• Logements inoccupés

    rixensart,droit au logementEn 2011, tous les indicateurs montraient qu'il existe un manque de logements en Wallonie (1). « Cela s'explique par une augmentation croissante du nombre de ménages couplée à une diminution de leur taille (multiplication des familles monoparentales) et par le nombre de logements inoccupés ».

    Conformément au Code wallon du logement, chaque commune est tenue d’adopter un règlement communal de taxation des immeubles inoccupés et de tenir un inventaire permanent des logements inoccupés.

    A Rixensart, le Conseil communal a voté une taxe sur les immeubles inoccupés en 2007, puis le 23 octobre 2013 a adapté « le règlement taxe sur les immeubles inoccupés » pour les exercices 2014 à 2019.

    Le fait générateur de la taxe est le maintien en l’état d’un immeuble inoccupé ou délabré. Qui plus est, la taxe vient appuyer l’idée du droit naturel au logement pour chaque habitant. Elle doit encourager certains propriétaires à sauvegarder leur patrimoine et à proposer un toit à ceux qui n‘en ont pas.

    Sur proposition de PROXIMITÉ, le taux maximum autorisé par le Gouvernement wallon a été appliqué, soit 180 euros par mètre courant de façade d’immeuble bâti ou de partie d’immeuble bâti, tout mètre commencé étant dû en entier. Cette taxe a été votée à l’unanimité par le Conseil communal (2).

    QUESTION ÉCRITE DE CONSEILLER ADRESSÉE AU COLLÈGE DES BOURGMESTRE ET ÉCHEVINS (3)

    1. Pouvez-vous nous transmettre l’inventaire des logements inoccupés sur le territoire de la commune de Rixensart ?

    2. Par an, quel fut le montant total de la taxe perçue par la Commune, et ce de 2007 à 2012 compris ?

    3. Par logement inoccupé, quel fut le montant de la taxe perçue par la Commune durant l’exercice 2013 ?

    4. Par logement inoccupé, quel sera le montant de la taxe perçue par la Commune durant l’exercice 2014?

    5. L’objectif de cette taxe communale étant d’inciter les propriétaires à s’occuper de leur bien, dans l’intérêt de leurs futurs occupants, de leur voisinage immédiat ainsi que de l’image générale de la commune, quel est son impact à Rixensart depuis 2007 (4).

    6. Quelles dispositions la commune a-t-elle prises afin d’aider des propriétaires en les mettant en contact avec des organismes de logement à finalité sociale?

    rixensart,droit au logementEric de SÉJOURNET

     

     

     

    __________
    (1) SPW, DGO4 Aménagement du Territoire, Logement, Patrimoine et Energie - Stratégie communale d’actions en matière de logement, Circulaire relative au programme communal d’actions 2012-2013, 25 juillet 2011
    (2) Conseil Communal de Rixensart, Finances IV/35, p. 70 à 72, 23 octobre 2013 
    (3) Moniteur belge du 26 avril 2012, Code de la démocratie locale et de la décentralisation
    (4) Commune de Rixensart - Rapport annuel 2014, p. 196

    *
    *   *

    RÉPONSE DU COLLEGE | Un premier inventaire des logements inoccupés a été établi en 2013 par l’Ecopasseur de la commune.

    La procédure pour la taxation de ces immeubles a été mise en place et approuvé par le Collège en 2014 et les premiers constats d’inoccupation ont été effectués et approuvés par le Collège en avril et octobre 2014.

    Début 2015, la commune de Rixensart dispose d’un inventaire de 10 logements inoccupés. Cet inventaire émane d’un recoupement entre différentes sources de données et d’une vérification sur place et est remis à jour chaque année.

    Les premiers enrôlements seront envoyés aux propriétaires en 2015 après analyse de chacune des situations par le service des finances. Il s’agit en effet, pour la plupart de ces immeubles, de situations juridiques compliquées entre héritiers ou copropriétaires.

    L’Ecopasseur informe l’Agence immobilière sociale au fur et à mesure des logements qui pourraient faire l’objet d’une prise en gestion.

    La commune ne dispose actuellement d’aucun recul suffisant pour établir des statistiques et réaliser l’impact d’une telle taxe sur la commune.

    Thématique | FINANCES, LOGEMENT Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Le Normandie en péril (III)

    2750846633.jpgQui coulera le Normandie en risquant d’entraîner dans son sillage le Parc de Genval-les-Eaux ? Qui endossera la responsabilité de livrer les alentours du lac de Genval à la spéculation foncière ?

    Ce ne seront pas les nombreuses personnes et riverains qui, en répondant à l’enquête publique, ont fait preuve de citoyenneté. Merci à eux !

    Ce ne sera pas HOMMES ET PATRIMOINE, ce groupe de réflexion qui s’attache à protéger et valoriser notre patrimoine environnemental et l’aménagement de notre territoire.

    Ce ne sera pas PROXIMITÉ, qui a prioritairement inscrit la préservation du caractère villageois et résidentiel de Rixensart dans ses ‘Objectifs 2012-2018’.

    Nous rappelons brièvement notre position:

    1. Respect du Règlement Communal d’Urbanisme (RCU) et du Schéma de Structure votés démocratiquement en 2010. Un chapitre du RCU consacré au quartier du Lac le protège de façon très claire;

    2. Inviter promoteur et architectes à présenter un projet de rénovation de l’ancien Hôtel Normandie, cette fois respectueux de notre Règlement communal d’urbanisme. Si la rénovation est impossible ou qu’elle présenterait d’extrêmes difficultés et que les preuves en seraient apportées, il faudra qu’une éventuelle alternative, introduite par l’auteur du projet, tienne compte des règles qui régissent l’urbanisme à Rixensart.

    Nous vous tiendrons informés … en toute transparence.

    Etienne DUBUISSON, Michel WAUTOT et Eric de SÉJOURNET

    __________
    TITRES DE LA PRESSE > Un sursis pour l'ancien hôtel Normandie (L'Avenir, 9 janvier 2015)

    Thématique | AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, ENVIRONNEMENT Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Égarements (1)

    Gare de Rixensart © Eric de Séjournet.jpg4 décembre 2014 | Un membre de PROXIMITÉ a constaté le matin le désarroi de nombreux voyageurs quand le train, entrant en gare de Rixensart, n’a pas marqué l’arrêt au quai N° 2 et a poursuivi son trajet jusqu’à hauteur de la nouvelle gare souterraine … une centaine de mètres plus loin. Incompréhension des voyageurs devant se rendre à Bruxelles! Sur l’ancien quai, seuls les haut-parleurs débitaient une succession de mots, impossible à comprendre. Sur l’ancien quai, pas de stewards de la SNCB pour aiguiller les échoués du rail. Qui plus était, sur les sites Internet pas une ligne.

    Interrogés, des ouvriers du RER ont indiqué que l’embarquement s’était déplacé depuis le matin de l’ancienne à la nouvelle gare de Rixensart, l’accès se faisant par la rue Boisacq. Tous ces voyageurs ont bien sûr raté leur train, les écoliers la première heure de cours, d’autres leur rendez-vous.

    Devant ce manque flagrant de communication, notre adhérente s’est rendue à la Maison communale et a demandé que le site Internet de la commune et les panneaux défilant diffusent rapidement une information. Le résultat fut minimaliste : « Du 4 décembre, jusqu'à nouvel avis, le couloir sous voies sera fermé au public pour extension et rénovation. L'accès aux nouveaux quais se fera uniquement par les escaliers accessibles via le parking rue Boisacq et la rue de la Gare ».

    Les Rixensartois ne sont-ils pas en droit de se demander s’il existe une coordination entre la SNCB et la commune de Rixensart ?

    5 décembre 2014 | Infrabel a annoncé que dans le cadre du chantier RER, la ligne 161 (Bruxelles-Namur) serait mise hors service … du samedi 6 décembre 2014 au dimanche 7 décembre pour effectuer des travaux de jour et de nuit … sans en préciser la nature.

    1507116_667606180019979_7706564029414905163_n.jpg

    6 décembre 2014 | Pas de trains : l’ancien abri voyageur de la gare de Rixensart a été démoli sans ménagement, sans se soucier de préserver des éléments architecturaux centenaires (RÉTRO RIXENSART >  L’âme centenaire du quai n° 2 + OBJECTIF RIXENSART > Abri voyageur de la gare de Rixensart)

    7 décembre 2014 | Pas de trains : poursuite des travaux entre Profondsart et Rixensart (dont la destruction des accès des passages souterrains pour piétons)

    8 décembre 2014 | Grève … et donc pas de trains.

    10373952_669090406538223_2542796882905324158_n.jpg

    9 décembre 2014 | Tant bien que mal, les clients rixensartois de la SNCB ont trouvé leurs marques dans les dédales des travaux et des panneaux (RIXENSART EN IMAGES La nouvelle gare de Rixensart). En surface, l’obscurité matinale ou la tombée du jour, ainsi que l’absence de passages pour piétons rendent les déplacements encore plus dangereux. Quid de la Charte SAVE (SAuvons la Vie de nos Enfants), que la commune de Rixensart a décidé d’appliquer depuis mai 2013 et dans laquelle elle se dit prête à « développer une politique globale et coordonnée afin de mieux protéger tous les usagers de la route, en particulier les enfants et les jeunes »? Quant aux personnes à mobilité réduite, elles sont actuellement dans l’impossibilité de descendre dans la gare. Quid de la Charte communale de l’Intégration de la personne handicapée, initiée en 2001, réitérée en 2007, et à laquelle la commune a adhéré à nouveau en mars 2013 ?

    Et quid de l’information communale ?

    - la rubrique ‘Travaux RER’ sur le site n’est plus alimentée depuis avril 2013.
    - la dernière Lettre info date de juillet 2013 et concernait l’abdication du Roi Albert II
    - le dernier Rixensart Info de novembre dernier annonçait l’ouverture du ‘rond-point du RER’ sur la dalle de la gare de Rixensart.

    Heureusement, des initiatives citoyennes prennent le relais sur les réseaux sociaux, telle la page Facebook de ‘Rixensart en images’. Ainsi, y apprend-on

    - qu’à hauteur de la rue des Ecoles, une courageuse dame règle le matin le passage des piétons. Elle raconte : « Monsieur, c’est incroyable, nous avons demandé depuis le mois de septembre que la commune trace des lignes blanches et ce n’est pas encore fait. C’est dangereux ! »
    - que dans la rue de la Gare et le tunnel de Froidmont, une deuxième couche d’asphalte sera posée … en fonction de la météo
    - que les passages pour piétons seront tracés si le sol est sec et avec un minimum de 12°.

    En attendant que le quartier de la nouvelle gare de Rixensart trouve ses marques, nous vous invitons à y faire preuve de la plus grande prudence.

    rixensart,magasins de nuit,night-shopsEric de SÉJOURNET

     

     

     

    _____
    (1) photo 1 © Eric de Séjournet
    (2) photos 2 et 3 © Rixensart en images

    Thématique | COMMUNICATION, SÉCURITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Usagers faibles et clients 'bpost' à protéger (II)

    La Poste 20081012 Rue de Rixensart © Eric de Séjournet.jpgA hauteur du bureau de poste de Genval, situé rue de Rixensart, il y a lieu d'améliorer la sécurité des piétons en créant un passage protégé. C'est ce que demande Etienne DUBUISSON (PROXIMITÉ) depuis 2012 (> Carnets de Proximité du 26 mai 2012).

    30 mois plus tard (1), le Collège réagit et constate que

    - l’offre en stationnement est nettement inférieure à la demande. Il en résulte du stationnement sauvage sur et autour de la place des 3 Tilleuls.
    - le trottoir en face de la poste est très étroit (moins d’un mètre)
    - il n’y pas de traversée piétonne marquée au sol, en venant de la rue Auguste Lannoye

    Afin de « sensibiliser visuellement les automobilistes quant à la présence et à la traversée de piétons », le Collège a fini par proposer au Conseil communal d'y créer un passage pour piétons. Cette proposition doit toutefois encore être soumise à la tutelle (Service Public de Wallonie), pour approbation finale … une disposition règlementaire que PROXIMITÉ estime lourde.

    _____
    (1) Conseil communal du 7 novembre 2014
    (2) photo © Eric de Séjournet

    Thématique | SÉCURITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Le Normandie en péril (II)

    genval,parc de genval,avenue hoover,normandie,normandyL’ancien Hôtel Normandie de style normand (1) et son magnifique parc arboré, tous deux centenaires, sont en danger.

    Dernièrement, nous attirions votre attention sur le projet destructeur qu’un atelier d’architectes, qui plus est genvalois, a introduit auprès des autorités communales, consistant à démolir, purement et simplement, l’un des joyaux de l’architecture du Parc de Genval-lez-Eaux … et à y abattre 42 de ses arbres ! 

    Aussi, le 2 décembre, PROXIMITÉ s’est-il joint à l’asbl HOMMES ET PATRIMOINE, afin d’étudier la demande de permis d'urbanisme introduite par la ‘SA Immobilière Le Normandie 15’. Elle comporte pas moins de 12 dérogations au Règlement Communal d’Urbanisme (RCU) et au Schéma de Structure Communal (SSC) … du jamais vu pour le parc de Genval. Nous sommes également effarés de lire que, selon les auteurs du projet, toutes ces dérogations ont un caractère ‘insignifiant’ ! A les suivre, autant supprimer notre RCU et pourquoi pas le Service de l’Urbanisme.

    En résumé, PROXIMITÉ s’oppose fermement à ce projet. Le groupe n’accepte aucune dérogation pour les raisons suivantes

    POUR LE BÂTIMENT HISTORIQUE

    - L’hôtel Normandie est, dans la zone du Lac de Genval, le bâtiment phare des ‘maisons normandes’. Sa disparition va à l’encontre des recommandations et prescriptions de la zone 1/43 (RCU);

    - Le projet avec ses douze dérogations va systématiquement à l’encontre de ce que préconisent le Schéma de Structure et le RCU ;

    genval,parc de genval,avenue hoover,normandie,normandy- Ce projet participe à ce que le RCU appelle « une déstructuration progressive du quartier au travers de transformations ne respectant pas le caractère patrimonial ». Déstructuration déjà commencée avec les 3 immeubles de l’ancienne propriété Becquevort ;

    - La surenchère de la densité, procédé habituel dans les promotions immobilières, est inacceptable. La densité recommandée est de 7 logements à l’hectare et 10 pourraient être envisagés. Ce qui est proposé est une densité de 20 logements à l’hectare !

    - L’ensemble des surfaces bâties occupe la majorité de la surface de la parcelle, rendant le site actuel méconnaissable ;

    - Le projet ne peut même pas se prévaloir d’une architecture contemporaine innovante

    POUR LE COUVERT VEGETAL

    - On s’apprête à bétonner les deux tiers des 80 ares de ce beau parc centenaire et magnifiquement arboré. A lui seul, l’abattage de 42 arbres contrevient déjà aux prescriptions du RCU de la zone 1/43 concernant le couvert boisé et le caractère naturel de l’ensemble du quartier du Lac de Genval.

    Nous vous invitons donc à prendre connaissance du document détaillé d’HOMMES ET PATRIMOINE (2), rédigé à l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins. Les trois élus de PROXIMITÉ appuient ce document. Qui plus est, un modèle de lettre (3) est présenté à nos (é)lecteurs, afin de les aider à participer à l’enquête publique qui se clôture impérativement le 8 décembre à 23h59. Tenez compte de la grève (4) annoncée pour le lundi 8 décembre dans le Brabant wallon.

    En conclusion, PROXIMITÉ met en garde : l’adoption d’un tel projet, donnerait carte blanche, sans possibilité de marche arrière à la Commune, à toute promotion de ce type dans la sous-aire d’habitat différenciée à caractère patrimonial du Lac de Genval.

    Etienne DUBUISSON, Michel WAUTOT et Eric de SÉJOURNET

    _____

    (1) voir la rétrospective préparée par RÉTRO RIXENSART : cliquez ici.

    (2) HOMMES ET PATRIMOINE - Enquête publique du Projet HOOVER - Démolition d’un immeuble existant, construction de deux nouveaux immeubles et abattage de 42 arbres, avenue Hoover, 15 à 1332 Genval, 2 décembre 2014
    
(3) Modèle de lettre pour répondre à l’enquête publique
    
(4) Si l’Administration communale est en grève le lundi 8 décembre, n’hésitez pas à déposer vous-même votre réponse dans la boîte à lettres de la Maison communale, avenue de Merode, 75 à Rixensart ou du Service de l’Urbanisme, Colline du Glain, 33 à Rixensart

    Thématique | AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, ENVIRONNEMENT Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017