• Paroles, paroles …

    Kiosque Château du Héron © Eric de Séjournet.JPG 
    Parc communal © Eric de Séjournet 

    Depuis le début de la législature, le Collège communal (UC-PS, ECOLO et NAP) N’a PAS réussi, malgré ses engagements, à faire de Rixensart une commune modèle en matière de communication et de transparence. Pourtant, les canaux existent et les occasions n’ont pas manqué. Force est de constater que la volonté et le savoir-faire ont manqué à ce propos.

    Dans sa Déclaration de politique générale, le Collège a promis en 2006 de ‘mettre tout en œuvre pour que les dossiers rassemblent le plus grand nombre possible de Conseillers au sein du Conseil communal’. PROXIMITÉ a cru à l’ouverture annoncée par la majorité prônant coopération, communication et consultation de la population. Il a fallu se rendre à l’évidence, ce ne sont que ‘Paroles, paroles … Encore des mots toujours des mots …’

    Le 25 juin 2010, PROXIMITÉ tirait une sonnette d’alarme en publiant un article sous le titre : « Démocratie participative, un concept pour demain ? ». Nous y déplorions l’absence de dialogue sincère de l’actuelle majorité. Son attitude peu constructive et peu consensuelle avait conduit, fait exceptionnel, toute l’opposition à quitter le Conseil communal, rappelant ainsi à l’ordre la très courte majorité rixensartoise (14 sièges sur 27). L’opposition désapprouvait par là le fait de devoir assister sans mot dire à l’élaboration unilatérale du schéma de structure communal et du plan communal d’urbanisme.

    Nous nous inquiétons également depuis deux ans du relogement des mouvements de jeunesse. Hormis les deux réunions publiques d’information auxquelles les conseillers communaux n’avaient pas été conviés, la promesse de réunir un groupe de travail n’a jamais été tenue. Pourtant, scouts et guides méritaient un débat d’idées.

    En janvier 2011, par le biais de nos Carnets, nous insistions à nouveau auprès de la majorité pour une meilleure écoute et une meilleure communication en matière d’urbanisme, par exemple dans le dossier du lotissement du Champ de Bourgeois. Nous faisions part de nos craintes d’une urbanisation à outrance de notre commune …. Sans réaction.

    C’est encore par la presse que les conseillers communaux ont appris les tractations en cours pour l’implantation du nouveau lotissement situé en face du Monastère des Bénédictines. Les conseillers communaux ont appris par hasard que c’est durant les vacances d’été que la majorité avait choisi d’inviter et d’informer les riverains en organisant une réunion publique … réunion qui ne fut même pas annoncée au conseil communal du 22 juin.

    C’est toujours par voie de presse qu’en juin dernier, les habitants du quartier Montalembert ont appris la reprise des travaux d’égouttage de leur quartier après le 15 août … sans préciser le calendrier ni le programme des travaux. Et sur le canal officiel www.rixensart.be … deux lignes depuis le 12 août qui annoncent que le début de la seconde phase débutera dans le courant du mois d’août … sans précision.

    Proximité ne peut accepter cette façon de travailler, dont on se demande si elle est le fait d'une simple négligence ou d'une volonté délibérée.

    montalembert,champ de bourgeois,rue du monastère,densité,lotissementsEtienne DUBUISSON

    Thématique | COMMUNICATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018