de l’accès entre la rue du Vieux Moulin et la rue de la Ferme du Plagniau, - voie carrossable déclarée servitude depuis des décennies, ne suscitera qu’un commentaire embarrassé du Bourgmestre s’excusant de ne pouvoir répondre au micro devant toute l’assemblée.

    Sans être exhaustif, citons encore le désarroi d’un apiculteur victime de l’épandage de pesticides, la dégradation récurrente des voiries, le déplacement pédestre difficile pour nos aînés ou encore le manque de transport en commun qui permettrait à nos jeunes de se rendre dans nos écoles, ou d’accéder à des activités culturelles ou sportives.

    Espérons que les autorités communales poursuivront le dialogue afin de garantir une qualité de vie à tous.

    7 DE WOLF Jacques 9.2012 © Francis Floor.JPGJacques DE WOLF

     

     

     

     

    __________
    PHOTO | Réunion d'information citoyenne du 12 avril 2016 © Eric de Séjournet 

    Thématique | CITOYENNETÉ, COMMUNICATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • "Les idées sont faites pour être semées"

    CCCA Rixensart.jpgEn présence des Echevins et Conseillers communaux, le Bourgmestre de Rixensart a procédé le 11 avril 2016 à l’inauguration du Conseil Consultatif Communal des Aînés (3CA). « La commune de Rixensart franchit un nouveau pas important en faveur des personnes âgées et de la participation citoyenne », a souligné Jean Vanderbecken. « Le 3CA est constitué de 12 membres de plus de 55 ans, tous habitants de la commune », a précisé l’Echevine des Aînés (1).

    Le bureau est formé par Daniel Vanderstichelen (président), Vincent Daniel (vice-président), Daniel Lenaerts (trésorier) et Dominique Daglinckx (secrétaire). Les autres membres sont (par ordre alphabétique) : Béatrice Brou, Marie-Elina de Formel, Andrée De Ville, Monique D’haeyere, Pierre Gilles, Pierre Roland, Eliane Tibaux, et Michel Vaes.

    « Ils se réuniront 4 fois par an. Leur mandat se calque sur la législature en cours, dans ce cas-ci, le renouvellement des membres du CCCA aura donc lieu fin décembre 2018 », a ajouté l’Echevine.

    « Ses missions sont entre autres : examiner la situation des aînés tant du point de vue moral, matériel et culturel; contribuer à la valorisation des aînés dans la société; leur fournir des occasions d’exprimer leurs opinions et préoccupations; guider le Conseil communal sur les questions relatives aux politiques et programmes de la commune qui ont une incidence sur la vie des aînés; offrir aux aînés l’occasion de se rencontrer dans un esprit convivial et constructif ».

    Après la prestation de serment des membres du conseil, Eric de SÉJOURNET, conseiller communal PROXIMITÉ, s’est adressé à l’assemblée : 

    « Aujourd’hui les Rixensartois, et en particulier les plus de 55 ans, ont de quoi se réjouir. En effet, les idées sont faites pour être semées. C’est ce que j’ai fait en août 2013 en proposant, à la demande de plusieurs aînés et au nom du groupe PROXIMITÉ (3), la création d’un conseil consultatif pour les seniors, outil de concertation prévu dans le Code wallon de la Démocratie locale.

    L’Echevine des Aînés a pris la balle au bond et décidé de le mettre en place. Soyez en remerciée, Madame.

    A l’instar des réunions d’information que la majorité met à l’agenda, le Conseil consultatif communal des Aînés contribue également à renforcer la participation citoyenne. Celle-ci a sa place dans le débat communal. Je la défends car, et je cite, 'elle associe les citoyens au processus de décision de manière indirecte et leur reconnaît un pouvoir de réflexion et de proposition' (2). Ce conseil consultatif permettra d’adapter la politique communale aux besoins et aux attentes des personnes âgées.

    Notre soutien va aux membres de ce conseil consultatif. Ce sont des citoyens engagés ou représentant une association active et qui, souhaitons-leur, développeront cet espace de dialogue et de concertation. Nos encouragements les accompagnent dans cet exercice de démocratie participative ».

     

    __________
    (1) Rixensart Info 278 d’avril 2016, p. 4
    (2) Espace-Citoyen, L’exercice de la démocratie
    (3) de SÉJOURNET Eric, Les aînés sont-ils consultés à Rixensart ? (1), in Carnets de Proximité, 5 septembre 2013
    (4) de SÉJOURNET Eric, Dorénavant, les aînés seront consultés (2), in Carnets de Proximité, 4 mai 2015
    (5) de SÉJOURNET Eric, Appel citoyen aux aînés engagés (3), in Carnets de Proximité, 28 septembre 2015 

    Thématique | AÎNÉS, CITOYENNETÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Consultation du citoyen, outil de la participation

    Democratie.pngQuelques mois après les élections communales de 2012, PROXIMITÉ rapportait les déclarations d’intention de la majorité (1). Notre groupe soulignait l’avancée en matière de concertation (2), notamment par la mise sur pied de « groupes de travail ou de commissions communales de façon à ce que les décisions prises soient les meilleures pour Rixensart ». Dans les faits, nous constatons que la majorité produit son effort et s’ouvre à la concertation.

    Quant au concept de la démocratie participative, cher à PROXIMITÉ (voir nos Objectifs 2012-2018), le Collège a franchi le cap en 2014 en organisant des réunions d’information, qu’il compte réitérer. Nous le saluons.

    En effet, « la démocratie participative associe les citoyens au processus de décision de manière indirecte et leur reconnaît un pouvoir de réflexion et de proposition. A travers l’organisation de débats, conseils consultatifs ou forums réunissant les citoyens, les experts et les élus, l’avis de chacun est pris en considération dans la prise de décision » (3).

    Les deux dernières réunions publiques sont de bons exemples.

    Celle organisée à Genval le 10 novembre 2015 a permis au Collège de prendre le pouls des riverains des rues du Tilleul et des Volontaires à propos de la révision du Plan Communal d’Aménagement dit ‘Poirier Dieu’. Ce fut un exercice difficile, vu les enjeux à propos de la densité et de la mobilité dans le quartier. Il fera l’objet d’un débat attendu au Conseil communal du 16 décembre.

    Celle organisée à Rixensart le 9 décembre dernier a permis aux responsables communaux de présenter les différentes options du plan de circulation autour des rues Alphonse Collin, de l’Avenir, de Limal, de l’Augette, de Froidmont, du Cyclone, et Chemin du Meunier. Une quarantaine de riverains étaient venus écouter les propositions du Bourgmestre, échevin de la Mobilité de surcroît. Ces citoyens engagés ont pu présenter les leurs, même sur grand écran ! Un partage apprécié des moyens de présentation audiovisuels. Et, cerise sur le gâteau, le bourgmestre a demandé à la salle de se prononcer à main levée. La décision finale reviendra aux représentants des citoyens qui, sur proposition du Collège, prendront une décision par vote.

    La démocratie participative a sa place dans le débat communal. Nous le défendons. Les autorités communales l’ont mise à l’agenda et s'y exercent. Nos citoyens s’en réjouiront.


    © Eric de Séjournet.JPGEric de SÉJOURNET

     

     

     

    __________

    (1) Collège des Bourgmestre et Echevins de la commune de Rixensart, Déclaration de Politique générale, 18 février 2013 

    (2) Carnets de Proximité, Les intentions de la majorité, 15 mars 2013
    (3) Espace citoyen, L’exercice de la démocratie
    (
    4) Illustration > commune d'Entre-Deux-Guiers

    Thématique | CITOYENNETÉ, COMMUNICATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • La consultation populaire communale

    rixensart,consultation populaire,consultation populaire communale,éoliennes,rosières,overijse,leemveldweg,verte voie,tombeek,maleizenDans l’article ‘Les éoliennes à Rosières ?’, PROXIMITÉ s’est prononcé en faveur de l’organisation d’une consultation populaire communale si, à l’avenir, le projet de l’implantation d’éoliennes à Rosières devait se concrétiser.

    Aussi, PROXIMITÉ présente-t-il les lignes de force de cet outil, qui permet l’injection d’une dose de démocratie participative en complément à la démocratie représentative. En résumé, le Code de la démocratie locale (1) prévoit que :

    - Le Conseil communal peut, soit d’initiative, soit à la demande des habitants de la commune, décider de consulter les habitants de la commune (matières : voir Art. L1141);
    - L’autorité communale est contrainte d’organiser la procédure de consultation si l'initiative émanant des Rixensartois est soutenue par au moins 3000 habitants dans la commune (procédure et contrôle : voir article L1141).
    - Pour demander une consultation populaire ou y participer, il faut e.a. être inscrit ou mentionné au registre de la population de la commune; être âgé de 16 ans accomplis;
    - La participation à la consultation populaire n’est pas obligatoire.
    - Il est procédé au dépouillement si au moins 10 % des habitants ont participé à la consultation.

    A l’inverse du référendum (non prévu en Belgique par ailleurs), «les résultats d’une consultation populaire ne lient pas, en droit, les autorités publiques : elles restent libres de ne pas suivre l’avis de la majorité» (2). Evidemment, il leur sera difficile de ne pas tenir compte politiquement de l’avis de la population. Elles seront appelées à prendre une décision motivée dans le respect de l’intérêt général.

    rixensart,consultation populaire,consultation populaire communale,éoliennes,rosières,overijse,leemveldweg,verte voie,tombeek,maleizenEric de SÉJOURNET







    __________
    (1) Code de la démocratie locale et de la décentralisation, TITRE IV. Consultation populaire, articles L1141-1 à L1142-12, Moniteur Belge du 12 août 2004
    (2) de COOREBYTER Vincent, Consultation et participation, les Règles du jeu du processus de consultation, Symposium CFDD et Politique scientifique fédérale du mardi 25 mars 2003 sur le thème « Participation et politique de développement durable : comment rendre les consultations plus efficaces? ».

    Thématique | CITOYENNETÉ, COMMUNICATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Interpellation citoyenne au Conseil communal

    rixensart,monastère,zone 30,riverains,pétition,citoyenneté,mobilité,sécurité,policeLa rue du Monastère est une des plus anciennes rues de la commune, mais aussi l’une des plus pittoresques. Pourtant, la quiétude y est mise à mal par l’indiscipline des automobilistes : non respect de la zone ‘riverains’ et excès de vitesse affectent la qualité de vie et la sécurité des habitants. L’absence de réponse aux lettres adressées aux autorités communales a contraint des riverains à former en 2012 un comité pour faire entendre leurs griefs.

    Une pétition, signée par une cinquantaine de riverains, a été adressée le 17 août 2012 au Collège des Bourgmestre et Echevins «dans l’espoir que ceux-ci prennent leurs responsabilités et réalisent les aménagements nécessaires pour faire diminuer la vitesse dans la rue» (1)

    Suite à un dramatique accident survenu le 8 décembre 2012 dans le centre, la pétition pour s’insurger contre le trafic de transit et la vitesse des automobilistes, dans la rue du Monastère, trouva un nouvel écho dans la presse locale (2). «Le problème existe depuis quelques années mais il a pris ces derniers mois des proportions inacceptables», estime Benoit d’Udekem, un des signataires. «La voirie, en pavé et sans trottoir, n’est pas adaptée pour accueillir un tel trafic, alors que la vitesse est régulièrement excessive. Il s’agit pourtant d’une zone 30 dans certaines portions (...). Il est important de réduire la vitesse dans bon nombre de rues situées à proximité du centre de Rixensart». Benoit d’Udekem constate de plus que : “Les autorités publiques sont là pour remédier aux problèmes qui se posent à leurs citoyens en trouvant un équilibre entre les intérêts des uns – ceux qui roulent vite – et des autres qui veulent plus de sécurité dans leur rue. Malgré nos demandes répétées, elles n’ont pas encore agi.”

    Quant au bourgmestre de Rixensart, il a déclaré : «La sécurisation des voiries dans les quartiers sera l’une de nos priorités lors de cette législature (...). Un budget a été débloqué pour réaliser des aménagements dans la rue du Monastère, de manière à ralentir le trafic (...). Quant aux sens uniques, cela doit être étudié» (2).

    Et pourtant ... depuis la fermeture en avril 2013 du tunnel de Froidmont (3), les habitants de la rue du Monastère subissent de plein fouet l’accroissement du trafic de transit. Qui plus est, beaucoup d'automobilistes ne semblent pas conscients des limites de vitesse. Il faut reconnaître qu'elles sont mal mises en évidence. Aussi, les habitants de la rue du Monastère ont-ils usé du droit du citoyen d'interpeller les instances communales, lors du Conseil communal du 29 mai dernier (4). Benoit d’Udekem, porte-parole des riverains de la rue du Monastère, a fait part de leur incompréhension : « Il était prévisible qu’en l’absence de déviation, le trafic qui empruntait le tunnel de la rue de Froidmont avant sa fermeture se reporte en grande partie sur la rue du Monastère. L’accroissement manifeste du trafic depuis le 22 avril expose les riverains à des risques et à des désagréments supplémentaires par rapport à ceux dont ils se sont déjà plaints. Il est pourtant possible de prendre des mesures de sécurisation n’affectant que faiblement la mobilité. Malgré la pétition récente des riverains de la rue du Monastère, les autorités communales n’ont pas jugé utile de le faire. Pourquoi ? Plus généralement, la mobilité des habitants de certains quartiers de Rixensart peut-elle primer sur la sécurité et la santé des riverains de la rue du Monastère, alors que des itinéraires alternatifs existent ? »

    Le Bourgmestre a promis des contrôles, mais signale que «la Police est dans l’impossibilité technique de flasher les conducteurs dans la zone 30 par manque de recul (...) D’une manière générale, les Rixensartois roulent trop vite dans les quartiers. Votre rue n’est pas une exception

    La récente décision du Conseil communal de soutenir la charte ‘SAVE - SAuvons la Vie de nos Enfants’ (5) est un pas dans la bonne direction ... encore faudrait-il que, sans tarder, des mesures soient prises en faveur de la sécurité dans les zones ‘riverains’.

    questions écrites de conseiller,seniors,commission des aînés
    Eric de SÉJOURNET

    -----
    (1) NATELHOFF Yannick, «On se heurte à un mur», in La Dernière Heure, 28 août 2012 
    (2) ATTOUT Xavier, Une vitesse de plus en plus excessive, in L’Avenir, 13 décembre 2012
    (3) Dans le cadre des travaux du RER, l’ancien tunnel de Froidmont a été démoli pour faire place en septembre 2013 à un nouveau tunnel à double voirie.
    (4) Les conditions en sont décrites sur le site de la commune : http://www.rixensart.be/index.php/vie-politique/213-le-droit-d-interpellation-du-citoyen
    (5) SAVE - SAuvons la vie de nos Enfants, voir Carnets de Proximité du 30 mai 2012

    Thématique | CITOYENNETÉ, MOBILITÉ, SÉCURITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Belgique : appel des Rixensartois à plus de sens de l'Etat

    motion

    S'appuyant sur la proposition du groupe PROXIMITÉ, introduite auprès du Collège le 27 janvier dernier, le Conseil communal de Rixensart a adopté, lors de sa séance du 2 février 2011, la motion suivante :

    VERSION FRANCOPHONE

    Bien que conscient du travail réalisé depuis les élections du 13 juin 2010, afin d’arriver à un accord institutionnel, économique et social, le Conseil communal de Rixensart fait part de sa profonde inquiétude au vu de la dégradation de la situation politique de la Belgique. L’absence prolongée d’un gouvernement due au manque d’accord politique en vue d’une réforme de nos structures fédérales, discrédite notre pays sur la scène internationale et lui fait courir un risque incalculable que nous devrons porter et payer dans un avenir proche.

    Par la présente, le Conseil communal de Rixensart relève l’aspect inacceptable de cette situation d’autant plus que l’absence de transparence éloigne chaque jour un peu plus le citoyen de la sphère politique.

    En conséquence, le Conseil communal fait appel au sens de l’Etat et encourage tous les acteurs politiques à faire preuve d’imagination afin de sortir du nœud institutionnel et de préserver les intérêts économiques et le bien-être de tous les citoyens, tout en œuvrant dans les meilleurs délais à une saine compréhension de l’autre, dans un esprit d’ouverture communautaire, de tolérance et de respect mutuel. Le Conseil communal plaide pour que toute solution institutionnelle garantisse le maintien de la solidarité fédérale.

    Le Conseil communal de Rixensart appelle toutes les communes du Royaume à relayer ce message.

     

    NEDERLANDSTALIGE VERSIE

    Ondanks het werk verricht sinds de verkiezingen van 13 juni 2010, om een institutionneel, economisch en sociaal akkoord te bereiken, drukt de gemeenteraad van Rixensart zijn diepe bezorgdheid uit over de achteruitgang van de politieke situatie van België. De langdurige afwezigheid van een regering te wijten aan het ontbreken van een politiek akkoord inzake een hervorming van onze federale structuren, brengt ons land in diskrediet op internationaal vlak en veroorzaakt een onvoorspelbaar risico dat wij in een nabije toekomst zullen moeten dragen en betalen.

    Hierbij vestigt de Gemeenteraad van Rixensart de aandacht op het onaanvaardbaar aspect van deze situatie, des te meer omdat de afwezigheid van transparantie de burger elke dag nog meer verwijdert van de politieke sfeer.

    Bijgevolg, doet de Gemeenteraad beroep op de Staatszin en moedigt alle politieke actoren aan opdat zij blijk van verbeelding zouden geven om uit deze institutionele knoop te raken en om de economische belangen en het welzijn van alle burgers te vrijwaren, door zo spoedig mogelijk te werken aan een gezonde welwillendheid t.o.v. de andere, in een open communautaire en verdraagzame geest en met wederzijds respect. De Gemeenteraad pleit voor elke institutionele oplossing die het behoud van de federale solidariteit verzekert.

    De Gemeenteraad van Rixensart roept alle gemeenten van het Koninkrijk op om deze boodschap door te geven.

     

    VERSION GERMANOPHONE

    (version adoptée le 28 février 2011 par la ville d'Eupen)

    Unbeschadet der seit den Wahlen vom 13. Juni 2010 geleisteten Arbeit, um zu einer institutionellen, wirtschaftlichen und sozialen Übereinkunft zu kommen, drückt der Stadtrat von Eupen seine tiefe Besorgnis aus bezüglich der Verschlechterung der politischen Situation in Belgien. Der wegen des Fehlens einer politischen Übereinkunft hinsichtlich einer Reform unserer föderalen Strukturen schon lange anhaltende Mangel einer Regierung bringt unser Land auf internationaler Ebene in Misskredit und lässt es ein unberechenbares Risiko laufen, das wir tragen müssen und wofür wir in naher Zukunft werden bezahlen müssen.

    Hiermit lenkt der Stadtrat von Eupen die Aufmerksamkeit auf den nicht akzeptablen Aspekt dieser Situation, umso mehr als das Fehlen jeglicher Transparenz den Bürger mit jedem weiteren Tag ein Stück mehr der Politik entfremdet.

    Demzufolge ruft der Stadtrat zu mehr Staatssinn auf und ermutigt alle politischen Verantwortlichen, Einfallsreichtum zu zeigen, um aus der verfahrenen institutionellen Lage herauszukommen und die wirtschaftlichen Interessen sowie das Wohl aller Bürger zu bewahren, indem sie so schnell wie möglich in einem Geist der gemeinschaftlichen Offenheit, der Toleranz und des gegenseitigen Respekts an einem gesunden Verständnis gegenüber anderen dem anderen arbeiten. Der Stadtrat plädiert dafür, dass jegliche institutionelle Lösung die Bewahrung der föderalen Solidarität garantiert.

    Der Stadtrat ruft alle Gemeinden des Königreichs auf, diese Botschaft weiterzugeben.

    Thématique | CITOYENNETÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • 7 mois après les élections fédérales ... et pas de fumée blanche !?

    16 rue de la Loi.jpgS'inquiétant de la dégradation de la situation politique de la Belgique, le groupe PROXIMITÉ a introduit ce jour une motion auprès du Collège communal de Rixensart invitant nos dirigeants politiques du niveau fédéral à faire preuve de sens de l'Etat et d'imagination afin de sortir le pays du noeud institutionnel.

    Cette motion est proposée au vote du Conseil communal du mercredi 2 février 2011.

    Proximité logo 2011.jpgCommuniqué de presse F

    Perscommuniqué N

     TVcom.jpg   28 janvier 2011 (début de l'info à 05 min 19)

    L'avenir logo.jpg  1 février 2011

    Zoom Région logo.jpg   2 février 2011

    L'avenir logo.jpg  2 février 2011

     

    Antipode logo.jpg

     

    3 février 2011

     

    DH.be logo.jpg

     

    4 février 2011

     

     

    L'avenir logo.jpg  4 février 2011

     

    motion2 mars 2011

     

    Sudpresse.JPG   5 mars 2011

     

    La Meuse logo.JPG   24 mars 2011

     

    Thématique | CITOYENNETÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Nouveau règlement général de police

    reglement general de police

    Les Rixensartois devront respecter le nouveau règlement général de police (RGP). Leurs incivilités seront sanctionnées entre 25 et 250 euros, selon leur gravité. Ainsi en ont décidé tous les mandataires communaux en séance du 28 mai 2008.

    'L’objectif n’est pas la sanction, mais la prévention', a indiqué le bourgmestre Jean Vanderbecken. 'Evitons les petites incivilités qui empoisonnent la vie des habitants. Haies jamais taillées ou qu'on laisse déborder sur l'espace public, les graffitis, les sacs-poubelles sortis la veille au soir du jour de ramassage, etc'. 

    Il se renseignera sur l’attitude à adopter en cas de pollution constatée sur terrain privé. Il a également indiqué que la commune fera l’acquisition d’un sonomètre pour mesurer le nombre de décibels des mobylettes ou de certaines soirées estivales. Le cas échéant, les excès de bruit seront verbalisés. 

    Le contrôle du RGP est confié, dans un premier temps, aux inspecteurs de la police de proximité de la zone de la Mazerine. Si nécessaire, la commune nommera en plus des agents communaux pour verbaliser. Ces 'constatateurs' transmettront les procès-verbaux à un agent 'sanctionnateur' travaillant au niveau de la Province.  

    Le nouveau règlement de police entrera en application dès qu’il aura été contresigné par la tutelle. Les habitants pourront le consulter sur le site Internet de la commune. 'Un condensé toutes boîtes sera distribué à tous les ménages rixensartois', a encore souligné le maïeur. 

    Eric de SÉJOURNET

    Thématique | CITOYENNETÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017