• Scouts ou Jardiniers ?

    scouts,mare aux loups,parc de grimberghe,parc communal,jardins partagés,cpas

    Parc de Grimberghe (montage de 5 photos) 2011 © Eric de Séjournet (cliquez sur le montage pour l'agrandir)

    Pourquoi décider dans la précipitation de l’implantation de ‘jardins partagés’ dans le Parc communal, alors que cet emplacement pourrait convenir pour nos 'scouts sans abris' ?

    Quand les unités scoutes et guides des 16e et 24e BW ont dû, en septembre 2009, évacuer leurs locaux (pour cause d’insalubrité) situés dans les jardins de la cure de Sainte-Croix, PROXIMITÉ avait réagi en disant qu’il était impératif de reloger au plus vite ces jeunes et que, si l’espace de la Mare aux Loups pouvait convenir, il fallait étudier d’autres possibilités d’emplacements avant de prendre une décision.

    La majorité actuelle a toutefois d’emblée jeté son dévolu sur l’emplacement de la Mare aux Loups. Cette option portée à la connaissance des riverains provoqua l’approbation des uns et l’opposition des autres.

    Chez PROXIMITÉ toutefois, nous n’avons pas abandonné notre idée première. Nous sommes allés voir un terrain communal situé dans le parc de Grimberghe (*), entre la Maison des Académies, la rue Croy et l’avenue de Grimberghe. Celui-ci nous a paru intéressant et nous en avons fait part au Conseil communal. Le Collège nous a répondu que cette proposition était envisageable au cas où le projet de la Mare aux Loups ne s’avérait pas réalisable.

    Depuis près de deux ans maintenant, les jeunes attendent … Malgré l’insistance de PROXIMITÉ de réaliser une étude sérieuse et ouverte, le bourgmestre n’a jamais mis en place un groupe de travail, promis au Conseil communal du 25 novembre 2009. Groupe dont les délégués avaient pourtant été dûment désignés à sa demande. Bref, aucune étude d'implantation des scouts dans le Parc communal n'a été réalisée. Depuis 2009, le point des « locaux scouts » n’a été mis à l’agenda du Conseil communal, qu’à la demande de la minorité. Aujourd’hui, le Collège communal propose de voter ce 27 avril 2011 l’octroi au CPAS d’une concession domaniale sur le site de la Maison des Académies, pour la ‘création’ (**) d’un espace de « Jardins Partagés ».

    PROXIMITÉ s’en étonne, puisque ce choix élimine de facto un site possible pour les scouts. En effet, nous vous rappelons que le site de Grimberghe offre de nombreux avantages déjà évoqués auparavant, à savoir :

    1. Le terrain appartient à la commune
    2. Sa configuration est intéressante notamment au niveau du bruit (légère dénivellation - contiguïté avec le parc communal)
    3. L’habitat environnant peut se comparer à celui de la Mare aux Loups
    4. Le parc attenant à celui de la Maison communale, est un excellent terrain de jeux
    5. La situation du site est nettement plus au centre de la commune
    6. Au niveau flux de circulation, il y a un parking où l’on peut déposer les enfants

    Sans oublier que le comité de quartier de la Mare aux Loups utilisera tous les recours possibles contre cette implantation. On peut se poser la question : En quelle année les scouts auront-ils enfin leurs locaux ?

    Nous précisons toutefois que nous ne formulons aucune objection à l’encontre du projet des « Jardins Partagés ». Nous répétons simplement que la décision d’implantation des nouveaux locaux scouts ne peut se faire sans une étude du site de Grimberghe.

    PROXIMITÉ estime également, que mettre en œuvre un terrain potager est nettement plus facile que de construire des bâtiments. Le dérangement pour l’habitat environnant n’est-il pas insignifiant quand il s’agit de jardiniers ? Un jardin potager ne peut-il être implanté quasi partout?

    Pour ces différents motifs, nous insistons auprès de l’Echevin de la Jeunesse pour qu’il appuie notre proposition constructive et demandons que ce point soit retiré de l’ordre du jour du 27 avril, soit par consensus, soit par vote. Il pourra être remis à l’ordre du jour une fois l’étude globale réalisée sur l’implantation des locaux scouts.

    scouts,mare aux loups,parc de grimberghe,parc communal,jardins partagés,cpasMichel WAUTOT

     

     

      

    scouts,mare aux loups,parc de grimberghe,parc communal,jardins partagés,cpas

    (*) Le parc de Grimberghe forme un ensemble avec le parc de la Maison communale

    (**) Le mot ‘création’ est dépassé car le terrain a déjà été labouré …

     

    scouts,mare aux loups,parc de grimberghe,parc communal,jardins partagés,cpas

    Communiqué de presse du 26 avril 2011 + carnets de PROXIMITÉ

     

    scouts,mare aux loups,parc de grimberghe,parc communal,jardins partagés,cpas26 avril 2011

     

     

    scouts,mare aux loups,parc de grimberghe,parc communal,jardins partagés,cpas27 avril 2011

     

    Thématique | AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, GOUVERNANCE, JEUNESSE, SOCIAL Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Franc-parler communal

    Que le Collège ait le souci de bien gérer les deniers publics, PROXIMITÉ l’a déjà souligné en votant chaque année le budget communal avec la majorité. Qui plus est, il a réussi ces quatre dernières années à ne pas imposer aux contribuables de nouvelles charges financières.

    Aujourd’hui, dans le dossier ‘bloqué’ de l’égouttage du quartier Montalembert, le Collège en apporte la preuve.

    En effet, après avoir ‘découvert’ dans ce quartier plus d’argile qu’initialement ‘mesuré’, la société EUROVIA (qui dépend de la maison mère VINCI) a demandé à la commune un supplément de 400.000 EUROS, ce qui représente une augmentation de 25% du montant prévu.

    ‘Inacceptable’, répond la commune de Rixensart, maitre d’œuvre dans ces travaux subsidiés par la Région wallonne. ‘Le cahier des charges auquel EUROVIA a souscrit, ne prévoit pour ce poste qu’un montant forfaitaire’.

    En attendant que ce litige trouve une issue favorable, les travaux dans le quartier Montalembert sont à l’arrêt. ‘35 à 40% du chantier sont terminés’, indique le Bourgmestre. ‘Heureusement que les voiries réalisées avaient été finalisées. Seul le début de l’avenue du Rond-point reste dans un piteux état’.

    A la question de savoir à quelle date les travaux pourraient reprendre, l’Echevin des Travaux avance celle du ‘1er juin 2011 … dans le meilleur des cas’. Quant au planning, c’est à l’avenue des Sorbiers que les travaux devraient reprendre … ‘parce que le sous-sol y est plus sablonneux’. La commune a promis que les riverains seraient tenus au courant d’ici quelques semaines.

    Pour votre information, sachez que le réaménagement de l’avenue du Lac à Genval est actuellement réalisé par la même firme EUROVIA. La commune croise les doigts …

    montalembertEric de SÉJOURNET

    Thématique | FINANCES, GOUVERNANCE, TRAVAUX Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Quartier Montalembert : travaux bloqués

    Ce 7 avril 2011, la Commune de Rixensart a confirmé que 'les travaux d'égouttage avaient cessé, suite à un différent entre la s.a. Eurovia (Vinci) et l'Administration communale relatif à l'exécution de ce chantier'.

    La commune a ainsi indiqué qu'elle 'mettait tout en oeuvre pour débloquer cette situation et permettre que ce chantier soit poursuivi dans des délais raisonnables'.

    Afin de 'donner des explications de vive voix', la commune convie les riverains à une réunion publique qui se tiendra à la Maison communale ce mercredi 13 avril 2011 à 18h30.

    Antécédents : voir notre dossier Montalembert

    Thématique | TRAVAUX Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Le retour d'Astrid ?

    astrid,antennesLors du Conseil communal du 30 mars 2011, le bourgmestre de Rixensart, qui par ailleurs préside actuellement la Zone de Police de la Mazerine (RIXENSART, LASNE et LA HULPE) a déclaré : 'Il faudra bien envisager l'installation d'une antenne ASTRID à Rixensart'.

    Conscient de l’importance du réseau ASTRID (*) et de la nécessité de son parfait fonctionnement pour les services de secours et donc pour l’ensemble de notre population, PROXIMITÉ aimerait connaitre les acquis et les projets en la matière pour ce qui concerne notre zone.

    Etienne DUBUISSON, conseiller communal PROXIMITÉ, interpellera à cet effet le Collège lors du Conseil communal du 27 avril 2011, et posera les questions suivantes:

    • Comment se présente ce dossier à l’heure actuelle ?
    • Comment est-il prévu de répartir les antennes sur le territoire de notre zone?
    • Combien d’antennes existent déjà actuellement et où sont-elles?
    • La charge est-elle équitablement répartie entre les différentes composantes de la zone ?

    Eric de SEJOURNET

     

    (*) ASTRID = acronyme de 'All-round Semi-cellular Trunking Radio communication system with Integrated Dispatchings'

    Thématique | ENVIRONNEMENT Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Un nouveau golf à Rosières

    golf,trousIl y a 27 ans, dans une petite commune du Brabant wallon, des villageois s’opposaient au projet de création d’un terrain de golf de 18 trous dans les bois de Rixensart.

    Le projet fut abandonné, satisfaisant les uns et décevant les autres.

    Aujourd'hui, les trous sont revenus, encore une fois, mais dans nos rues, tous seuls, sans rien dire. Ils se sont réunis rue Rosier Bois, chaussée pourtant restaurée il y a quelques années à peine.

    Le 28 février 2011, nous en comptions 81 entre la ferme de Woo et le monument au croisement de la rue de La Hulpe.

    Ce 1er avril, ils sont moins nombreux, mais plus grands.

    Alors amis flamands et wallons, quand vous traverserez notre sympathique village, sortez vos clubs et chantons tous ensemble : « J’fais des trous, des p’tits trous, encore des p’tits trous, - Des p'tits trous, des p'tits trous, toujours des p'tits trous, - Des petits trous, des petits trous, des petits trous, des petits trous. »

    Jacques DE WOLF
    Rosières, le 1 avril 2011

    Thématique | SÉCURITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017