Intérêt majeur : l’emploi à Rixensart

Emploi Tilleul.jpgLettre au Bourgmestre de Rixensart à propos du projet d’acquisition de l’ancien site de GSK Genval (cf décision de principe prise lors de la réunion de Conseil Communal du 29 février 2012)

 

Monsieur le Bourgmestre,

En juillet 2011, dès l’annonce de mise en vente du site GSK de Genval j’ai, comme vous, marqué un grand intérêt à l’achat de cette propriété par la Commune.

Par ma note datée du 22 août 2011, je vous ai remis ainsi qu’à mes collègues de groupe les motifs portant mon intérêt pour l’acquisition de ce complexe de 7 500 m2 de bâtiment sur un terrain de 4,5ha au cœur de notre commune : je notais :

'Intérêt majeur : l’emploi à Rixensart'. En effet, l’arrêt des activités de GSK à Genval a fait perdre à notre commune 300 emplois, il est du 'devoir' du pouvoir communal d’essayer par tous les moyens de retrouver ces emplois, d’attirer des candidats entrepreneurs, et leur offrir des surfaces de bureaux et d’ateliers répondant à leurs besoins.

Pour aider à faire évoluer ce projet dans ce sens, j’ai pris divers contacts avec les responsables du développement économique du Brabant Wallon, l’IBW, Nivelinvest, l’UCL…. L’IBW m’a aussi confirmé ses contacts avec vous et son intérêt pour l’acquisition d’une partie du site pour nous aider à retrouver nos emplois.

De votre côté, vous avez marqué dès le départ un très grand intérêt d’acquisition du site pour y rassembler le maximum de services communaux, le regroupement permettant une meilleure coordination et un appréciable gain de rendement des services. Sur ce sujet, par la même note du 22 août 2011, je notais 'Soyons attentifs avant d’attribuer un nouveau local à une activité communale, cela n’apporte ni en emploi, ni en finance, seulement parfois en service' !

Lors de chacune des réunions que j’ai eues avec vous, avec mes collègues du Conseil depuis 8 mois à ce sujet j’ai répété 'on a perdu 300 emplois, on doit tout faire pour les retrouver' et la seule façon de faire est d’acquérir le complexe, de prendre la main pour diriger le projet de relance de l’emploi sur le site, avec l’IBW pour cette partie là, avec un autre pour ceci, nous-mêmes pour cela et il nous restera encore des disponibilités pour nos besoins école, services communaux, sport, mouvements de jeunesse, ….

Au fil des mois, j’ai senti que ma façon de voir, 'priorité à l’emploi', gagnait du terrain et que les projets de grands déménagements –rassemblement chers à la direction de nos services communaux s’estompaient. Lors des réunions des représentants des divers groupes de notre Conseil communal que vous avez organisées les 7 et 14 février, nous avons évoqué l’importance des coûts en perte de temps et en frais pour tout déménagement de services communaux et la difficulté d’en faire une évaluation correcte. Ce n’était pas en cette période de crise que l’on pouvait se lancer dans de telles aventures ! Aussi, il a été convenu qu’aucune décision n’était prise d’un quelconque déménagement de service communal, mais que en acquérant l’ensemble du site nous aurions toutes les possibilités : structure emploi, accueil entreprise, services communaux, sport, école etc.

C’est sur cette base que lors de la réunion du 14 février, après avoir eu réponses à nos questions et spécialement à celle relative au coût du financement, l’ensemble des représentants de groupe ont marqué leur volonté d’achat du site à un prix très mesuré, compte tenu des frais d’aménagement à prévoir et du temps à prévoir pour réaliser la relance des activités.

Certains ont marqué leur décision avec enthousiasme, d’autres avec certaines réticences mais en finale, chacun des participants a pris part à la fixation du prix offert, prix déposé dans un total consensus, avec la seule condition demandée au Collège : en cas de décision positive du Conseil Communal de réaliser l’acquisition, le collège s’engage à revenir devant le Conseil pour tout projet d’exploitation du site.

C’est sur cette condition de base que la décision d’acquisition devait être présentée au Conseil Communal du 29 février, et c’est dans ce sens que vous avez présenté le projet aux Conseillers devant le public intéressé. Malheureusement, le dossier administratif remis aux chefs de groupes du Conseil et le projet de délibération se présentaient de tout autre façon. Dans ces documents, on reprenait tous les projets des services communaux en oubliant presque totalement l’intérêt de base 'acquérir pour avoir la main afin de trouver les partenaires permettant de retrouver les emplois perdus'.

Cette présentation administrative anormale par rapport à la décision du 14 février, et qui a induit plusieurs votes d’abstention, m’a amené à vous demander publiquement lors de la séance du Conseil du 29 février de retirer l’ensemble des paragraphes 'considérants' inclus dans le projet de délibération pour s’en tenir simplement aux paragraphes des 'décisions' et celle-là incluait la décision de revenir devant le Conseil en fonction de l’avancement du projet.

Vous avez accepté ma demande de retrait des 'considérants' et c’est sur cette base que je me suis joint à la Majorité, comme promis, pour voter l’acquisition du site GSK de Genval en espérant que notre offre puisse aboutir dans le large consensus Communal que vous avez recherché dès juillet 2011, comme il convient pour un projet de cette envergure, si important pour l’avenir économique de notre commune et de ses habitants.

En vous remerciant de votre attention, recevez, Monsieur le Bourgmestre, l’assurance de mes meilleurs sentiments.

20110526 Réunion plénière du printemps nb (10).JPGMichel COENRAETS
Conseiller communal
Ancien bourgmestre

Thématique | ÉCONOMIE & EMPLOI, GOUVERNANCE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018

Les commentaires sont fermés.