• Digest du Règlement de Police

    policeEn séance du Conseil communal du 24 septembre, Etienne DUBUISSON (PROXIMITÉ) a posé la question suivante : 'Le 28 mai 2008, le Conseil communal a adopté un nouveau règlement de police pour la commune. Quand le nouveau règlement de police sera-t-il distribué, comme promis, aux habitants ?'

    Le bourgmestre Jean Vanderbecken (NAP) a répondu : 'Le pouvoir sanctionnateur' a traité 4 dossiers jusqu’à présent. Concernant le RGP, la mise en page est prête. Le condensé sera diffusé avec le prochain Rixensart Info. En attendant ... les Rixensartois peuvent le consulter sur le site Internet de la commune'.

    Eric de SÉJOURNET

    Thématique | SÉCURITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Château d'ondes de Genval

     

    chateau d eau

    Malgré une erreur de procédure, la commune ira au conseil d'Etat, titre La Libre le 26/9, concernant le permis d'urbanisme octroyé par la Région pour l'implantation d'une station-relais sur le château d'eau de Genval, à la route d'Ohain. 'La demande de permis, soumise à enquête publique, a suscité un solide tollé de la population, a rappelé le bourgmestre Jean Vanderbecken (NAP). Le collège a donc remis un avis défavorable. Le fonctionnaire délégué de la région wallonne a remis un avis négatif, mais le ministre (André Antoine – CDH) a finalement donné le feu vert. Nous avons donc discuté de l'opportunité d'aller en recours et notre avocat nous a dit que c'était jouable, s'il s'agissait d'un recours en annulation'.

    Un rappel des faits contesté par les libéraux qui estiment que le collège est en défaut de procédure et n'a donc aucune chance devant le Conseil d'État (Vers l’Avenir). Ils font remarquer que le château d'eau appartient à une société de distribution d'eau qui se tournera certainement vers la commune pour être dédommagée si elle devait perdre le loyer qu'elle reçoit pour les antennes, rapporte LaurenceDumonceau dans La Libre.

    Vers l’Avenir souligne encore : La politique du collège en la matière est de répondre défavorablement à chaque demande d'implantation d'antennes. C'est de toute façon à la Région wallonne de trancher et de motiver sa décision. 'La couverture dans cette région est correcte, a fait remarquer le 1er échevin Philippe Lauwers (Écolo). Mais c'est le développement qui importe ici. La question est de savoir si on peut concentrer un nombre d'antennes sans prendre de risque pour la santé. Et cela, personne ne sait répondre aujourd'hui. Et La Libre d’y ajouter : 'Il existe déjà 12 antennes. Or, on en propose encore trois. C'est le principe de précaution qui doit prévaloir'. Quant à Etienne Dubuisson (Proximité), il estime que l'erreur administrative existe, mais que l'intérêt des Rixensartois justifie que l'on aille jusqu'au bout de la procédure.


    Thématique | ENVIRONNEMENT Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Quartier de Montalembert en chantier de 'mars 2009 à septembre 2010', selon la commune

    montalembert,egouttage

    'L’égouttage du quartier de Montalembert débutera au printemps', annonçait le bourgmestre dans le Rixensart Info du 5 septembre. Lors du Conseil communal du 24 septembre, Etienne DUBUISSON (PROXIMITÉ) a demandé plus de précisions au collège.

    Bernard Remue (NAP), Echevin des Travaux a répondu aux questions:

    1. Pour quel mois les travaux d’égouttage du Quartier de Montalembert sont-ils planifiés ? Réponse : 'L’objectif de la commune est de commencer les travaux d’égouttage le plus tôt possible, en principe au début du printemps 2009'.

    2. Quelle sera la durée des travaux ? Réponse : 'J’estime que le chantier dans son ensemble durera un an et demi. En fait chaque partie de chantier prendra deux à trois mois'.

    3. L’asphaltage du Square Dessy et des avenues de Montalembert, Jacqueline, Françoise (en partie), du Rond-Point et des Sept Bonniers est-il prévu lors de la même période ? Réponse : 'Effectivement, un asphaltage sera appliqué. Toutefois, il n’y a pas de crédits disponibles pour refaire les trottoirs là où c’est nécessaire'. Philippe Lauwers (Ecolo) a ajouté que 'dans ce quartier, les routes resteraient « partagées » entre piétons, cyclistes et automobilistes'.

    La commune organisera en novembre 2008 une réunion d’information pour les riverains du Quartier de Montalembert.

    Eric de SÉJOURNET

    Thématique | TRAVAUX Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Semaine de la mobilité, sauf le dimanche 21 septembre ?

    journee sans voiture,semaine de la mobilite,dimanche sans voitureRixensart organise avec les communes de La Hulpe et Lasne le 21 septembre ... un dimanche sans voiture. L’organisation d’une telle journée demande non seulement une préparation minutieuse, mais elle nécessite également une information adéquate car elle intéresse, touche ou bloque beaucoup de monde.

    La Semaine de la Mobilité qui se déroule dans toute l’Europe du 16 au 22 septembre, est l’occasion pour les organisateurs et les responsables politiques de sensibiliser, éduquer et responsabiliser les citoyens aux différentes alternatives à la voiture particulière (train, bus, co-voiturage, vélo, ….). Le passeport mobilité est une invitation à les tester pendant cette période. La Journée sans voiture est la consécration de cette mobilisation pour la mobilité.

    L’encart dans le dernier Rixensart Info et le dépliant (qu’à l’heure actuelle, tous les Rixensartois n’ont pas encore reçu), met l’accent sur les manifestations. PROXIMITÉ regrette l'absence de communication sur la Semaine de la Mobilité dans le message du bourgmestre, l'absence d’explication sur le fond de l’initiative ‘De l’air pour nos villes’, l'absence d’explications concernant ‘le passeport mobilité’, clé de voûte de la réussite d’une journée sans voiture …

    PROXIMITÉ regrette également que la commune de Rixensart se soit lancée dans cette opération sans concertation politique. Il préconise à l’avenir un meilleur dialogue avec les acteurs commerciaux et le monde associatif. Il souhaite une information plus adéquate à la population, axée sur le comment et le pourquoi plutôt que sur l’interdit. PROXIMITÉ formulera des propositions concrètes en la matière.

    Le dimanche 21 septembre sera pour la majorité des Rixensartois une journée expérimentale de la mobilité. Mais, à la grande différence des centres urbains, la zone Rixensart-La Hulpe-Lasne ne possède pas de réseau développé de transports en commun. Pas de métro, peu de taxis, plus de trams.

    Etienne DUBUISSON

    Thématique | MOBILITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • 'Papeteries de Genval' en quête de public

    papeteries de genval

    Le projet de plan communal d'aménagement dérogatoire (PCAD) des Papeteries de Genval est soumis à l’enquête publique du 8 septembre au 8 octobre. Une nouvelle étape est franchie. La réunion d’information est fixée au 16 septembre à 20h à la salle Martin Luther King à Rixensart.

    Lors de son intervention au Conseil communal du 26 août, Michel WAUTOT (PROXIMITÉ) a indiqué que par rapport à l’avant-projet diffusé le 21 novembre 2007, les seuls changements concernent une pollution plus importante, la possibilité d'inondations de la Lasne, une proposition de refaire la rue de Rixensart afin qu'elle garde un caractère semi-rural et, le plus important, que des seuils ont été fixés pour les logements, les commerces et les services. 'Les options du PCAD sont cadenassées', rapporte Laurence Dumonceau dans La Dernière Heure. 'Le site comptera toujours 35.000 m² de logements, 15.000 m² de commerces et 11.000 m² de services'.

    Risques d'inondations

    'Étonnamment, les auteurs de l'étude ont annoncé que les risques d'inondations étaient plus importants que prévu. La zone est inscrite en zone d'alea d'inondation faible. Cela signifie que les risques de débordement sont de 30 à 150 cm tous les 50 ou 100 ans. On trouvait cela inquiétant, note Renaud Daele. On a donc poussé nos analyses. Et on a vu que les risques d'inondation étaient d'une fois tous les dix ans. Des mesures devront donc être prises'.

    Pollution du site

    'Le site est pollué suite aux importantes activités industrielles des papeteries. Le promoteur, le groupe Mestdagh, a assuré qu'il financera les frais de dépollution. Le rapport relève néanmoins que le niveau de pollution est plus important que ce qui était annoncé. On retrouve principalement des métaux lourds et des huiles minérales. Les mesures adéquates de dépollution seront prises. Par contre, certaines zones suscitent quelques inquiétudes', souligne Vers l’Avenir.

    Aménagements urbanistiques

    'Une troisième remarque concerne les aménagements urbanistiques. L'étude conseille des aménagements sur la rue de Rixensart. Elle devrait être plus étroite et retrouver un caractère semi-rural. L'aspect végétal sera également renforcé'.

    Mobilité

    'Enfin, au niveau mobilité, ce sera au bureau Transitec, qui a réalisé le plan intercommunal de mobilité, de se pencher sur la question. Il devra gérer l'afflux de 4 000 à 5 000 véhicules supplémentaires', compte encore Xavier Attout.

    Quant à La DH, elle ajoute 'qu’en matière de mobilité, des aménagements, notamment des carrefours à feux vers la gare, devront être réalisés. Enfin, les options du PCAD sont cadenassées. Le site comptera toujours 35.000 m² de logements, 15.000 m² de commerces et 11.000 m² de services'.

    'Le collège espère voir le projet définitif de plan communal d’aménagement dérogatoire adopté en janvier et délivrer les premiers permis au printemps', écrit encore Le Soir le 29/8.

    En clair

    'L’expression architecturale doit donner une image urbanistique propre à incarner une fonction nouvelle et non reproduire ou pasticher la typologie urbaine locale', peut-on lire dans les ‘Options urbanistiques et planologique’ de l’Aupa, auteurs de projet. En clair … les toits inclinés pourraient faire place à des toits plats, ce qui ne correspondrait déjà plus au nouveau Règlement Communal sur l’Urbanisme (RCU). A suivre donc …

    Eric de SÉJOURNET

    Thématique | AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, ENVIRONNEMENT, LOGEMENT, MOBILITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018