• Penser globalement, agir localement

    rixensart,agenda 21 localEn février 2011, le Conseil communal confirma l’élaboration d’un Agenda 21 local et s’engagea à associer diverses composantes représentatives des forces vives de la commune de Rixensart. Deux ans plus tard, c’est chose faite. L’Echevine de l’Environnement a présenté le plan communal de Développement durable en soulignant le fait que l’Agenda 21 local est «un processus qui vise à engager une collectivité locale, sur le long terme, dans la voie du développement durable sur son territoire. Cela se traduit dans les faits par la rédaction, en collaboration avec la population et les acteurs locaux, d’un plan d’actions concrètes présentant des actions à mettre en place à court, moyen et long terme» (1).

    Pour Rixensart, l’Agenda 21 local se décline en trois étapes :

    - un diagnostic, issu du Schéma de Structure Communal, complété par les programmes existants intégrant le concept de développement durable (2)
    - des options : cinq axes de travail ont été définis (bonne gouvernance, environnement et énergie, social, économie durable, aménagement du territoire et mobilité), onze objectifs ont été formulés pour donner une direction précise.
    - des mesures : 35 actions ont été définies pour atteindre ces objectifs, sans oublier les indicateurs qui permettront d’évaluer ceux-ci, de les améliorer ou de les adapter.

    Avant d’être soumis à la collectivité sous forme d’enquête, l’Agenda 21 local devait encore être approuvé par le Conseil communal, ce qui fut fait le 29 mai 2013 (3).

    Pour Eric de SÉJOURNET (PROXIMITÉ), «ce plan initié par la majorité précédente (NAP/ECOLO/PS) et présenté par la nouvelle majorité (NAPMR) est à l’image du passage de témoin de l’éco-exemplarité en matière de gestion environnementale. C’est de bon augure pour l’avenir, même si la mise en oeuvre risque d’être fastidieuse».

    -----
    
(1) Conférence Permanente du Développement Territorial, 2007
    (2) Règlement Communal d’Urbanisme, Plan d’Assainissement par Sous-Bassins Hydrographiques de la Dyle-Gette, Plan Communal de Développement de la Nature, Contract de Rivières, Plan Intercommunal de Mobilité, Plan de Cohésion sociale, Programme Communal d’actions en matière de logement, Plan particuliers d’aménagement et Plan communaux d’aménagement, Actions durables réalisés ou en cours, Actions de sensibilisation et d’information
    (3) Une réunion du comité de pilotage et du groupe de travail conseil en vue de la participation citoyenne est organisée le 24 juin 2013. Proximité y participera.

    Thématique | ENVIRONNEMENT Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Interpellation citoyenne au Conseil communal

    rixensart,monastère,zone 30,riverains,pétition,citoyenneté,mobilité,sécurité,policeLa rue du Monastère est une des plus anciennes rues de la commune, mais aussi l’une des plus pittoresques. Pourtant, la quiétude y est mise à mal par l’indiscipline des automobilistes : non respect de la zone ‘riverains’ et excès de vitesse affectent la qualité de vie et la sécurité des habitants. L’absence de réponse aux lettres adressées aux autorités communales a contraint des riverains à former en 2012 un comité pour faire entendre leurs griefs.

    Une pétition, signée par une cinquantaine de riverains, a été adressée le 17 août 2012 au Collège des Bourgmestre et Echevins «dans l’espoir que ceux-ci prennent leurs responsabilités et réalisent les aménagements nécessaires pour faire diminuer la vitesse dans la rue» (1)

    Suite à un dramatique accident survenu le 8 décembre 2012 dans le centre, la pétition pour s’insurger contre le trafic de transit et la vitesse des automobilistes, dans la rue du Monastère, trouva un nouvel écho dans la presse locale (2). «Le problème existe depuis quelques années mais il a pris ces derniers mois des proportions inacceptables», estime Benoit d’Udekem, un des signataires. «La voirie, en pavé et sans trottoir, n’est pas adaptée pour accueillir un tel trafic, alors que la vitesse est régulièrement excessive. Il s’agit pourtant d’une zone 30 dans certaines portions (...). Il est important de réduire la vitesse dans bon nombre de rues situées à proximité du centre de Rixensart». Benoit d’Udekem constate de plus que : “Les autorités publiques sont là pour remédier aux problèmes qui se posent à leurs citoyens en trouvant un équilibre entre les intérêts des uns – ceux qui roulent vite – et des autres qui veulent plus de sécurité dans leur rue. Malgré nos demandes répétées, elles n’ont pas encore agi.”

    Quant au bourgmestre de Rixensart, il a déclaré : «La sécurisation des voiries dans les quartiers sera l’une de nos priorités lors de cette législature (...). Un budget a été débloqué pour réaliser des aménagements dans la rue du Monastère, de manière à ralentir le trafic (...). Quant aux sens uniques, cela doit être étudié» (2).

    Et pourtant ... depuis la fermeture en avril 2013 du tunnel de Froidmont (3), les habitants de la rue du Monastère subissent de plein fouet l’accroissement du trafic de transit. Qui plus est, beaucoup d'automobilistes ne semblent pas conscients des limites de vitesse. Il faut reconnaître qu'elles sont mal mises en évidence. Aussi, les habitants de la rue du Monastère ont-ils usé du droit du citoyen d'interpeller les instances communales, lors du Conseil communal du 29 mai dernier (4). Benoit d’Udekem, porte-parole des riverains de la rue du Monastère, a fait part de leur incompréhension : « Il était prévisible qu’en l’absence de déviation, le trafic qui empruntait le tunnel de la rue de Froidmont avant sa fermeture se reporte en grande partie sur la rue du Monastère. L’accroissement manifeste du trafic depuis le 22 avril expose les riverains à des risques et à des désagréments supplémentaires par rapport à ceux dont ils se sont déjà plaints. Il est pourtant possible de prendre des mesures de sécurisation n’affectant que faiblement la mobilité. Malgré la pétition récente des riverains de la rue du Monastère, les autorités communales n’ont pas jugé utile de le faire. Pourquoi ? Plus généralement, la mobilité des habitants de certains quartiers de Rixensart peut-elle primer sur la sécurité et la santé des riverains de la rue du Monastère, alors que des itinéraires alternatifs existent ? »

    Le Bourgmestre a promis des contrôles, mais signale que «la Police est dans l’impossibilité technique de flasher les conducteurs dans la zone 30 par manque de recul (...) D’une manière générale, les Rixensartois roulent trop vite dans les quartiers. Votre rue n’est pas une exception

    La récente décision du Conseil communal de soutenir la charte ‘SAVE - SAuvons la Vie de nos Enfants’ (5) est un pas dans la bonne direction ... encore faudrait-il que, sans tarder, des mesures soient prises en faveur de la sécurité dans les zones ‘riverains’.

    questions écrites de conseiller,seniors,commission des aînés
    Eric de SÉJOURNET

    -----
    (1) NATELHOFF Yannick, «On se heurte à un mur», in La Dernière Heure, 28 août 2012 
    (2) ATTOUT Xavier, Une vitesse de plus en plus excessive, in L’Avenir, 13 décembre 2012
    (3) Dans le cadre des travaux du RER, l’ancien tunnel de Froidmont a été démoli pour faire place en septembre 2013 à un nouveau tunnel à double voirie.
    (4) Les conditions en sont décrites sur le site de la commune : http://www.rixensart.be/index.php/vie-politique/213-le-droit-d-interpellation-du-citoyen
    (5) SAVE - SAuvons la vie de nos Enfants, voir Carnets de Proximité du 30 mai 2012

    Thématique | CITOYENNETÉ, MOBILITÉ, SÉCURITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • La Mare aux Loups : fin de la saga

    rixensart,mare aux loups,scouts,guidesLe dossier du relogement des guides et scouts de Sainte-Croix connaît un épilogue satisfaisant.

    Le Bourgmestre annonce en page 1 du Rixensart Info 261 (juin 2013): "Mes collègues du Collège et moi-même avons enfin trouvé 'la' solution satisfaisante dans ce dossier qui a, bien malheureusement, fait couler beaucoup d'encre! Nous avons, en effet, définitivement abandonné le projet de la 'Mare aux Loups' et décidé de reloger ces mouvements de jeunesse actuellement 'SDF' dans les actuels (mais bientôt anciens) locaux du commissariat de la Police de proximité de Rixensart".

    Lors du Conseil communal du 28 août 2013, Michel WAUTOT (PROXIMITÉ) a répété que cette 'solution' était celle proposée par PROXIMITÉ ... il y a trois ans : "Le Parc communal convient parfaitement aux activités des scouts et guides"

    Relisez l'action de PROXIMITÉ dans nos Carnets de Proximité :

    14 mai 2010 : Scouts toujours ...
    11 octobre 2010 : Scouts et guides sans abri ?
    25 novembre 2011 : Les convoyeurs attendent ...
    11 décembre 2010 : De la 'com' ... de la commune
    19 mars 2011 : La Mare aux Loups : "Rien n'est décidé"
    23 avril 2011 : Scouts ou jardiniers?
    16 mai 2011 : Sur la piste ... 
    23 mai 2011 : Scouts et guides méritaient un débat d'idées
    8 décembre 2011 : L'attente s'éternise

    Thématique | JEUNESSE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018