• 35.000 décollages au-dessus de Rixensart. Pas question !

    plan wathelet,nuisances sonores,rixensartSuite aux mélis-mélos du ‘Plan Wathelet’, aux changements incessants des routes aériennes et aux tergiversations de BELGOCONTROL et des responsables politiques au niveau fédéral, les habitants de notre province notamment, sont en droit de se demander si la sécurité aérienne au-dessus des zones densément peuplées est encore assurée.

    Le caractère controversé du ‘Plan Wathelet’ renforce encore ce sentiment d’insécurité.

    Qui plus est, les nouvelles nuisances sonores qu’engendre ce plan excèdent les habitants concernés. Un mouvement ‘Plan Wathelet, pas question’ s’est constitué et met les Rixensartois en alerte : « La mise en œuvre du Plan Wathelet vise à une « juste répartition des nuisances » causées par les 45.000 décollages qui survolaient l’Oostrand (Stockel, Wezembeek et Kraainem) depuis des décennies. Depuis le 6 février 2014, notre entité se voit survolée par plus de 35.000 décollages annuels au départ de l’aéroport de Bruxelles-National (route du nouveau « virage à gauche » qui se prolonge vers l’E411). Rixensart en récupère pratiquement 80 % ! C’est un véritable déplacement, qui a créé une « autoroute » aérienne au-dessus de Rosières … »

    Aussi PROXIMITÉ s’est-il entretenu avec le Bourgmestre. Ce dernier nous a confirmé avoir reçu plusieurs plaintes de Rosièrois à propos du survol d’avions au-dessus de la commune et, avec réactivité, a présenté au Conseil communal du 23 juin une « motion de recommandation portant sur la mise en application du plan de survol du territoire belge et au contrôle des nuisances sonores dues au trafic aérien en Brabant wallon ».

    A l’instar d’autres communes du Brabant wallon, le Conseil communal de Rixensart a voté cette motion exigeant un moratoire sur le Plan Wathelet, en d’autres termes la suspension immédiate de l’actuel plan de dispersion.

    PROXIMITÉ appuiera toute action politique qui tiendrait compte de l’avis de la population et qui permettrait de trouver le juste équilibre entre les impératifs de la gestion et de la sécurité aérienne de Bruxelles-National ET du cadre de vie des habitants.

    rixensart,magasins de nuit,night-shopsEric de SÉJOURNET

     

     

     

     

    DERNIERES NOUVELLES

    9 septembre 2014 | Accord de la Suédoise sur le moratoire. Les quatre partis de la coalition en formation au fédéral ont conclu un accord sur le moratoire sur le survol de Bruxelles. Ils ont décidé d’en revenir à la situation d’avant le 6 février 2014. Une bonne nouvelle pour les Rosiérois ! + infos | COLLEYN Matthieu et BELGA, Survol de Bruxelles: les négociateurs se mettent d'accord pour un moratoire in La Libre Belgique, 9 et 10 septembre 2014

    27 septembre 2014 | Le mouvement 'Plan Wathelet - Pas question' fait le point et démontre pourquoi le Plan Wathelet est illégitime et illégal, et pourquoi le moratoire est, à court terme, la seule solution raisonnable et légale, avant d'élaborer ensuite un plan durable > cliquez ici.

    23 octobre 2014 | Le Conseil des ministres a approuvé une instruction ministérielle que la Ministre de la Mobilité a adressée à Belgocontrol afin de supprimer les routes aériennes mises en oeuvre le 6 février 2014. Délai proposé par Belgocontrol pour que ce moratoire entre effectivement en vigueur : début avril 2015.

    Thématique | ENVIRONNEMENT, SÉCURITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • La RN 257 refait surface …

    rixensart,bleuets,pèlerin,marie monseu,rn 257… dans les recommandations urbanistiques communales.

    En effet, le Conseil communal a dû se prononcer le 23 juin 2014 sur la demande de permis d’urbanisation pour 11 nouvelles maisons unifamiliales sur 1h31ca, rue des Bleuets et avenue du Fond Marie Monseu à Rixensart.

    Dans le §7 de la décision du Conseil communal, « la commune de Rixensart attire l’attention du demandeur sur le fait que le projet se situe au sein d’un périmètre de réservation au plan de secteur de Wavre-Jodoigne-Perwez; qu’en cas de mise en oeuvre du projet routier (RN 257), la responsabilité de la Commune ne pourrait en aucun cas être mise en cause si une expropriation s’avérait nécessaire pour sa réalisation ».

    La commune rappelle également que le Plan intercommunal de mobilité La Hulpe-Lasne-Rixensart (PICM) de décembre 2004, « propose de prolonger la N257 à partir de l’échangeur E411 de Bierges au Sud de Rixensart pour rejoindre la N275. Il est toutefois préconisé que cette liaison ne peut-être envisagée avant la mise en place du RER (…). Le PICM recommande une liaison « N257 » constituée d’une voie par sens de circulation, limitée à 50km/h dans ses parties urbanisées, avec des trottoirs et cheminements cyclables sécurisés. Les aménagements devront être de type urbain pour ne pas favoriser la vitesse (…). Compte tenu du développement de l’habitat le long du Chemin de Nivelles, de la rue des Bleuets et du Chemin de la Justice, de nombreux riverains subiraient des nuisances en cas d’implantation de la N257 sur le tracé tel que prévu au Plan de secteur ».

    Quant aux auteurs du Plan Provincial de Mobilité (PPM) (1), ils « trouvent cette prolongation souhaitable en notant toutefois une dégradation du cadre de vie pour les riverains de la nouvelle voie ». *« En conclusion », écrit encore la Commune, « le plan de secteur prévoit une zone de réservation le long de la rue des Bleuets/avenue de Nivelles. Le PICM évoque la prolongation de la N257 jusque la N275 en passant rue des Bleuets, mais il y est aussi question de recherche d’autres tracés, par exemple vers le fond de la vallée en se rapprochant de la gare RER de Profondsart) ».

    Les habitants du quartier Bleuets/Pèlerin doivent-ils s’en inquiéter à nouveau ? A la question d’Eric de SÉJOURNET (PROXIMITÉ) le Bourgmestre a répondu « qu’à l’heure actuelle, il n’a pas lieu de s’inquiéter, mais, et c’est un fait, la prolongation de la RN 257 reste inscrite au plan de secteur. C’est pourquoi, je veillerai à ce que les acquéreurs des 11 habitations soient dûment informés ».

    -----
    (1) Photo rue des Bleuets © Eric de Séjournet

    Thématique | AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, MOBILITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Entrées à la piscine … inégalement plus chères

    Les entrées à la piscine de Rixensart seront majorées, parfois substantiellement et ce, à partir du 1er janvier 2015 (1).

    Entrées individuelles            Cartes 15 entrées        Abonnements annuels

    Adultes                            +16,6 %                            + 14,2 %                      + 16,6 %
    Enfants < 14 ans            +  7,5 %                            + 12 %                         +  7,1 %
    Seniors                             +  0 %                               +   4 %                         -   7,1 %
    Familles nombreuses                                                                                    +   7,1 %
    VIPO (2)                           + 25 %                               + 14,2 %                      + 14,2 %

    Seuls les seniors échappent donc en partie à la hausse. Quant aux VIPO, c’est-à-dire les pensionnés, invalides, veufs/veuves et orphelin(e)s, ils supportent la majoration la plus importante. Où est la logique ?

    Tout observateur attentif devrait s’en étonner, sans oublier que les statuts de senior/pensionné et de VIPO/BIM (2) devraient être clarifiés. Le Collège reverra-t-il sa copie pour la rentrée ?

    rixensart,magasins de nuit,night-shopsEric de SÉJOURNET

     

     

     

    -----

    (1) CONSEIL COMMUNAL DE RIXENSART (Finances V/14) - Redevance (Tarif) pour le Complexe sportif, 23 juin 2014
    (2) suite à la sixième réforme de l’Etat, le statut VIPO sera, à la date du 1er juillet 2014, remplacé par le statut des BIM (bénéficiaires de l’intervention majorée)

    Thématique | SPORTS Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017