• Nouvelles technologies … premiers pas timides en faveur des +65 ans

    rixensart,nouvelles technologies,formation,seniorsL’appel à projet de la Province du Brabant wallon, contre l’isolement des personnes âgées, offrant un subventionnement aux communes, était une excellente occasion de mener à bien la création d’une classe d’apprentissage des outils modernes de communication (Internet, gsm, smartphones, … ) au profit des aînés.  

    Que propose le Collège ce 29 avril 2015 dans son dossier de candidature ? L’acquisition de 2 ordinateurs, 2 tablettes, 2 smartphones et 2 gsm, matériel destiné à permettre aux seniors de se familiariser avec les nouvelles technologies de l’information.  

    La proposition reprend en fait une activité déjà en cours à l’Espace Grimberghe, mais sans les moyens ni l’envergure nécessaires. En effet, dans ce dossier ni le nombre de participants (1)(2)(3) ni la durée de la formation ne sont précisés, la salle de cours n’est pas définie, le budget pour les cours est dérisoire (1000 euros par an, cela ne fait pas beaucoup d’heures de prof). Qui plus est, un approfondissement pédagogique est indispensable : méthodologie, programme (cfr expérience à l’Université des Aînés), qualité des instructeurs, évaluation.

    D’autres zones d’ombre subsistent dans le projet :

    - Pourquoi le Collège se base-t-il sur 4.400 citoyens de plus de 65 ans, susceptibles d’être intéressés par le service, alors que le SPF Economie estime le nombre de Rixensartois de plus de 65 ans à 6.600 personnes.
    - Qui va gérer le budget et le matériel?
    - Pourquoi les personnes âgées résidant dans nos maisons de repos ne sont-elles pas ciblées?

    Dans l’ensemble, PROXIMITÉ est favorable au projet, car il a le mérite de lancer un nouveau service que les ‘aînés’ attendent depuis des années. Toutefois, le projet manque d’ambition et nos interrogations expliquent notre abstention au Conseil communal.

    Etienne DUBUISSON, Michel WAUTOT et Eric de SÉJOURNET

     + INFOS  > de SÉJOURNET Eric, Exclusion numérique : osons une approche plus globale, in Carnets de Proximité, 2 mai 2015.

    __________
    (1) en 2006, un Belge sur quatre n’avait jamais navigué sur Internet (cfr Direction générale Statistique et Information économique du SPF Économie)
    (2) en 2007, 33 % des ménages belges ne possédaient pas d’ordinateur et 40 % n’étaient pas connectés à Internet. « Trois quart d’entre eux n’y ont pas accès pour des raisons financières ou par manque de compétences en la matière. Tout comme pour l’utilisation de l’ordinateur, les personnes à faible niveau d’instruction, les personnes âgées, les chômeurs et les inactifs (hors étudiants) restent fortement représentés parmi la population belge qui n’a encore jamais utilisé l’Internet » (cfr Direction générale Statistique et Information économique du SPF Économie)
    (3) en 2008, l’Agence Wallonne des Télécommunications (AWT) écrivit qu’en Wallonie « on assiste à une stagnation du nombre de ménages disposant d’un ordinateur ». Et de conclure « qu’un quart de l’ensemble des ménages wallons reste en marge de la société de l’information ».
    (3) photo : Hagenau, salon des seniors 2014

    Thématique | AÎNÉS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018