Budget 2008 : Proximité reste vigilant

cpas,le vallon

Durant la campagne précédant les élections d’octobre 2006, PROXIMITÉ a été le premier mouvement communal à dénoncer la situation catastrophique des finances rixensartoises ‘gérées’ par l’ancienne majorité IC-MR/AC (Intérêts Communaux/Mouvement Réformateur et Alliance Communale). Avec ses 30 millions d’euros, la dette communale est énorme… et sa charge également. Cette réalité s’est malheureusement vu confirmer par la nouvelle majorité qui, surprise par l’ampleur du déficit, a démarré 2007 avec un solde négatif initial de 1,8 millions d’euros au budget ordinaire, 'conséquence' – comme déjà indiqué par PROXIMITÉ en septembre 2006 - 'd’une politique d’investissements incontrôlés, de prestige ou de projets caducs dès leur lancement! Il en résulte des charges de plus en plus lourdes à supporter dans le budget ordinaire de la commune'.

En guise de bienvenue, il s’agit là d’un héritage certes très lourd à gérer mais une bonne gestion de tous les instants peut parvenir à réduire progressivement ce déficit. Un an plus tard, nous pouvons fort heureusement constater que, pour 2007, les coûts semblent maîtrisés.

Par contre pour le budget 2008, la commune se voit imposer certaines charges extérieures sur lesquelles elle n’a aucune emprise, à savoir :

· la zone de police : augmentation de 16 % soit 350.000 €

· le service incendie: augmentation de 10 % soit 50.000 €

· de nombreux surcoûts dus à certains investissements incomplètement ou mal étudiés (maisons des académies, des mouvements de jeunesses ou encore Centre culturel…)

On peut encore regretter que certains frais communaux soient inévitablement en augmentation. C’est le cas du CPAS, avec une augmentation de 250.000 € en plus que prévue au budget initial et due principalement aux charges supplémentaires renvoyées au niveau communal par le niveau fédéral (contrôle des chômeurs, … ) ou encore à cause des prévisions d’augmentation des frais de personnel (+4%) dues à l’index et aux changements de barème.

Toutes ces augmentations devraient cependant permettre malgré tout, le maintien d’un budget communal 2008 comparable à celui de 2007.

Notons par ailleurs que le budget ordinaire prévoit de très importantes dépenses en investissement, nécessaires pour maintenir le patrimoine communal en état (270.000 € pour le renouvellement de l’éclairage du centre sportif ; 300.000 € pour l’éclairage de la piste d’athlétisme … ou encore 1,1 Mio € pour la rénovation du Beau Site). Par contre d’importants budgets pas indispensables à nos yeux et qui ne feront pas l’unanimité sont également prévus pour de nouveaux investissements comme l’aménagement de terrains de tennis (245.000 €) dans le superbe vallon de Rosières.

Ceci amène, très malheureusement, la majorité à présenter un budget une nouvelle fois en grave déséquilibre avec un important déficit de 1,9 million d’euros (recettes : 23,3 Mio et dépenses 25,2 Mio) qui le situe dans le même ordre de grandeur que celui de l’année dernière.

Par ailleurs, il est heureux de constater que depuis son installation, la majorité actuelle s’efforce de limiter les frais au maximum. Certains membres du personnel communal ne sont pas remplacés à leur départ, un maximum d’efforts sont fournis pour limiter les frais d’énergie, certains projets sont revus à la baisse (exemple celui du CPAS).

La politique du raisonnable poursuivie par le Collège semble porter ses fruits. La vigilance reste cependant de mise afin d’éviter … l’augmentation d’impôts tant redoutée ! Pour toutes ces raisons et en guise d’encouragement, PROXIMITÉ ne s’est pas opposé à ce budget et s’est abstenu lors du vote.

L’examen des comptes 2007, aura lieu dans quelques semaines. Une étape ‘vérité’ qui ne nous échappera pas. PROXIMITÉ restera sur ses gardes dans l’intérêt de tous !

Etienne DUBUISSON

Thématique | FINANCES Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018

Les commentaires sont fermés.