• Effet Dexia sur le budget 2009 ?

    dexia,budgetEn Commission des Finances du 16 octobre dernier, PROXIMITÉ a demandé quelle était l’exposition de la commune de Rixensart aux problèmes de Dexia. En effet, ce banque-assureur détient quelques 80 % du marché du financement des communes belges.

    Il est donc primordial de savoir quelles pourraient être les conséquences financières des problèmes de Dexia sur le budget de la commune en 2009 ? La réponse a été formulée par le collège lors du Conseil communal du 22 octobre.

    Le maïeur et l’Echevin des Finances ont expliqué que 'la commune de Rixensart détient 22.000 certificats du Holding Communal de Dexia et que la valeur de ces certificats a diminué de l’ordre de 50 %, soit actuellement plus au moins 20 euros par part. Ces dernières sont toutefois très difficilement négociables, car non cotées en bourse. Seules d’autres communes pourraient les racheter. Ces certificats donnent annuellement droit à un dividende total de 111.000 euros'. Jean Vanderbecken y a ajouté que 'sur le plan budgétaire 2008, on tient le coup et qu’on ne devrait pas augmenter les impôts'.

    Une récente lettre du Holding Communal, qui regroupe les actionnaires institutionnels de Dexia et qui est un des principaux actionnaires de la banque a mis en garde ses actionnaires : 'Dans ces temps turbulents, il est impossible d’évaluer comment le bénéfice et dès lors les dividendes de Dexia vont évoluer'. La commune de Rixensart est donc prévenue qu’elle devra peut-être renoncer à inclure près de 111.000 euros de dividendes de Dexia dans son projet de budget 2009.

    Eric de SÉJOURNET

    Thématique | FINANCES Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Bienvenue chez Proximité - 23 octobre

    Proximité organise le jeudi 23 octobre 2008 à 20h15 sa réunion plénière d’automne. Elle se déroulera à la Ferme de l’Eglise à Rosières et débutera par quelques courts exposés des représentants de Proximité auprès des différentes instances communales. Après le temps de questions/réponses, vous êtes invités à poursuivre des conversations de manière amicale autour d’une collation.

    Si vous souhaitez y rencontrer nos mandataires, envoyez-nous tout simplement un courriel pour confirmer votre présence. Merci.

    Thématique | COMMUNICATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Proximité sur le terrain social (2)

    cpas

    Dans un premier article concernant le Centre Public d’Action Sociale (CPAS) de Rixensart, je vous ai expliqué sa structure et à quoi sert le Conseil de l’Action sociale. A côté de ces aspects de gestion, indispensables au bon fonctionnement d’un service comme le CPAS, je souhaite aujourd’hui donner un coup de projecteur sur ce qui me tient le plus à cœur dans l’exercice de ce mandat de Conseillère au CPAS pour PROXIMITÉ, à savoir l’aide sociale proprement dite.

    Comité d’Aide Sociale

    Etant très intéressée par l’aspect social et ayant un peu plus de temps comme retraitée de l’enseignement, je participe activement au Comité de l’Aide Sociale. *Celui-ci est composé de la Présidente et de six Conseillers CPAS. Le Comité se réunit deux fois par mois afin que les personnes qui introduisent une demande d’aide au CPAS obtiennent une réponse rapide … dans le mois.

    Au cours de cette réunion, les assistantes sociales présentent et commentent les dossiers que nous avons étudiés auparavant. Au cours des 23 séances de l’année 2007, 1224 dossiers ont fait l’objet d’une présentation au Comité de l’Aide sociale, 1976 décisions ont été prises, ce qui représente une moyenne de 86 décisions par comité.

    Le nombre de ces dossiers est en continuelle augmentation. En 2005, nous en comptions 500, et en 2006 environ 1000.

    Le montant total des dépenses en aide sociale pour 2007 s’élève à environ 1.500.000 euros, tous types d’aides confondus, les aides ‘énergies’ exceptées. L’Etat intervient dans une partie de ces dépenses. Par comparaison, en 2006 le montant s’élevait à environ 1.300.000 euros.

    Comme vous le savez, de plus en plus de gens éprouvent des difficultés à joindre les deux bouts. Avec moins de 860 euros par mois pour un isolé ou moins de 1805 euros par mois pour une famille avec deux enfants.

    Au service social du CPAS, nous travaillons de façon à ce que, charges prioritaires déduites (logement, énergie, santé, déplacement, assurances…), chaque personne ait 300 euros par mois pour vivre dans la dignité comme nous le demande la Loi sur la Dignité humaine.

    L’augmentation du montant des loyers contribue à diminuer le pouvoir d’achat de nombreuses familles. Les personnes les plus vulnérables sont les mères seules (souvent très jeunes et sans formation), les personnes d’origine étrangère et les personnes qui bénéficient de petites pensions. Le CPAS de Rixensart applique la Loi sur la Dignité humaine afin d’offrir à ceux qui vivent dans la précarité, qui traversent une période difficile, qui vivent l’exclusion, la maladie, la perte d’emploi, le surendettement, une faillite, un divorce… un soutien, une aide matérielle et morale, une solution à leurs problèmes. *Avec nos 8 assistants sociaux (7 femmes et 1 homme) et notre assistant social à temps plein pour le service d’insertion professionnelle, nous poursuivons, - dans la mesure du possible -, un but commun … celui de remettre les gens debout, de les rendre autonomes, de leur redonner confiance en la vie et surtout en eux !

    Micheline MARION

    Thématique | SOCIAL Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • 370 logements aux Papeteries de Genval

    hommes et patrimoine

    'Combien de logements y aura-t-il, à terme, aux anciennes Papeteries de Genval, lorsque tous les permis qui pourraient être délivrés dès le printemps 2009 auront été menés à bonne fin, après l’adoption définitive du plan communal dérogatoire au plan de secteur, espérée pour le début de l’an prochain ?

    Le pôle immobilier du groupe Mestdagh, propriétaire, et le bourgmestre de Rixensart, ont confirmé à l’association Hommes et Patrimoine que ce nombre sera limité à 370. Les 463 logements dont on parlait à la dernière réunion d’information n’étaient qu’une extrapolation maximale. L’association Hommes et Patrimoine, présidée par Michel WAUTOT (Proximité), a été un fer de lance pour contrer le projet mammouth initial', souligne Vlan Brabant wallon le 15/10.

    Mobilité

    Reste encore à rester vigilant sur les problèmes de mobilité engendrée par les 370 logements, les commerces et les services. Cette question reste sans solution, estime Hommes et Patrimoine dans un communiqué de presse. En effet, les mesures d’accompagnement permettront temporairement d’écouler tant bien que mal le trafic supplémentaire. Mais tout nouvel accroissement sur l’axe de la N.275 ne fera qu’accroître le problème. C’est ce qu’a confirmé le représentant de Transitec (bureau d’étude de la mobilité). Soit tous les sites à restaurer et les lotissements sont transformés en espaces verts, soit la population utilise prioritairement les transports en commun, tout au moins s’ils sont adéquats.


    (source : Hommes et Patrimoine asbl)

    Thématique | AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Pourquoi s'opposer à l'extension du Tennis Communal du Bosquet ?

    tennis

    Comme toute entreprise qui souhaite se développer, le Tennis Communal du Bosquet doit répondre à des questions concrètes telles que la définition du besoin, le business plan pour une meilleure rentabilité, les chances de viabilité à long terme, les incidences sur l’environnement, le respect de la législation, l’assentiment de la population, …

    PROXIMITE ANNONCE LA COULEUR

    Toutes ces questions seront abordées par Proximité, au fur et à mesure qu’approchera l’échéance du vote sur l’extension ou non de ce tennis à Rosières. Suivant nos informations, le maïeur souhaiterait mettre ce point à l’agenda d’un prochain conseil communal.

    1ère partie : Les nouveaux statuts de l’asbl ne sont pas publiés au Moniteur belge

    L’autorité de tutelle étant la commune, Proximité a donc procédé (comme annoncé dans nos éditions précédentes) à l’examen du respect des lois par cette asbl.

    POUPEES RUSSES

    Il s’avère qu’au sein du club différentes asbl et gestions se côtoient. En somme des asbl dans une asbl, liées par des conventions méconnues des membres du Conseil communal. Cette structure en paliers n’est certainement pas un exemple à suivre. Nous relevons l’asbl Tennis communal du Bosquet (TCB), l’asbl Ecole Tennis Passion, la gestion de la bulle et la gestion du bar. On est donc en droit de prendre connaissance des statuts de ces organismes. Et de vérifier leur caractère légal.

    Les derniers statuts du TCB ont été présentés au Conseil communal et ont fait l’objet de demandes de révision de la part de plusieurs conseillers communaux dont ceux de Proximité (voir nos informations dans les Carnets de Proximité du 29 avril et 31 mai 2008). Le Collège s’est engagé à revoir ces statuts et à les représenter. Cette nouvelle mouture n’a pas été représentée au Conseil communal, a fortiori n’a pas encore été publiée au Moniteur belge … ce qui est une obligation légale.

    Etienne DUBUISSON

    Thématique | ENVIRONNEMENT Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Dimanche sans voiture ... autrement

    mobilite,semaine de la mobilite,dimanche sans voiture

    La Semaine de la Mobilité a déjà fait place à une actualité nouvelle, cadencée par les problèmes financiers de nos banques, l’économie ou le communautaire.

    Pourtant, des enseignements doivent être tirés du dimanche rixensartois sans voiture. Exemple : à quelques minutes de la fin de l’interdiction de rouler en voiture, les automobilistes attendaient impatiemment aux frontières de la commune. Lors de la levée de la mesure, ces voitures se sont engouffrées sur nos routes comme on prend la piste des 24 Heures du Mans. Des familles entières qui terminaient leur balade à vélo ont été surprises de cette soudaine augmentation de l’insécurité routière. Au point que la commune envisage la prochaine fois d’utiliser un véhicule balai de la police, à l’image des voitures de sécurité sur une piste de Formule 1.

    Aujourd’hui, comme promis, PROXIMITÉ formule des propositions concrètes pour la prochaine édition du « Dimanche sans voiture ». Notre groupe préconise avant tout une concertation entre tous les groupes politiques rixensartois et pas seulement entre ceux de la majorité. Il souhaite également un meilleur dialogue avec les acteurs commerciaux et le monde associatif. Il souhaite une information plus adéquate à la population, axée sur le comment et le pourquoi plutôt que sur l’interdit.

    In fine, PROXIMITÉ estime que l’autorité communale doit dès à présent mettre en place les éléments qui assurent une meilleure sécurité et une plus grande mobilité des usagers, qu’ils soient piétons, cyclistes ou automobilistes. Toutes ces mesures doivent être communiquées à la population tout au long de l’année afin de préparer l’opinion publique rixensartoise à la prochaine édition de la Semaine de la Mobilité.

    Une fois ces conditions remplies, les politiques pourront espérer une plus grande adhésion des Rixensartois au concept. Une météo favorable contribue évidemment au succès de la journée sans voiture.

    Concrètement, PROXIMITÉ demande que l’autorité communale ne fasse pas un copier-coller de l’édition 2008, mais qu’elle planche sur un prochain « Dimanche sans voiture » plus pédagogique. Aussi, PROXIMITÉ avance-t-il le plan suivant, axé sur deux idées maîtresses :

    1. PLUS d’espace partagé pour les usagers faibles et MOINS de voitures

    2. PLUS de citoyenneté des Rixensartois et MOINS de risques d’accidents


    PLAN DE  PROXIMITÉ POUR 2009


    mobilite,semaine de la mobilite,dimanche sans voiture1. L’ENTREE des voitures dans la commune est interdite entre 10 et
    17h.

    2. La circulation des véhicules motorisés est autorisée à l’intérieur de la commune pour les habitants, mais LIMITEE à
    30 km/h

    3. Au moins deux zones sont déclarées « ZONES SANS VOITURE », à savoir la zone de la GARE DE RIXENSART et celle de la GARE DE GENVAL (le périmètre de ces zones est à déterminer avec tous les acteurs communaux, de la SNCB/Infrabel et du TEC).

    4. Les trajets des NAVETTES TEC qui relient habituellement en semaine les quartiers éloignés de Rixensart, Genval et Rosières aux deux gares circulent GRATUITEMENT le « Dimanche sans voiture » suivant le même itinéraire, - non pas en 3 x 2 navettes -, mais en continu entre 9h et
    18h.

    5. Les TRAINS circulant habituellement entre les gares de Rixensart et de Genval sont gratuits.

    6. Les zones sans voiture deviennent le POLE D’ATTRACTION d’une journée dominicale et la conclusion d’une Semaine de la Mobilité.

    Les communes voisines telles que La Hulpe, Lasne ou Limal peuvent s’en inspirer. Ainsi, la gare de La Hulpe et l'arrêt de Profondsart deviendraient l’espace d’une journée également ZONE SANS VOITURE. Et pour l’autorité lasnoise qui ne dispose pas de gare, c’est l’occasion de mettre – à titre expérimental ou définitivement -, un système de navettes en place.

    PROXIMITÉ propose aux Rixensartois de s’exprimer sur ce plan en envoyant leurs commentaires par courriel à proximite.rixensart@skynet.be.

    Etienne DUBUISSON, Michel COENRAETS et Michel WAUTOT
    Conseillers communaux PROXIMITÉ

    Thématique | MOBILITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • 'Il n'y aura pas de cellule RER à Rixensart, sauf …'

    infrabel

    Gare de Rixensart © Eric de Séjournet

    Une cellule RER à Rixensart, titrait La Libre Belgique le 26 mars de cette année. 'Ce sera un gros chantier que tout le monde va subir pendant plusieurs années, c’est pourquoi une personne sera engagée afin de gérer les nuisances causées aux habitants, dans ce dossier', déclarait Jean Vanderbecken (NAP).

    Six mois plus tard, Michel WAUTOT (PROXIMITÉ) pose la question au Conseil communal du 24 septembre : 'Quand la commune créera-t-elle, comme annoncée en mars 2008, sa cellule RER ?' Le maïeur a répondu qu'à l'instar de la ville d'Ottignies, la cellulle RER ne verra pas le jour à Rixensart. Qui plus est, Infrabel a 'conseillé' au bourgmestre de ne pas créer cette cellule car elle existe déjà au sein d’Infrabel. Toutes les questions des Rixensartois doivent donc être adressées à la Cellule Riverains (*) d’Infrabel.

    Etienne DUBUISSON (PROXIMITÉ) a réagi et a demandé que 'la commune ouvre au moins une ligne téléphonique spéciale RER afin d’enregistrer les problèmes des administrés'. Jean Vanderbecken (NAP) a répondu qu’il prévoira 'un numéro spécial et qu’il fera une évaluation après trois mois'.

    Eric de SÉJOURNET

    _______________________

    (*) La Cellule Riverains d’Infrabel (0800/55 000)

    Depuis mai 2006, Infrabel mets à disposition des riverains une cellule spécifique, chargée de répondre à leurs questions et de les informer de l'évolution des chantiers. Cette cellule est le point de contact unique (sic) des riverains et travaille en collaboration étroite avec les ingénieurs et techniciens responsables des chantiers et des projets. Ceci permet de fournir des réponses précises et pertinentes dans les meilleurs délais.

    Mission de la cellule RER telle que définie par Infrabel :

    - Fournir aux riverains des informations sur les chantiers d’Infrabel

    - Répondre à toutes les questions et plaintes des riverains au 0800/55 000 (7 jours sur 7, de 7 h à 22 h)

    - Organiser des soirées d’information, des rencontres avec les riverains et les communes, en vue d’informer sur les chantiers d’Infrabel

    - Elaborer des documents d’information à destination des riverains (toutes-boîtes, brochures,…)

    Source : www.infrabel.be

    Thématique | TRAVAUX Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Médecins mis en garde

    service de gardeLe 24 septembre dernier, la Conseillère communale Isabelle Schmit (LB-MR) a fait part au Conseil communal de ses difficultés d’atteindre un médecin de garde à Rixensart. Le samedi 13 septembre, le répondeur des deux médecins contactés renvoyait vers le 02 653 20 40, le numéro d’appel régional. A 7h du matin, aucun nom de médecin de garde n’était communiqué. Sur Internet, l’information n’était pas plus précise. Après avoir appelé l’hôpital d'Ottignies, Isabelle Schmit a été aiguillée successivement vers le Service des ambulanciers de l'hôpital, l’Amicale du Corps de Sauvetage de La Hulpe, puis vers un 'médecin de garde à La Hulpe' dont le numéro s’avérait être celui d’une banque à Rixensart! In fine, elle réussit à se faire soigner par un médecin à Hoeilaert, qui s’est étonné de la mauvaise organisation.

    'Je peux imaginer le stress vécu par une personne fragilisée dans cette situation. Il n’est pas étonnant que les services d’urgence des hôpitaux tels que ceux d’Ottignies ou de Braine-l’Alleud soient encombrés d’une majorité de patients qui pourraient être pris en charge par la médecine générale. Je demande au collège si celui-ci peut se pencher sur le problème'. Et la Conseillère communale de citer l’exemple 'des pharmaciens qui via le site Internet www.pharmacie.be ou le téléphone 0900 10500 communiquent très clairement'.

    Le bourgmestre de Rixensart a répondu que la matière abordée par Isabelle Schmit n’était pas du ressort du collège. Toutefois, interpellé, il a lui-même tenté d’atteindre un médecin de garde pendant un week-end. Peine perdue… Jean Vanderbecken (NAP) a déclaré que les vétérinaires de garde étaient mieux organisés que les médecins.

    Un service à perfectionner ?

    Eric de SÉJOURNET

    Thématique | SERVICES A LA POPULATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017