• Périmètre des gares : abstention !

    1 Projet RER Genval vue aérienne © Infrabel Euro Liège

    Les trois conseillers communaux de PROXIMITÉ se sont abstenus le 18 juin dernier lors des votes concernant l’approbation du nouveau périmètre du Plan Communal d’Aménagement (PCA) des gares de Genval et de Rixensart. Ils estiment qu’il est trop restreint.

    Rappelons que Michel WAUTOT (PROXIMITÉ et membre de la CCAT, par ailleurs) avait conseillé au Collège de poursuivre en la matière les objectifs suivants : favoriser l’accès au RER aux premiers utilisateurs - c’est-à-dire les Rixensartois eux-mêmes, préserver la qualité de vie des quartiers entourant les gares et permettre l’accès aux utilisateurs des autres communes.

    Au conseil communal, il a demandé comment avaient été déterminés ces deux PCA, pourquoi et suivant quels critères. Et de poser la question de ce qu’il adviendra des axes de pénétration. Certaines rues, comme l’avenue Normande, vont devenir de véritables voies de transit. On ne préserve pas la qualité de vie de nos habitants. Si on garde ce périmètre, on court à la catastrophe. Pour lui, les deux périmètres sont de vrais camps retranchés autour des gares. Alors qu’adviendra-t-il des zones contiguës ?

    Eric de SÉJOURNET

    ---------------

    Présente au Conseil communal, la presse écrite a relayé l’information. Vers l’Avenir décrit la taille des périmètres : 'Pour le PCA de Genval, la délimitation (en gros) va du rond-point Londoz (parking Mestdagh) jusqu'au café du Marie-Vatch (rue du Cerf). Elle passe donc par la rue de Rixensart. De l'autre côté des voies de chemin de fer, il englobe l'avenue des Eaux Vives et va jusqu'à la rue de Rosières (à hauteur de l'entrée du lac). Ce PCA débute à la limite de celui des papeteries de Genval (...). Le PCA de Rixensart est en peu plus grand. Il va de la rue du Cyclone à la rue Collin, la rue Reine Astrid, l'avenue de Merode, l'avenue Marchal, l'avenue Aviateur Huens, le sentier des écoles et l'avenue Martin Luther King'.

    Ce journal met en exergue que 'des experts vont étudier la question : comment gérer la mobilité aux abords des gares de Rixensart et Genval dans le cadre de l'arrivée du RER ? (...) Il ne faut pas croire que l'on va régler la mobilité en faisant un PCA, a précisé Michel Wautot. Mais la mobilité des navetteurs doit être réglée. Il ne faut pas que ceux qui arrivent soient des cow-boys et créent des problèmes dans tous les quartiers'.

    'On ne peut pas faire un PCA pour toute la commune, a répondu le bourgmestre, Jean Vanderbecken (NAP) : Les grands axes ne vont pas être modifiés, pour les autres, nous serons vigilants' (La DH). 'L’auteur de projet sera obligé de tenir compte de la mobilité globale mais on ne va pas la régler avec le PCA d’une gare' (Le Soir). 'André Delmarcelle a répondu que le conseiller confondait mobilité et PCA. Pour modifier une voierie, il ne faut pas de PCA, mais pour en créer une nouvelle, oui !' (La DH).

    Quant à l’AC, elle 'a constaté l’absence de (nouveau) schéma de structure alors qu’on en est à un quatrième PCA. C’est vrai qu’il y a urgence mais on travaille plic-ploc. L’échevine Martine Biemans (Ecolo) a répondu que le schéma de structure avait été relancé' (Le Soir).

    'Jacqueline Herzet s’est interrogée sur les avantages et inconvénients du PCA. Réponse de Michel Wautot' dans La Libre Belgique : 'Cela permet à la commune de faire des travaux, pour la nouvelle gare. Des travaux qui peuvent mettre certains habitants en position favorable et d’autres en position défavorable'.

    Pour rappel. 'Seul Proximité-Autrement s'est abstenu lors des deux votes, concernant les gares de Rixensart et Genval'.

    Thématique | AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Comptes 2007

    Les comptes 2007 de la commune sont enfin clôturés et ont été votés à l'unanimité par le Conseil communal du 18 juin. Pas de grandes ou mauvaises surprises … Un léger redressement semble enfin s’amorcer puisque la dette diminue, les frais généraux (la charge) diminuent également et d’autre part les recettes sont légèrement en hausse. 

    Il n’y a pas de quoi faire la fête mais il faut honnêtement souligner que ce redressement s’amorce dès la première année de gestion de la nouvelle majorité. Nous devons reconnaître qu’il s’agit là d’un effort de chacun et de tous les instants qu’une absence de vigilance pourrait à tout moment mettre à mal.  

    Proximité y restera attentif. Le groupe veillera à ce que ce redressement puisse continuer afin de ne plus voir le nom de Rixensart dans la liste des 50 % de communes en difficulté. 

    Etienne DUBUISSON 

    Thématique | FINANCES Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • 'Rixensart boycotte La Poste'

    Rixensart gare Point Poste + boîte aux lettres © Eric de Séjournet.jpgLe Journal Télévisé de la RTBF (13 juin) s'est emparé du sujet qui préoccupe 1896 Rixensartois ... à savoir l'absence de boîte aux lettres au centre de leur commune. PROXIMITÉ rappelle que La Poste refuse d'y remettre une boîte aux lettres réclamée depuis un an par pétition.

    Cette absence est d’autant plus mal ressentie qu’il existe, à hauteur du GB de Rixensart, DEUX boîtes aux lettres (une extérieure à l’avenue John Kennedy et l’autre à l’intérieur du Point Poste du GB), qu’à hauteur de la Gare de Rixensart il y a également DEUX boîtes aux lettres (une sur le mur extérieur de la gare, l’autre dans le Point Poste de la gare). Logique, La Poste ?

    Eric de SÉJOURNET

     


    Thématique | SERVICES A LA POPULATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Boîte aux lettres 'communale' : Proximité réagit

    Boîte aux lettres de La Poste ou de la commune.jpg

    PROXIMITÉ s'est réuni ce soir pour préparer le prochain Conseil communal du 18 juin et souhaite réagir dès à présent à l’idée du bourgmestre Jean Vanderbecken de créer une boîte aux lettres "communale" au centre de Rixensart.

    PROXIMITÉ se félicite de la réaction du collège, même si elle arrive six mois après la motion du 19 décembre 2007, votée sur proposition de PROXIMITÉ. Les 1896 Rixensartois qui réclament depuis un an une boîte aux lettres au centre de leur village reprennent espoir. Une solution est envisagée par les élus et elle est communiquée par leur bourgmestre. Ça bouge … c’est cela qui importe. 

    Reste à voir comment La Poste va réagir. Laissera-t-elle créer un précédent ? Imaginez que demain d’autres communes suivent l’exemple de Rixensart en créant leur propre boîte aux lettres communale. Les grandes entreprises pourraient-elles assurer un service postal semblable pour leur personnel ? Sans oublier qu'il faudra revoir la clef de répartition du financement des 'services' postaux actuels. La Poste trouvera-t-elle dans la créativité rixensartoise la voie de la raison et de la concertation ? C’est ce que souhaite PROXIMITÉ.

    Eric de SÉJOURNET

    Thématique | SERVICES A LA POPULATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Rixensart se substitue à La Poste ... inédit !

    Vers l’Avenir nous apprend le 12 juin que la commune de Rixensart 'se substituerait à La Poste pour relever le courrier. Une boîte postale serait installée dans le centre de Rixensart, (…) Place de la Vieille Taille. La faisabilité de cette démarche doit encore être étudiée sur le plan juridique. Aucun précédent n'existe actuellement'.

    'L'idée du Collège est de proposer un service que La Poste ne fournit plus. Des employés communaux relèveraient le courrier quotidiennement et l'amèneraient directement au bureau de poste de Genval', rapporte Xavier Attout.

    'Si La Poste n'effectue plus son travail de service à la population, nous le ferons à sa place, lance Jean Vanderbecken (NAP), bourgmestre. La commune va essayer de rendre ce service à la population. Nous sommes conscients qu'une boîte postale installée dans le centre de Rixensart est très importante pour les habitants. Nous avons envoyé de nombreux courriers à La Poste. Cette dernière ne veut pas modifier ses projets. Nous allons donc faire ce qu'elle ne veut pas faire.'

    Thématique | SERVICES A LA POPULATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Nouveau règlement général de police

    reglement general de police

    Les Rixensartois devront respecter le nouveau règlement général de police (RGP). Leurs incivilités seront sanctionnées entre 25 et 250 euros, selon leur gravité. Ainsi en ont décidé tous les mandataires communaux en séance du 28 mai 2008.

    'L’objectif n’est pas la sanction, mais la prévention', a indiqué le bourgmestre Jean Vanderbecken. 'Evitons les petites incivilités qui empoisonnent la vie des habitants. Haies jamais taillées ou qu'on laisse déborder sur l'espace public, les graffitis, les sacs-poubelles sortis la veille au soir du jour de ramassage, etc'. 

    Il se renseignera sur l’attitude à adopter en cas de pollution constatée sur terrain privé. Il a également indiqué que la commune fera l’acquisition d’un sonomètre pour mesurer le nombre de décibels des mobylettes ou de certaines soirées estivales. Le cas échéant, les excès de bruit seront verbalisés. 

    Le contrôle du RGP est confié, dans un premier temps, aux inspecteurs de la police de proximité de la zone de la Mazerine. Si nécessaire, la commune nommera en plus des agents communaux pour verbaliser. Ces 'constatateurs' transmettront les procès-verbaux à un agent 'sanctionnateur' travaillant au niveau de la Province.  

    Le nouveau règlement de police entrera en application dès qu’il aura été contresigné par la tutelle. Les habitants pourront le consulter sur le site Internet de la commune. 'Un condensé toutes boîtes sera distribué à tous les ménages rixensartois', a encore souligné le maïeur. 

    Eric de SÉJOURNET

    Thématique | CITOYENNETÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017