• Ne cédons pas à la pression foncière (1)

    Capture d’écran 2016-05-21 à 12.21.37.jpgSur le site des anciennes papeteries de Genval, la S.A. Valimmo, liée au groupe John Martin, souhaite récupérer les 1000 m2 d’entrepôts (1) qui avaient été cédés à la commune de Rixensart en 2009 … « de manière à redevenir l’entier et unique titulaire de droits réels sur ledit bien » (2). Bien sûr, Valimmo espère valoriser ce bien en transformant les m2 de hangars en appartements.

    Le Collège « n’y est pas défavorable pour autant que la Commune continue à disposer, sur le site des anciennes papetieres de Genval, de vastes espaces immobiliers ». C’est pourquoi, Valimmo propose un échange de biens immobiliers, notamment quatre espaces (3) et une soulte de 100.000 €. Le premier bien de 173 m2 est très bien situé rue des Ateliers n° 18, et est immédiatement utilisable. 105 autres m2 sont une voie d’accès vers deux ateliers de ferronerie, actuellement loués. Un premier atelier de 300 m2 présente une hauteur sous dalle de 3,5 m, l’autre de 248 m2 a une hauteur sous faîtage de 11,75 m. Ce dernier espace permettrait de créer deux niveaux.

    Le Colllège destinerait ces surfaces à des services à la population, maison de quartier, salle polyvalente. Le hic … c’est l’état général des deux ateliers. Suivant nos informations, ils sont dans un état déplorable et l’humidité remonte le long des murs sur un demi-mètre. Grosses dépenses en vue pour consolider et rénover le tout.

    Mais, la question n’est pas là ! Si nous comprenons que le Collège puisse s’intéresser de près à cette idée d’échange, PROXIMITÉ estime ne pas vouloir participer à l’accentuation de la pression foncière dans le secteur des Papeteries. Rappelons qu’il y a cinq mois à peine, le Collège y refusait, à raison, une première demande de construction de 23 appartements supplémentaires (4).

    La Commune peut-elle ouvrir la porte à une augmentation non souhaitée (4) du nombre de logements sur le site des Papeteries, sans compter les problèmes de mobilité à l’appui ? Ne ferait-elle pas mieux de conserver ses 1000 m2 actuels afin de garder la main et de freiner les ardeurs des promoteurs ? Il y va de la crédibilité communale en matière d’urbanisme.

    Au Conseil communal du 25 mai prochain, PROXIMITÉ ne cautionnera donc pas ce projet.

    © Eric de Séjournet nb.JPGEric de SÉJOURNET

     

     

     

     

    __________
    (1) Surface cadastrée Rixensart, 2ème division, section B (Genval), n° 525 n3 (partie), dénommé lot 1 arrière acquise le 9 octobre 2009 par la Commune au prix de 250.000 € (voir encadré en vert sur le plan ci-dessous).
    (2) Projet de délibération pour le Conseil communal de Rixensart du 25 mai 2016
    (3) Surfaces cadastrées Rixensart, 2ème division, section B (Genval), n° 525 p3 (valeur totale : 750.000 €) (voir encadrés en rouge sur le plan ci-dessous)
    (4) ATTOUT Xavier, Les papeteries de Genval accentuent la pression foncière, in Le Soir du 22 décembre 2015

    20160525 Projet d'échange Valimm::commune de Rixensart.jpg

    Thématique | AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017