• Chèque-logement et chèque-travaux

    logementRixensart fait partie des 75 communes wallonnes où les locataires et les propriétaires vont pouvoir durant 3 années bénéficier du chèque-logement et du chèque-travaux, a annoncé le ministre wallon du Logement, André Antoine (cdH)*.

    Le principe consiste à accorder aux propriétaires, via une agence immobilière sociale ou une agence de promotion du logement, une aide à la location. L'aide bénéficie au locataire, qui verra son loyer diminuer d'une somme variant de 50 à 100 euros par mois, selon ses revenus et la région dans laquelle se situe le bien. Le propriétaire peut pour sa part bénéficier d'un chèque-travaux pour rendre son bien salubre, équivalant à 30 pc du montant des travaux. Le montant des travaux doit se situer entre 2.500 et 30.000 euros.

    Le chèque-loyer ne peut être accordé qu'aux personnes à revenus modestes ou en état de précarité.

    Eric de SÉJOURNET

    * D'après Belga. Plus d’informations dans vos journaux habituels.

    Thématique | LOGEMENT, SOCIAL Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • 'Perle des Ardennes brabançonnes'?

    rixensart,proprete,genval

    Les promeneurs, qu’ils soient Rixensartois ou en visite dans la « Perle des Ardennes brabançonnes », se demandent de plus en plus pourquoi les trottoirs du centre de Genval et de Rixensart sont systématiquement encombrés de poubelles durant les week-ends. A certains endroits,la promenade du dimanche peut même se transformer en piste d'obstacles.

    Désolé, je leur réponds que les collectes dans les centres commerciaux de notre commune ont lieu chaque lundi. Que, malgré les prescriptions, les commerçants et certaines entreprises estiment être contraints de sortir leurs poubelles dès le samedi midi, à la fermeture des magasins.

    Ce week-end, le problème était double puisque papiers et cartons étaient également récoltés ce lundi (voir témoignages photographiques datés des samedi 26 et dimanche 27 janvier).

    PROXIMITÉ a donc demandé aux autorités communales que le groupe de travail ‘Déchets’ intervienne auprès de l’Intercommunale du Brabant wallon (IBW) afin de revoir ou permuter des tournées de ramassage de déchets ménagers et collectes sélectives. En vue d'épargner le coeur de Rixensart et de Genval durant le week-end. Il en va de l’enseigne même des commerces, des banques et des entreprises ainsi que de l’image de Rixensart.

    Etienne DUBUISSON

    Thématique | SERVICES A LA POPULATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Plan Escargot au Quai du Tram

    quai du tram,securite routiere

    Entendu au ... Conseil communal du 23 janvier 2008

    Dans le cadre de son Plan de Mobilité Communal (PCM), la commune de Rixensart a été avertie le 27 décembre par la Région wallonne qu’elle disposait d’un montant de 200.000 euros (financement à hauteur de 75 %) pour mettre son ‘Plan Escargot’ au Quai du Tram à Bourgeois en route.

    Le Plan Escargot vise à combiner mobilité et sécurité, ainsi qu’à accroître la convivialité sur la voirie pour les usagers faibles, les personnes à mobilité réduite, et les utilisateurs des modes de déplacement doux (vélos, piétons, etc.).

    Rixensart doit réaliser ses travaux endéans les vingt-quatre mois qui suivent l’acceptation du projet, c’est-à-dire avant décembre 2009.

    Eric de SEJOURNET

    Thématique | SÉCURITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Etat des lieux des besoins sociaux

    En Brabant wallon, les questions liées à la précarité, au soutien à apporter aux familles, à l’insertion socioprofessionnelle et à la santé ressortent du rapport intermédiaire de l’étude des besoins sociaux comme autant de signaux à prendre en compte. Le rapport final, comprenant des pistes stratégiques et des scénarios opérationnels de politique sociale, a été présenté la semaine passée à Nethen aux bourgmestres des 27 communes, échevins, présidents de CPAS, représentants du secteur associatif et députés provinciaux.

    Cette étude a permis d’identifier six problématiques sociales majeures :

    1. Précarité et facteurs de précarisation : familles monoparentales, illettrisme, précarité, surendettement

    2. Insertion socioéconomique : insertion professionnelle et locale

    3. Aide aux familles : accueil de la petite enfance et garde d’enfants, violence au sein de la famille, monoparentalité et cohabitation avec des adolescents, gestion budgétaire

    4. Intégration et cohésion sociale : nouveaux arrivants, isolement et solitude

    5. Santé : accès aux soins de santé, couverture sociale, perte d’autonomie, santé mentale, toxicomanie

    6. Equipements : logement et mobilité/transport.

    A consulter sur le site de la Province du Brabant wallon.

    Eric de SÉJOURNET

    Thématique | SOCIAL Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • "Respectons les prescriptions urbanistiques et le permis délivré!"

    20080126 Rosières - avenue Nouvelle (3).jpgC’est le mot d’ordre lancé par PROXIMITÉ lors du Conseil communal de Rixensart du 23 janvier dernier. Michel WAUTOT (ProximitÉ et Vice-président de la CCATM - Commission Consultative de l'Aménagement du Territoire et de Mobilité) a invité les conseillers communaux à refuser à un promoteur le permis de régularisation relatif à une voirie, avenue Nouvelle à Rosières. En effet, au moment de rétrocéder la voirie à la commune, il s’avère que son tracé n’était pas conforme au permis délivré.

    'Il est anormal de réceptionner une voirie longtemps après la construction du bâtiment qu’elle dessert. Il est anormal que le projet à régulariser soit aussi différent que celui accepté par la commune à l’origine. Il est anormal de placer la commune devant un fait accompli au bénéfice du constructeur (…). Il n’y a pas de motivation objective au changement apporté. La suppression d’une de branches de l’Y ne permet plus une manœuvre adéquate aux véhicules lourds dont ceux des services de secours. Le stationnement prévu, sur la voirie, pour dix véhicules passe à une vingtaine …). Le nombre de parkings intérieurs (…) ne permet que 8 emplacements au lieu des 13 prévus (…). L’éclairage a été modifié. Le nombre d’avaloirs prévus a été diminué. Pour mémoire signalons que le bâtiment, lui aussi, (a) fait l’objet de contestation. Pour ces raisons, nous ne pouvons accepter cette régularisation' (extraits de l'intervention de Michel Wautot).

    Sceptique au début mais convaincu ensuite qu’il fallait cesser de recourir systématiquement aux permis de régularisation, le maïeur s’est demandé si le conseil ne devait pas marquer le coup. Les conseillers ont été invités 'à voter en leur âme et conscience'. Une très large majorité du conseil vota contre la régularisation, les abstentionnistes venant principalement du groupe LB-MR.

    A l’heure de l’adoption du nouveau Règlement Communal d’Urbanisme, du plan communal d’aménagement pour le site des anciennes Papeteries de Genval, de l'arrivée des travaux du RER - annoncés par le bourgmestre pour 2009 à Genval et pour 2010 à Rixensart, le Conseil a posé un geste fort.

    Eric de SEJOURNET


    park imm 017-1park imm 004-1








    Thématique | AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Deux charrettes à foin pourront s'y croiser

    tunnelDès le 4 janvier dernier, j’avais pris contact avec les responsables communaux pour leur soumettre le problème de circulation et de sécurité dans le tunnel de Froidmont (voir nos informations précédentes dans Carnets de Proximité). Au Service des Travaux, j’ai constaté ce lundi 21 janvier que l'intervention de PROXIMITÉ était traitée avec beaucoup d’attention. En effet, une étude sérieuse des différentes possibilités a été entamée par l'administration et sera soumise au Collège des bourgmestre et échevins dès que toutes les données seront connues.

    La solution retenue devra toutefois tenir compte des coûts d’une part et des travaux du RER prévus à cet endroit d’autre part. Les services techniques de la SNCB ont également été questionnés quant à leurs prévisions de chantier.

    J’ai ainsi appris que dans le cadre des grands travaux annoncés, ce tunnel subira de profondes et importantes modifications. Son orientation sera adaptée à la direction de la route afin d’offrir une meilleure visibilité. Le tunnel sera également élargi pour permettre aux véhicules de se croiser sans difficulté.

    Etienne DUBUISSON

    Thématique | SÉCURITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Propreté publique ... un effort s.v.p.

     

    dyn006_original_465_349_pjpeg_2623173_c85136a2b3e1e4afa1b18c844654ece8.jpg

    Un lecteur des Carnets de Proximité attire l’attention sur la question de la propreté publique à Genval. Il déplore que les abords de la gare de Genval et du centre commercial (rues de la Station, de Rixensart, de Rosières, avenue des Combattants) soient mal entretenus. Constatant également que les trottoirs des commerces ne sont guère nettoyés, ce Genvalois se demande si le règlement communal prévoit encore l'obligation d'entretenir les trottoirs. Et si c'était le cas … que compte entreprendre la commune pour faire respecter ce règlement ? La question est posée. 

    Eric de SÉJOURNET

    Thématique | SERVICES A LA POPULATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Recyclons les bouchons ... un acte citoyen

    recyclage

    Un lecteur des Carnets de Proximité vous informe qu’en plus des collectes annoncées dans le calendrier communal officiel, il y a moyen de faire encore mieux. En effet, jetés en décharge les bouchons en liège ou en plastique se décomposent mal, alors qu’ils peuvent être recyclés. Des centres de récolte se sont ouverts bénévolement en Belgique et ... à Rixensart.

    Les bouchons de liège (vin, bière, champagne, etc) peuvent être déposés soit à la

    - Librairie Cadichon, rue Aviateur Huens 45A à 1330 Rixensart

    - Jardinerie Philippe, avenue Franklin Roosevelt 7A à 1330 Rixensart

    Quant aux bouchons en plastique, ils sont récupérés à la Friterie au centre de notre commune (en face des banques Dexia et Fortis).

    Ces bouchons seront bien mieux utilisés que dans une poubelle blanche ou bleue. En effet, l’asbl « Le petit liège » (www.lepetitliège.be) récupère le liège et le recycle en un matériel idéal en bio-construction. La finalité de cette asbl est de créer de l'emploi et une petite unité à finalité sociale.

    Thématique | ENVIRONNEMENT Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • La charrette à foin n'y passe plus

    tunnel

    A Rixensart, le tunnel entre les rues de Froidmont et Alphonse Collin ne se souvient guère avoir été aménagé à la fin du 19ème siècle afin de permettre le passage d’un côté à l’autre de la ligne de chemin de fer et de faciliter ainsi l’exploitation agricole locale.

    Aujourd’hui, le paysage a bien changé et la densité ainsi que la vitesse de circulation y sont telles qu’à chaque passage, les divers usagers sont mis en danger. En effet, la longueur du tracé, le manque de visibilité, le miroir déficient et la largeur du trottoir et le manque de courtoisie de certains automobilistes sont autant de facteurs qui augmentent les risques d’accidents.

    Le 4 janvier 2008, notre conseiller communal Etienne DUBUISSON a demandé au bourgmestre de faire étudier ce problème afin d’éviter les accidents de demain et d’améliorer ainsi la sécurité des usagers de ce tunnel qui concerne bon nombre de Rixensartois.

    PROXIMITÉ est convaincu que diverses solutions sont envisageables, mais toutes ont un coût.

    Des feux régulateurs électroniques qui autoriseraient le sens préférentiel actuel tout en rendant passant l’autre sens en cas de non circulation de véhicules inverses serait la meilleure solution.

    Par ailleurs, obliger les usagers à allumer leurs phares avant de pénétrer dans ce tunnel et installer plus - et surtout - de plus grands miroirs, diminuerait déjà sensiblement les risques d’accidents.

    Faire de la politique, c’est faire le bon choix … pour les habitants. Dans ce dossier, il s’agit donc de prendre les bonnes mesures afin d’éviter les accidents de demain. N’attendons pas l’arrivée des travaux du RER annoncés dès 2009 par le bourgmestre Jean Vanderbecken (cf Rapport annuel 2007 de la Commune) ! Dans un cadre plus large, PROXIMITÉ préconise que tous les points névralgiques de la commune (ponts et tunnels) fassent l’objet d’une étude sur la sécurité des usagers.

    Jacques MARTIN

    Thématique | SÉCURITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Rixensart Info : informer c'est aussi expliquer

    rixensart info

    Ce 16 janvier 2008, la salle des mariages de la Maison communale a été le théâtre d’une première rixensartoise. Aurélie Geeraerd (ECOLO), Echevine de l’Information et ‘étudiante en dernière année de Tourisme-Evénement’, s’était entourée des délégués des différents partis politiques de Rixensart. Ces derniers constituent ensemble le ‘Comité d’accompagnement pluraliste du Rixensart-Info, le périodique officiel d’information communale’.

    Le but était de préparer la parution du prochain numéro (prévue le 1er février prochain), tout en veillant à faire respecter le Règlement du Rixensart Info, adopté le 29 août 2007 par le Conseil communal.

    Il s’est rapidement avéré que tous les participants politiques s’engageaient d’une manière constructive à la recherche d’un consensus pour la meilleure information des habitants de Rixensart. 



    Qu’y a-t-il de neuf ? Quelles sont les recommandations faites hier soir ? 



    - Le Rixensart Info est tiré à 10.000 exemplaires. Son coût s’élève à 60.000 euros par an (suivant l’Echevine, ‘10.000 euros de moins que l’année précédente’). 


    - Le Collège a rejeté l’idée de réaliser des économies sur le fonctionnement du périodique en autorisant l’insertion de publicités. Les économies réalisées ne compensaient pas la perte de contrôle par les instances communales. 



    - Madame Jeanne-Marie Ragoen, Secrétaire du Bourgmestre et Responsable du Service Information de la commune, continue

    – comme à chaque parution à assurer toute la mise en page. Une tâche difficile vu que les associations/asbl n’entrent pas toujours des textes bien formatés. 



    - Les associations/asbl ont accès au Rixensart Info pour autant qu’elles soient rixensartoises ou que les personnes qui les représentent aient un lien avec Rixensart. 



    - Les informations diffusées ne peuvent pas concerner une activité lucrative, c’est-à-dire commerciale. 



    - La publication d’un numéro de compte est à proscrire. 



    PROXIMITÉ est intervenu explicitement sur ‘la publication des procès verbaux des Conseils communaux dans le Rixensart Info’. En effet, dans le prochain numéro, le Collège présentera un imposant article reprenant les décisions les plus importantes prises par le Conseil. Informer c’est bien, encore faut-il que les Rixensartois qui ne sont pas nécessairement ‘branchés sur l’actualité communale’ comprennent le sens de ces informations. 



    J’ai aussi indiqué que, suivant une étude récente, 66 % des habitants du Brabant wallon sont connectés à Internet. Pour eux, l’accès à l’information est aisé, les procès verbaux étant mis dans leur entièreté en ligne par la commune. J’ai estimé qu’il était du devoir des instances communales de penser aux 34 % de Rixensartois ne possédant pas d’ordinateur. Pour eux, le Rixensart Info est la première source d’information.

    

J’ai donc demandé, au nom de mon groupe, que la commune fasse un effort en la matière et qu’elle présente à ces lecteurs et lectrices une communication politique plus digeste, voire plus pédagogique. Informer ce n'est pas seulement diffuser, c'est aussi expliquer.

    Eric de SÉJOURNET
    Délégué de PROXIMITÉ

    Thématique | COMMUNICATION, GOUVERNANCE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • 3 rendez-vous coup sur coup

    Les Rixensartois sont invités à participer à trois réunions d’information organisées par la commune. Toutes ont lieu dans l’Atrium de la Maison communale, 75 avenue de Mérode.

    - mardi 15 janvier à 19h30 : nouveau Règlement Communal d’Urbanisme (RCU)

    - mercredi 16 janvier à 18h30 : zones bleues de Genval

    - jeudi 17 janvier à 18h30 : zones bleues de Rixensart

    Voir nos informations postées précédemment sur Carnets de PROXIMITE les 20 décembre 2007 (Mobilité et zone bleue), 4 et 5 janvier 2008 (RCU)

    Thématique | COMMUNICATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Motion postée pour La Poste

    boite aux lettres

    Place de la Vieille Taille © Eric de Séjournet

    A l’écoute des Rixensartois, PROXIMITÉ est passé à l’action (voir notre information précédente diffusée dans les Carnets de Proximité n° 1 du 14 décembre 2007). Ainsi notre groupe a relayé vers le Conseil communal le mécontentement des 1896 Rixensartois qui réclament une boite aux lettres sur la Place de la Vieille Taille dans le centre de Rixensart. Le 19 décembre 2007, le Conseil communal a voté à l’unanimité une motion dans ce sens.

    Eric de SÉJOURNET

    Thématique | SERVICES A LA POPULATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Budget 2008 : Proximité reste vigilant

    cpas,le vallon

    Durant la campagne précédant les élections d’octobre 2006, PROXIMITÉ a été le premier mouvement communal à dénoncer la situation catastrophique des finances rixensartoises ‘gérées’ par l’ancienne majorité IC-MR/AC (Intérêts Communaux/Mouvement Réformateur et Alliance Communale). Avec ses 30 millions d’euros, la dette communale est énorme… et sa charge également. Cette réalité s’est malheureusement vu confirmer par la nouvelle majorité qui, surprise par l’ampleur du déficit, a démarré 2007 avec un solde négatif initial de 1,8 millions d’euros au budget ordinaire, 'conséquence' – comme déjà indiqué par PROXIMITÉ en septembre 2006 - 'd’une politique d’investissements incontrôlés, de prestige ou de projets caducs dès leur lancement! Il en résulte des charges de plus en plus lourdes à supporter dans le budget ordinaire de la commune'.

    En guise de bienvenue, il s’agit là d’un héritage certes très lourd à gérer mais une bonne gestion de tous les instants peut parvenir à réduire progressivement ce déficit. Un an plus tard, nous pouvons fort heureusement constater que, pour 2007, les coûts semblent maîtrisés.

    Par contre pour le budget 2008, la commune se voit imposer certaines charges extérieures sur lesquelles elle n’a aucune emprise, à savoir :

    · la zone de police : augmentation de 16 % soit 350.000 €

    · le service incendie: augmentation de 10 % soit 50.000 €

    · de nombreux surcoûts dus à certains investissements incomplètement ou mal étudiés (maisons des académies, des mouvements de jeunesses ou encore Centre culturel…)

    On peut encore regretter que certains frais communaux soient inévitablement en augmentation. C’est le cas du CPAS, avec une augmentation de 250.000 € en plus que prévue au budget initial et due principalement aux charges supplémentaires renvoyées au niveau communal par le niveau fédéral (contrôle des chômeurs, … ) ou encore à cause des prévisions d’augmentation des frais de personnel (+4%) dues à l’index et aux changements de barème.

    Toutes ces augmentations devraient cependant permettre malgré tout, le maintien d’un budget communal 2008 comparable à celui de 2007.

    Notons par ailleurs que le budget ordinaire prévoit de très importantes dépenses en investissement, nécessaires pour maintenir le patrimoine communal en état (270.000 € pour le renouvellement de l’éclairage du centre sportif ; 300.000 € pour l’éclairage de la piste d’athlétisme … ou encore 1,1 Mio € pour la rénovation du Beau Site). Par contre d’importants budgets pas indispensables à nos yeux et qui ne feront pas l’unanimité sont également prévus pour de nouveaux investissements comme l’aménagement de terrains de tennis (245.000 €) dans le superbe vallon de Rosières.

    Ceci amène, très malheureusement, la majorité à présenter un budget une nouvelle fois en grave déséquilibre avec un important déficit de 1,9 million d’euros (recettes : 23,3 Mio et dépenses 25,2 Mio) qui le situe dans le même ordre de grandeur que celui de l’année dernière.

    Par ailleurs, il est heureux de constater que depuis son installation, la majorité actuelle s’efforce de limiter les frais au maximum. Certains membres du personnel communal ne sont pas remplacés à leur départ, un maximum d’efforts sont fournis pour limiter les frais d’énergie, certains projets sont revus à la baisse (exemple celui du CPAS).

    La politique du raisonnable poursuivie par le Collège semble porter ses fruits. La vigilance reste cependant de mise afin d’éviter … l’augmentation d’impôts tant redoutée ! Pour toutes ces raisons et en guise d’encouragement, PROXIMITÉ ne s’est pas opposé à ce budget et s’est abstenu lors du vote.

    L’examen des comptes 2007, aura lieu dans quelques semaines. Une étape ‘vérité’ qui ne nous échappera pas. PROXIMITÉ restera sur ses gardes dans l’intérêt de tous !

    Etienne DUBUISSON

    Thématique | FINANCES Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Montalembert : voiries en 2008 ?

    egouttage

    Suivant le Rapport annuel 2007 de la commune de Rixensart les 'treize voiries, dépourvues d’égouts et situées autour de l’avenue de Montalembert, ont été regroupées afin de définir un quartier cohérent devant être égoutté dans son ensemble. Un bureau d’études a été mandaté par le collège pour faire des propositions d’aménagement. Le projet a été introduit auprès de la DGPL (Direction générale des Pouvoirs locaux du Ministère de la Région wallonne) afin d‘obtenir les subsides permettant la réalisation des travaux. Le permis d’urbanisme a été accordé. Cependant, les travaux auraient dû débuter en 2007 (…). La Région Wallonne n’ayant pas octroyé les subsides attendus dans le cadre de plan triennal 2004-2006, le dossier a été réintroduit au plan triennal 2007-2009. Une réponse est attendue pour la fin 2007, début 2008'.

    Lors du Conseil communal du 19 décembre, PROXIMITÉ a appris que 'le Ministre de tutelle Philippe Courard, n’avait pas encore fourni de réponse'.

    Eric de SÉJOURNET

    Thématique | TRAVAUX Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • L'urbanisme de demain : donner un cadre de vie de qualité

    papeteries de genvalC’est dès aujourd’hui 4 janvier 2008 - comme annoncé par le dernier Conseil communal – que le projet de révision du Règlement Communal d’Urbanisme (RCU) est soumis à enquête publique, l’ancien datant de 1994. Lors du Conseil communal du 19 décembre dernier, le Centre d’Etudes en Aménagement du Territoire (CREAT) a expliqué que « le nouveau RCU devait répondre aux nouveaux enjeux urbanistiques (la densification, avec ses conséquences sur l'accessibilité, la démographie), ainsi que l’arrivée du RER. Il s'agit de tenir compte de l'expérience acquise sur 10 ans, avec les habitats groupés, les nouveaux matériaux et les défis énergétiques". Les prescriptions pour les haies ont déjà fait réagir le bourgmestre.

    PROXIMITÉ n’a pas attendu ce jour pour étudier les 208 pages du projet, disponible depuis juillet 2007. Je suis donc intervenu lors du conseil communal de décembre pour faire part de notre point de vue sur l’utilité et la raison d’exister du RCU.

    La révision du Règlement Communal d’Urbanisme est un document très important, car contraignant, au niveau de l’urbanisme. Il mérite un développement plus ample vis-à-vis des conseillers et une information adéquate de la population.

    Pour PROXIMITÉ cette révision vient à point. Ce premier texte qui nous est présenté nous semble satisfaisant et bien adapté, mais il reste une série de points à préciser ou à amender.

    Nous insisterons, tout particulièrement, sur la finalité du RCU. Ce dernier n’est pas uniquement un catalogue des règles à appliquer aux constructions en fonction des zones d’affectations de la commune, mais a comme objectif premier de donner aux habitants de Rixensart un cadre de vie de qualité. Cela sous-entend que la commune décide de conserver à Rixensart son statut de commune à caractère encore partiellement rural. Statut de plus en plus menacé par la demande croissante de logements qui exerce une pression foncière en constante augmentation d’une part et d’autre part, par la tentation de ‘reconvertir’ l’affectation d’une zone par une autre, comme passer de zone verte à zone d’habitat.

    Le RCU doit établir clairement des règles de sauvegarde de ce caractère, en renforçant au maximum la protection des zones d’habitat en ordre semi-ouvert des noyaux anciens et de la zone d’aire différenciée rurale.

    Deux pièges sont à éviter

    - celui de la densification des centres et

    - celui de la prolifération des immeubles à petits appartements destinés « à garder nos enfants dans la commune et aux personnes âgées de trouver un logement plus adéquat que leur ancienne grande maison ».

    Cette densification et cette prolifération se font au détriment et du caractère de la commune et de la qualité de vie de ses habitants. S’il est normal de densifier les centres proches des moyens de communication, il n’est pas normal d’en faire des centres urbains. La Région wallonne ne dit pas autre chose.

    S’il est normal que les jeunes et les aînés puissent rester dans la commune, il est tout aussi vrai que, s’il n’y a pas une contrainte communale possible, les immeubles à appartements qui fleurissent, déjà un peu partout, non par philanthropie mais par l’attrait de résultats financiers très élevés, ne résoudront pas le problème.

    Comment les choses vont-elles se poursuivre ? Un mot d’explication : le 15 janvier, une réunion publique est prévue, puis le projet passera à la Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire (CCAT) qui rendra son avis au Collège. Ensuite, le RCU sera soumis au vote du conseil communal puis devra être approuvé par le ministre avant d’entrer en vigueur, normalement en juin 2008.

    Michel WAUTOT

    Thématique | AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Proximité informe autrement

    Vous avez été nombreux à réagir favorablement au premier numéro des Carnets de PROXIMITÉ :

    'Quelle heureuse initiative! (…) Bravo pour le beau travail (…). Ces Carnets sont bien charpentés. C'est un excellent travail (…). Bravo, à refaire, tenez bon, c'est un sérieux engagement et un sérieux investissement (…). Contenu clair, concis et fiable. Pas de démagogie et de l'intelligence. Excellent travail pour un exercice pourtant difficile (…). Félicitations pour votre action durant l'année écoulée (une opposition constructive et intelligente). Continuez ! (…) Travail soigné (…). Je tiens à vous féliciter de l'initiative et saluer le travail accompli (…). Très belle présentation....félicitations (…). Chouette, de la propagande politique qui n'encombre pas nos poubelles, puissent les autres vous imiter :-). Cela dit votre papier n'est pas mal torché. Bon vent ! (…). Je souhaite être abonné à votre courrier et être tenu informé de l’évolution de notre commune. En vous remerciant de votre action'.

    Quant au numéro un de la commune, il a déclaré que les Carnets de PROXIMITÉ 1 l’avaient quelque peu écorchés mais qu’ils étaient rudement bien faits. Bon joueur le bourgmestre ! Nous lui avons proposé une tribune dans nos Carnets mais il a décliné l’invitation...

    Eric de SÉJOURNET

    Thématique | COMMUNICATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Sacs poubelles : + 50 %

    ... à partir du 1er janvier 2008. L’interdiction de mise en décharge – qui implique l’envoi des déchets à Virginal au lieu de Mont-Saint-Guibert – fait augmenter le coût annuel des frais de récolte des immondices. En 2007, le budget communal alloué était de 829.875 euros. En 2008, il passe à 1.037.150 euros soit + 25 %. Le principe du coût-vérité est donc d’application pour Rixensart : le prix des sacs poubelle y passe à partir de 1er janvier de 0,66 à 1 euro. Une information que la commune ne s’empresse pas de communiquer … ni le Rixensart-Info ni le site www.rixensart.be n’en font état. Suivant la presse, la commune réfléchit à des mesures pour diminuer la production de déchets.

    Eric de Séjournet

    Thématique | SERVICES A LA POPULATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017
  • Navettes TEC : - 50 %

    TEC Brabant wallonLa commune de Rixensart a négocié de nouvelles conditions pour les navettes TEC de rabattement qui desservent les gares de Rixensart (ligne 14 ‘Boucles Pèlerin/Bourgeois’) et de Genval (ligne 15 ‘Boucles Genval/Rosières’). Ces conditions sont nettement plus favorables pour les deniers communaux. En effet, le contrat annuel est passé de 124.000 euros en 2007 à 62.000 euros en 2008, soit la moitié moins cher … pour un même service et garanti jusqu’en 2010. De la bonne gouvernance!

    Eric de SEJOURNET

    Thématique | MOBILITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2017