carnets de PROXIMITÉ

  • L'agenda de PROXIMITÉ

    2011 Proximité logo.jpg

    21 février 2018 | 20h15 | Conseil de Proximité (Leur Abri) | Participation : membres de Proximité

    28 février 2018 | 20h | Réunion du Conseil communal (Maison communale) | Participation : Etienne DUBUISSON, Michel WAUTOT, Thierry BENNERT, Eric de SÉJOURNET

    14 mars 2018 | 20h | Conseil de Proximité (lieu à déterminer) | Participation : membres de Proximité

    jeudi 15 mars 2018 | 20h | Réunion plénière de Proximité (Ferme de l'Eglise à Rosières) | Participation : membres de Proximité

    21 mars 2018 | 20h15 | Conseil de Proximité (Leur Abri) | Participation : membres de Proximité

    28 mars 2018 | 20h | Réunion du Conseil communal (Maison communale)

    11 avril 2018 | 20h | Conseil de Proximité (lieu à déterminer) | Participation : membres de Proximité

    18 avril 2018 | 20h15 | Conseil de Proximité (Leur Abri) | Participation : membres de Proximité

    25 avril 2018 | 20h | Réunion du Conseil communal (Maison communale)

    2 mai 2018 | 20h | Conseil de Proximité (lieu à déterminer) | Participation : membres de Proximité

    23 mai 2018 | 20h15 | Conseil de Proximité (Leur Abri) | Participation : membres de Proximité

    30 mai 2018 | 20h | Réunion du Conseil communal (Maison communale)

    6 juin 2018 | 20h | Conseil de Proximité (lieu à déterminer) | Participation : membres de Proximité

    13 juin 2018 | 20h15 | Conseil de Proximité (Leur Abri) | Participation : membres de Proximité

    20 juin 2018 | 20h | Réunion du Conseil communal (Maison communale)

    11 juillet 2018 | 20h | Conseil de Proximité (lieu à déterminer) | Participation : membres de Proximité

    8 août 2018 | 20h | Conseil de Proximité (Leur Abri) | Participation : membres de Proximité

    22 août 2018 | 20h15 | Conseil de Proximité (Leur Abri) | Participation : membres de Proximité

    29 août 2018 | 20h | Réunion du Conseil communal (Maison communale)

     

    Lire la suite

    Thématique | COMMUNICATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • De bonne source ...

    poirier dieu

    13 février 2018

    Clients à mobilité réduite | Le Colruyt de la rue Huens à Rixensart met deux parkings à la disposition des personnes à mobilité réduite (PMR). Toutefois, Etienne DUBUISSON (PROXIMITÉ) a remarqué que les emplacements sont trop étroits pour les PMR et ne sont pas conformes à la législation. Il l’a fait observer à la direction de Colruyt le 22 janvier 2018, qui lui a répondu le 30 janvier 2018. Le 13 février, c'est chose faite : Colruyt a pris les mesures nécessaires et deux nouvelles places de parking aux dimensions légales ont été installées sur le parking Colruyt de Rixensart.

    14 décembre 2017

    Genné déménage, Colruyt s'y installe | Une demande de permis de bâtir a été introduite en vue de construire un magasin Colruyt et des appartements au centre de Rixensart, croisement des avenues de Merode et Franklin Roosevelt sur le site actuel de la Maison Genné sprl. Une réunion d'information à laquelle la population est invitée, est organisée le 21 décembre 2017 à 18h30.
    + INFO ⤷ Commune de Rixensart

    Lire la suite

    Thématique | DE BONNE SOURCE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Des relations entre Rixensart et Notre Maison (2)

    Surpris par l’important développement immobilier de la société de logement de service public Notre Maison (SCRL) dans Rixensart et d’autre part, peu informé en tant que conseiller communal sur les relations que cette société entretient avec notre commune, il m’a semblé tout à fait normal, à titre de renseignement, d’entreprendre quelques recherches. 

    Les derniers rapports annuels de Rixensart, peu explicites à ce sujet, mentionnent l’existence de 393 logements sociaux et 20 nouveaux logements destinés à la vente et construits par la scrl dans notre commune.

    Par ailleurs, sur son site, la société nous indique que 25% de ses logements en Brabant wallon sont situés dans la commune de Rixensart ce qui ne manque pas non plus de nous interpeller. 

    Ce manque d’information m’a incité à questionner plus avant le Collège des Bourgmestre et Echevins sur les relations entretenues entre Rixensart et cette société. Depuis quand ? Pour combien de temps ? Capital et situation financière ?  Responsabilité du conseil communal et du collège ? Engagements de la commune ? etc.

    Une question écrite en dix points a donc été déposée le 30 novembre 2017 et la réponse du Collège m’est parvenue le 29 décembre 2017. La réponse n’étant que partiellement satisfaisante. Convaincu que certaines erreurs administratives sont commises à Rixensart au niveau de la gestion administrative des dossiers de la SCRL, PROXIMITÉ a reposé les trois mêmes questions en appuyant notre raisonnement sur des extraits du règlement de la Société wallonne du logement (1).

     

    1 DUBUISSON Etienn 9.2012 © Francis Floor.2012 © Francis Floor.JPGEtienne DUBUISSON

     

     

     

     

     

    __________
    (1) DUBUISSON Etienne, Question écrite n° 2 concernant les relations entre la commune de Rixensart et la société de logement de service public 'Notre Maison' (SCRL), 25 janvier 2018

    Thématique | GOUVERNANCE, LOGEMENT Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • La transparence n’est pas un rêve … c’est une exigence ! (3)

    Exigence Rêve.jpg

    Depuis quelques temps, dans certaines communes, la transparence n’est plus un rêve…c’est la volonté des mandataires communaux et une marque de respect vis-à-vis de leurs citoyens. Ceux-ci sont considérés comme des partenaires à part entière dans les aspects importants de la gestion de leur commune. Ils sont invités à participer activement à l’élaboration de grands projets et à suivre l’évolution de leur cadre de vie. Ils connaissent l’agenda annuel des rencontres de quartier avec leurs mandataires communaux qui, soucieux de la transparence, déclarent leurs activités et tous leurs mandats sur le site de la commune ainsi que le nom des représentants dans les différentes commissions communales.

    La transparence c’est diffuser, au moyen d’une bonne communication, des informations fiables et pertinentes. Dans de telles conditions, elle suscite de l’intérêt, devient un tremplin d’idées neuves, elle permet de mesurer l’adéquation entre les déclarations des mandataires et leurs réalisations tout en étant par ailleurs un réel obstacle aux malversations diverses.

    Par contre, … l’absence de transparence crée la méfiance. C’est parier sur l’ignorance et la passivité des citoyens. C’est permettre à nos mandataires de faire leur propre publicité … à leur manière, à jouer sur la sympathie plutôt que sur leurs véritables réalisations et à s’imprégner d’une certaine conception élitiste de leur fonction.

    La transparence est donc vraiment le propre d’un mandat représentatif car elle permet d’apprécier l’intégrité et l’éthique d’un mandataire. Les élus ne sont ni les propriétaires ni les souverains de la commune. Ils ne sont que locataires de la maison communale. Ils ne reçoivent pas un blanc-seing tous les six ans pour faire ce pourquoi ils s’entendent entre eux. Dans la société multi connectée d’aujourd’hui, l’intelligence des citoyens ne peut plus être ignorée et le manque d’information, le manque de communication à leur égard pourraient être interprétés comme une forme de mépris et d’arrogance. Les mandataires politiques tirent leur légitimité de leurs électeurs. De par leur élection, ils reçoivent une procuration pour un temps déterminé, une autorité de représentativité. Ils n’en deviennent pas pour autant, eux-mêmes, une autorité ! Ils exercent un service pour lequel ils sont rémunérés par leurs concitoyens pour agir en leur nom et pour eux, pour le bien commun ! Une attitude responsable et consciencieuse ainsi qu’un devoir d’humilité s’imposent donc !

    Les représentants politiques sont censés œuvrer dans l’intérêt général de la population. Ils ont par voie de conséquence, l’obligation morale d’écouter, d’agir et de rendre régulièrement des comptes à leurs mandants. Mais rendre quels comptes ? … à qui ? … si personne n’est valablement informé, si personne n’est vraiment au courant de ce qui se prépare dans le secret de la maison communale ? Bien sûr, tout un chacun a toujours la possibilité d’assister au conseil communal…mais assister ne veut pas encore dire comprendre ni donner son avis. Bien trop souvent, les points mis à l’agenda, ne font pas l’objet d’une réelle présentation ou d’un débat de fond. Ils sont généralement supposés connus des membres du conseil et bouclés par un accord de majorité avant l’entame de la discussion en séance publique. Il s’agit donc là, pour le citoyen, d’une attitude résolument passive qui génère tout naturellement un désintérêt et une grande lassitude. La transmission du savoir est capitale et elle appartient à nos mandataires. Ce n’est pas à travers leur site individuel étoffé à leur gloire personnelle, que l’électeur se rendra compte du travail réellement accompli mais bien grâce à la communication permanente du collège communal, à son écoute, aux rencontres régulières avec les électeurs éventuellement sous une forme de gouvernance participative, grâce également au rapport communal annuel des activités rendu public et rédigé par les membres du collège des bourgmestre et échevins ainsi que par l’administration communale … en résumé, grâce aux liens constructifs, vrais et permanents tout au long du mandat qui leur est confié.

    Les mandataires sont, pour la durée de leur mandat, les véritables détenteurs de la démocratie. Il leur appartient de la faire vivre, de l’animer par l’action et le partage d’informations et par une bonne communication. C’est aussi le seul moyens de maintenir l’intérêt du citoyen, de véritablement le respecter, de le responsabiliser à la gestion de sa commune et de son cadre de vie. Une politique transparente devrait aussi avoir pour effet de choisir les élus sur base de leurs réalisations, de leurs idées, de leurs propositions concrètes et de les obliger à se consacrer totalement à leur tâche durant toute la durée de leur mandat, sans qu’ils se soucient trop tôt de leur réélection et sans pour autant entamer une 'campagne électorale' un an avant l’heure pour s’assurer d’être suffisamment connu !

    A l’aube de cette année électorale faisons de la transparence une exigence car elle engendre la connaissance et … l’écoute, le respect. Ne s’agit-il pas là, deux éléments essentiels en démocratie pour mener à bien l’action politique de proximité communale ? Restons plus que jamais attentifs durant la campagne électorale et vigilants au moment de voter car « le monde récompense plus souvent les apparences du mérite que le mérite même » (1).

    1 DUBUISSON Etienn 9.2012 © Francis Floor.2012 © Francis Floor.JPGEtienne DUBUISSON (2)

     

     

     

     


    __________
    (1) de LA ROCHEFOUCAULD François (1613-1680), Réflexions ou Sentences et Maximes morales
    (2) DUBUISSON Etienne, La transparence n'est pas un rêve ... c'est une exigence !, in Le Vif, 20 janvier 2018 

    Thématique | COMMUNICATION, GOUVERNANCE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Bornes d'incendie sous pression (2)

    Depuis 5 ans, PROXIMITÉ édite dans le 'Bulletin des Questions et Réponses' (voir colonne de droite des Carnets de Proximité) les questions écrites de ses conseillers communaux, mais également les réponses intégrales données par le Collège des Bourgmestre et Echevins.

    Fire_hydrant_knocked_over.jpgDernièrement, Thierry BENNERT (PROXIMITÉ) introduisit une question écrite concernant le fonctionnement et la visibilité des bornes d'incendie à Rixensart (voir les Carnets de Proximité du 8 décembre 2017).

    Dans sa réponse du 8 janvier 2018, la Commune de Rixensart indique que pour Genval elle a une convention avec INBW (ex. IECBW) pour l'entretien des hydrants d'une partie de la Commune (Genval). L'intercommunale nous envoie chaque année un rapport que nous transmettons à la Zone de Secours du Brabant wallon. Un accès direct via la plateforme de Vivaqua permet à la Zone de secours d'obtenir les informations nécessaires (le débit de l'eau, les hydrants non fonctionnels ....). 

    Tandis que pour les entités de Rixensart et Rosières ... une convention similaire a été demandée et obtenue (Rixensart et Rosières) à la SWDE et sera présentée prochainement au Conseil communal. 

    Quant aux questions posées voici texto les réponses du Collège des Bourgmestre et Echevins.

    1. De quand date la dernière inspection des différentes bornes d'incendie appartenant à la SWDE et quelle fut la teneur du rapport au sujet de leur fonctionnement ?

    A notre connaissance il n'existe pas de rapport fait par la SWDE.

    Suite à un courrier reçu le ler septembre 2017 de la Zone de Secours du Brabant wallon nous signalant les problèmes de débits d'eau rencontrés lors d'une intervention chez un particulier à Bourgeois, plusieurs dispositions ont été prises :

    Un courrier (service des travaux) a été envoyé le 6.10.2017 à la SWDE.

    Une réunion s'est déroulée le 27.11.2017 avec les services travaux, juridique et prévention incendie afin de faire un cadastre des eaux stagnantes, une demande pour l'entretien des hydrants par la SWDE et vérification des accès aux bornes et signalisation.

    Un courrier a été envoyé le 12.12.2017 à la SWDE demandant une convention de maintenance similaire à celle que nous avons avec l'INBW.

    2. Quand le prochain contrôle sera-t-il effectué? Quid de l'entretien?

    Une convention pour l'entretien des hydrants par la SWDE sera présentée prochainement au Conseil communal.

    3. Comment la Commune de Rixensart compte-t-elle améliorer la visibilité des bornes incendie? souvent le panneau « H » qui se trouve en hauteur à proximité de celles-ci est masqué par la végétation ou blanchi par les rayons du soleil. La taque qui donne accès à la bouche devrait être jaune et bien visible. A Rixensart, celle-ci est souvent sale et recouverte de feuilles et végétation.

    Lors de la réunion du 27.11.2017, il a été convenu diverses interventions avec le service travaux (dégagement des accès) et commande de nouvelles plaques de signalisation.

    4. La Commune de Rixensart envisage-t-elle de demander, via le Rixensart lnfo et le site internet communal, aux habitants d'être attentifs à ces bornes et de ne pas stationner leur véhicule sur celles-ci?

    Sachez à cet égard que le RGP prévoit en son Article I.2.13 (SA) : « L'utilisation privative de la voie publique doit respecter les conditions fixées dans l'autorisation, elle ne peut gêner ou empêcher le repérage l'accès ou l'utilisation des ressources en eau (notamment pour l'extinction des incendies) et en gaz, des égouts et de leurs couvercles ainsi que, plus généralement, de tout câble et canalisation. Lors d'une utilisation privative de la voie publique, il est interdit de dénaturer, dégrader ou dissimuler les signaux d'identification et de repérage de ces ressources, câbles et canalisations. »

    Un avis est mis sur le site internet et sera publié dans le Rixensart lnfo.

    5. La Commune de Rixensart insistera-t-elle auprès des services de secours pour demander systématiquement l’envoi d'un camion- citerne complémentaire pour les interventions incendie à Rixensart ?

    Nous avons envoyé un courrier à la Zone de secours du BW demandant l'envoi systématique d'un camion- citerne complémentaire.

    Toutefois, après un entretien téléphonique avec le Major Filleul, commandant de Zone, il nous a spécifié qu'en général en cas d'incendie, 2 véhicules étaient envoyés, l'autopompe et un véhicule avec échelle.

    Le camion-citerne était envoyé uniquement en complément selon les besoins.

    Et le Collège conclut : Comme vous pouvez le constater, nous suivons ce dossier avec la plus grande attention ...

    ... PROXIMITÉ aussi, car il subsiste encore des motifs d'inquiétude : le manque de pression d’eau et les fuites très importantes du réseau SWDE. En effet, en Conseil communal, la Bourgmestre a expliqué que le réseau de la SWDE n’est pas en bon état ! 25% de l’eau du réseau est perdue suite aux différentes fuites du réseau. A titre d’info, les pertes dans le réseau IEBW sont de 10%. Ceci occasionne un manque de pression. Hors faute de pression, un hydrant même bien entretenu ne permet pas aux pompiers d’intervenir efficacement. Malgré un entretien préventif des hydrants, il est donc primordial que le réseau de distribution d’eau soit entretenu et que les canalisations défectueuses soient remplacées.

    Thématique | SÉCURITÉ, SERVICES A LA POPULATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Gare de Rixensart : quid des aménagements ?

    5. Gare de Rixensart (projet Eurogare) - copie.jpg

    Il y a plus d'un an déjà les élus rixensartois se sont penchés sur une motion relative à la réalisation des travaux de sécurité et de confort aux accès et d’un maintien d’un service voyageurs de qualité aux gares de Genval et de Rixensart. Elle fut votée le 26 octobre 2016 par le Conseil communal et transmise à la Direction d’Infrabel et aux Ministres fédéraux et régionaux ayant la mobilité dans leurs attributions (1).

    PROXIMITÉ est intervenu une nouvelle fois en Conseil communal du 18 décembre 2017 pour qu'enfin des démarches soient entreprises vis-à-vis de la SNCB/INFRABEL pour obtenir une meilleure offre de train vers Bruxelles et vers Ottignies LLN, un aménagement correct de la gare ainsi que des ascenseurs pour faciliter l’accès aux quais (1).

    Thierry BENNERT (PROXIMITÉ) a également rappelé que le projet présenté par INFRABEL montrait que les talus arborés étaient remplacés par des murs recouverts de végétation. Principalement sur Rixensart, la végétation n’a jamais été plantée … et la verdure ‘sauvage’ ne s’y installe pas car la terre dans ces bacs en béton est pauvre et n’est pas arrosée. Nous pensons qu’une solution doit être trouvée rapidement. A titre d’exemple, Thierry BENNERT a cité la façade des parkings GSK rue de l’Institut. Si rien n’est entrepris rapidement vis-à-vis de la SNCB, tout ceci restera en l’état pour toujours.

    La Bourgmestre acquiesça et souligna qu’un rendez-vous ... allait être pris ...

    __________
    (1) Le Conseil communal du 26 octobre 2016 demanda à Infrabel d’avoir des garanties formelles, avec un planning précis, sur la bonne exécution des travaux suivants :
    - le placement des ascenseurs pour un accès sécurisé aux transports publics de toute personne, y compris les personnes à mobilité réduite;
    - les aménagements assurant la sécurité et le confort indispensables lors de l'accès aux quais et aux abords des gares (hauteur, largeur des quais et des accès, auvents, range-vélos, salle d'attente ... ) ;
    - la construction de la gare de Rixensart, avec implantation d'un guichet pour les voyageurs (*);
    - la mise en place d'un service clientèle de qualité pour les deux gares.
    Par contre, l’implantation d’un guichet pour les voyageurs (voir * ci-dessus) a fait l’objet d’un amendement qui n’a pas fait l’unanimité : par 15 voix pour, 4 voix contre (Messieurs Vanderbecken, Remue, Madame Van den Eynde, et Monsieur Hanin) et 6 abstentions (Messieurs Garny, Pirart, Anastasiades, Madame Léonard, Messieurs Van Loo et Cardon de Lichtbuer).

    Thématique | AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, MOBILITÉ, SERVICES A LA POPULATION, TRAVAUX Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Rapport annuel 2017, un concentré de copiés-collés

    Rapport annuel 2017.jpegLa commune de Rixensart vient de publier son rapport annuel 2017. Comme dans toute grande entreprise, ce document reprend les éléments essentiels de l’année écoulée, les actions et décisions prises par les membres du collège des Bourgmestre et échevins, … tout ce que le citoyen devrait savoir sur la gestion de sa commune.

    Ce document intéressant, présenté en séance publique du Conseil communal du 18 décembre, est un véritable baromètre du sérieux avec lequel la commune est gérée. C’est également une manière de rendre des comptes aux électeurs et de les respecter.

    Faute, malheureusement, de le publier sur le site de la commune, comme PROXIMITÉ le souhaite depuis plusieurs années, voici quelques observations, regrets et compliments quant à la qualité du cru 2017.

    En règle générale, à de petites exceptions près, nous devons constater et regretter le concentré de 'copiés-collés' des éditions précédentes avec bien évidemment de très nombreuses expressions floues, peu précises, passe partout et qui suscitent de nouvelles interrogations :

    - « nous poursuivons des initiatives et actions efficaces initiées en début de législature »,
    - « poursuite active d’une politique intégrée et globale, cohérente »,
    - « La cohérence des actions est assurée à travers la définition des objectifs stratégiques et opérationnels qui chapeautent ses actions ! »

    Nous devrions envisager une publication plus complète reprenant tous les 'bons mots' sous forme de revue 2017 ou 'Sois rixensartois et tais-toi' !

    Plus sérieusement, il faut regretter l’absence totale d’informations concernant la nouvelle Zone de secours (pompiers et appui médical). Pas un mot sur le programme de cette nouvelle structure, présentée pour la première fois au Conseil communal en septembre 2017 et qui détermine les missions et analyse la situation, les moyens nécessaires et les niveaux de service indispensables. Il précise que notre commune est malheureusement située dans une zone (rouge) dont les délais d’intervention et taux de service sont considérés comme mauvais en regard des risques à protéger.

    Durant l’année 2017, rien ne semble avoir évolué en ce dans le dossier RER si ce n’est deux lignes qui précisent que « des rencontres doivent encore être organisées avec la SNCB pour le suivi au niveau des aménagements ». Donc absolument rien de neuf ! Si précédemment une demi page était consacrée aux activités de la scrl Notre Maison à Rixensart, cette année, près de quatre pages relatent, chiffres à l’appui, les biens faits de cette société de logement de service public dont notre bourgmestre est vice-présidente. On y apprend que « conformément à un article abrogé du code wallon du logement », cette scrl est devenue il y a quinze ans « notre opérateur privilégié et unique en matière de logements sociaux ». La durée de l’accord n’est pas précisée ! La commune indique que cette société « est active sur quasiment 350 logements sociaux » à Rixensart tandis que Notre Maison avance le nombre de 392 logements sur son site.

    Pour les mouvements de jeunesse, la majorité actuelle dit poursuivre, comme l’an dernier, « une politique active ». Après l’installation de la 17BW/Rixensart, il y a plus d’un an, dans ses tout nouveaux locaux à Froidmont, on doit reconnaitre que, malgré la « politique active », la 16ème unité BW/Rixensart, privée de ses locaux depuis 2009, est toujours dans un local provisoire. Aucune solution n’est actuellement en vue étant donné « la réorientation des projets pour la maison communale et la police … ». En l’absence de communication de la commune, il y a lieu de penser que l’énergie et les promesses d’antan semblent s’être évaporées. Il n’y a pas plus de communication précise en ce qui concerne les locaux des Campagnols ni pour les scouts et baladins de Rosières pour lesquels une « nouvelle phase est à l’étude ».

    Sachant que les classes moyennes ont été totalement oubliées dans la déclaration de politique générale 2012, il est réconfortant de savoir qu’aujourd’hui, la majorité annonce fièrement mais sans autre précision « qu’une franche collaboration avec les différents organismes et associations concernés » existe et que dans le même temps, « une politique de soutien est développée ».

    Par contre, et c’est dommage, de n’avoir rien développé sur un sujet prétendument très important pour la majorité en 2012 : la Charte SAVE. Rien n’est écrit concernant d’éventuelles réalisations dans ce cadre et les derniers objectifs mentionnés sur le site communal datent de 2014. Il est évident qu’en matière de sécurité, de nouvelles mesures doivent être constamment analysées et, sensibiliser la population est sans aucun doute un travail de tous les jours.

    En matière de sports, le rapport 2017 est en très grande partie un copié-collé de celui de l’an dernier ! Il est vraiment regrettable que le texte proposé pour le plan piscine n’ait pas changé d’un iota. On peut donc y lire « …un audit énergétique (...) sera effectué dans le courant du mois de décembre 2016 et un dossier d’avant-projet (...) sera déposé chez Infrasport pour le 1er mars 2017… ». Même triste observation pour le terrain de football de Rosières, texte copié-collé identique à l’an dernier « il a été décidé d’introduire une demande de subsides (...) suite à la visite d’Infrasport (...). Le revêtement synthétique vieillisant (...) le dossier est en cour de réalisation ». Le Salon des Sports a quant à lui reçu exactement le même nombre de visiteurs que l’an dernier, ce qui est probablement logique puisqu’à une ligne près, le texte est identique d’une année à l’autre ! De plus, comme l’an dernier, rien n’est mentionné en ce qui concerne les projets du Hockey club ni la situation financière des clubs communaux. La seule nouvelle et véritable information concerne le boulodrome qui, rénové l’an dernier, a maintenant cessé ses activités ! Quelles sont les véritables avancées ?

    Le chapitre concernant l’urbanisme, n’a pas changé par rapport à 2016. Exactement le même texte pour les PCA des gares de Genval et Rixensart, de la Manteline et des papeteries. il suffit de relire le texte de l’an dernier pour être parfaitement au courant. En ce qui concerne le PCA du Poirier Dieu, il est cette année précisé « qu’un contact a été établi entre le comité de riverains et les divers acteurs liés au développement du quartier » et qu’un recours contre le permis de la MR/MRS est dans les mains du ministre ! Il nous semble utile de se remémorer la note de politique générale de la majorité actuelle qui précisait : « ….des projets de création de lotissements (...) au niveau desquels il sera impératif d’allier tout à la fois la mobilité et la préservation d’un cadre de vie de qualité ». Attribuons une petite note positive pour le 'relookage' du site internet qui, dans le cadre d’une communication communale globalement déficiente, a légèrement évolué dans le bon sens. Une note toute particulière et très positive est décernée pour les chapitres enseignement, culture, tourisme et bibliothèques qui reflètent le fruit d’un travail sérieux et les actions entreprises durant l’année écoulée. Le rapport de l’administration est quant à lui très complet et intéressant par certains de ses aspects. Il complète utilement et heureusement celui des membres du Collège.

    La plus mauvaise note est – sans conteste - attribuée à l’échevin qui mentionne dans son rapport chiffré que « 2420 paquets de 252 feuilles de papier wc ont été consommés ». La précision des chiffres est impressionnante mais pas nécessairement utile !

    1 DUBUISSON Etienn 9.2012 © Francis Floor.2012 © Francis Floor.JPGEtienne DUBUISSON

     

     

     

     

     

     

    Lire la suite

    Thématique | COMMUNICATION, GOUVERNANCE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Pour le meilleur en 2018 !

    Tous nos meilleurs vœux vous accompagnent pour la nouvelle année 2018. PROXIMITÉ continuera à vous informer en toute transparence … pour plus de démocratie. 

    Voeux 2018 Proximité.jpg

    Thématique | COMMUNICATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • La transparence n'est pas un rêve (2)

    Collage_Fotor.jpgA Watermael-Boitsfort, la transparence n’est pas un rêve … c’est la volonté des mandataires communaux et une marque de respect vis-à-vis des citoyens, considérés comme des partenaires à part entière dans les aspects importants de la gestion communale. Ils sont invités à participer activement à l’élaboration de grands projets et à suivre l’évolution de leur cadre de vie. Ils connaissent l’agenda annuel des rencontres de quartier avec leurs mandataires qui, soucieux de la transparence, déclarent leurs activités et tous leurs mandats sur le site de la commune ainsi que le nom des représentants dans les différentes commissions communales.

    La transparence c’est diffuser, au moyen d’une bonne communication, des informations fiables et pertinentes. Dans de telles conditions, elle suscite de l’intérêt, devient un tremplin d’idées neuves, permet de mesurer l’adéquation entre les déclarations des mandataires et leurs réalisations tout en étant par ailleurs un réel obstacle aux malversations diverses.

    Par contre, l’absence de transparence crée la méfiance !

    La transparence est donc vraiment le propre d’un mandat car elle permet de juger l’intégrité et l’éthique d’un mandataire. Les élus ne sont ni les propriétaires ni les souverains de la commune. Ils ne sont que locataires de la maison communale. Ils ne reçoivent pas un blanc-seing tous les six ans pour faire ce pourquoi ils s’entendent entre eux. Dans la société multi connectée d’aujourd’hui, l’intelligence des citoyens ne peut être ignorée et le manque d’information, le manque de communication à leur égard pourraient être interprété comme une forme de mépris et d’arrogance. Les mandataires politiques, de par leur élection, reçoivent pour un temps déterminé, une autorité de représentativité. Ils n’en deviennent pas pour autant, eux-mêmes, une autorité ! Ils exercent un service pour lequel ils sont rémunérés par leurs concitoyens pour agir en leur nom et pour eux ! Une attitude responsable et consciencieuse ainsi qu’un devoir d’humilité s’imposent donc !

    Les représentants politiques ont par voie de conséquence, l’obligation morale d’écouter et de rendre régulièrement des comptes à leurs mandants. Mais rendre quels comptes, - à qui, si personne n’est valablement informé, si personne n’est vraiment au courant de ce qui se prépare dans le secret de la maison communale ? Bien sûr, tout un chacun a toujours la possibilité d’assister au conseil communal ... mais assister ne veut pas encore dire comprendre ni donner son avis. Bien trop souvent, les points mis à l’agenda, ne font pas l’objet d’une présentation ou d’un débat de fond. Ils sont généralement supposés connus des membres du conseil et bouclés par un accord de majorité avant l’entame de la discussion en séance publique. Il s’agit donc là, pour le citoyen, d’une attitude résolument passive qui génère tout naturellement un désintérêt et une grande lassitude.

    Les mandataires sont, pour la durée de leur mandat, les véritables détenteurs de la démocratie. Il leur appartient de la faire vivre, de l’animer par un partage d’information et par une bonne communication, seuls moyens de maintenir l’intérêt du citoyen, de véritablement le respecter et de le responsabiliser à la gestion de sa commune, de son cadre de vie. Une politique transparente devrait aussi avoir pour effet de choisir les élus sur base du travail qu’ils ont réellement accompli et de les obliger à se consacrer totalement à leur tâche durant toute la durée de leur mandat, sans qu’ils se soucient trop tôt de leur réélection et sans pour autant entamer une 'campagne électorale' un an avant l’heure pour s’assurer d’être suffisamment connu !

    La transparence engendre la connaissance et l’écoute, le respect. Ne s’agit-il pas là, d'éléments essentiels en démocratie pour mener à bien l’action politique de proximité communale ?

    1 DUBUISSON Etienn 9.2012 © Francis Floor.2012 © Francis Floor.JPGEtienne DUBUISSON

    Thématique | COMMUNICATION, GOUVERNANCE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Cadastre nominatif de tous les mandats, représentations et délégations, publics et privés (6)

    Troisième question écrite adressée le 20 décembre 2017 au Collège des Bourgmestre et Echevins à propos du cadastre nominatif de tous les mandats, représentations et délégations, publics et privés (1)

    Si ma question écrite du 26 septembre dernier a bien reçu une réponse dans le délai légal, j’ai dû constater à mon plus grand regret, qu’elle était incomplète et que sa présentation ne correspondait pas à l’objet de ma demande.

    C’est pour cette raison que le 7 novembre 2017, toujours dans le contexte des questions écrites, je vous ai à nouveau demandé, de me faire parvenir, dans un objectif de totale transparence, pour chaque membre du conseil communal et du conseil du CPAS, la liste complète de tous leurs mandats, délégations et responsabilités diverses qu’ils exercent tant dans le domaine public que privé en ayant soin de préciser si ces responsabilités sont rémunérées ou non.

    Votre réponse, qui, pour respecter le délai légal, aurait dû me parvenir pour le 7 décembre, devrait donc être complétée compte tenu des observations reprises ci-jointes : la réponse est établie par commission, assemblée ou autres groupements et non pas par mandataire

    - la réponse ne reprend pas les membres du conseil du CPAS

    - la réponse ne reprend pas les membres du conseil de police

    - la réponse ne comprend pas les membres des commissions Rixensart Info et toponymie.

    - aucun mandat ou responsabilité d’ordre privé n’est mentionné alors que pour les fonctions exécutives les mandats et fonctions privés font l’objet d’une publication obligatoire au Moniteur Belge et ne relèvent dès lors plus du domaine strictement privé (exemple : administrateur d’une asbl).

    Par ailleurs, dans le contexte actuel et sachant que vous avez d’ores et déjà accepté de les publier sur le site communal, je suis convaincu que chaque mandataire communal aura à cœur de garantir la totale transparence en déclarant toutes ses responsabilités d’ordre public et privé. Au même titre que les publications du site Cumuleo, il n’y a pas lieu de considérer cela comme une atteinte à la vie privée.

    1 DUBUISSON Etienn 9.2012 © Francis Floor.2012 © Francis Floor.JPGEtienne DUBUISSON

     

     

     

     

     

    __________
    (1) DUBUISSON Etienne, Cadastre nominatif de tous les mandats, représentations et délégations, publics et privés - Rappel, 20 décembre 2017

    Thématique | GOUVERNANCE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Quartier Poirier Dieu : position de PROXIMITÉ

    20151216 PCAR Poirier Dieu Plan de destination.jpgDans le cadre de la démocratie participative, chère à PROXIMITÉ, il nous semble impératif que la commune entre en dialogue avec les citoyens afin de les associer au processus de décision de manière indirecte et de leur reconnaître un pouvoir de réflexion et de proposition.

    Or que constate-t-on ? Une fois de plus, le citoyen doit interpeller le Conseil communal du 18 décembre 2017 pour se faire entendre et forcer le dialogue (1)(2). Si l’interpellation est une garantie accordée par le Code de la Démocratie Wallonne, elle est dans le cas qui nous préoccupe aujourd’hui un nouvel échec pour la majorité, un échec de communication.

    Pourtant, en 2014, le Collège avait franchi le cap en organisant des premières réunions d’information, qu’il comptait réitérer chaque année. Et, il le fit à Genval le 10 novembre 2015 en prenant le pouls des riverains des rues du Tilleul, Joseph Desmet et des Volontaires à propos de la révision du Plan Communal d’Aménagement dit ‘Poirier Dieu’. Certes, ce fut un exercice difficile, vu les enjeux à propos de la densité et de la mobilité dans le quartier. Il fit l’objet d’un débat attendu au Conseil communal du 16 décembre 2015 durant lequel PROXIMITÉ donna les grandes lignes du PCAR et formula quelques pistes de réflexion. Il préconisa notamment un réexamen du projet, une diminution de la densité, la mise sur pied d'un groupe de travail en y intégrant une représentation du quartier et attirant l'attention sur le manque de précision quant à de futurs projets qui mettraient éventuellement en danger l'avenir de la zone. Et pour être tout à fait correct, PROXIMITÉ rappela que les habitants du quartier sont venus s'installer dans une zone économique et industrielle, GSK étant bien présent sur le site. Ils ne pouvaient l’ignorer. Bien sûr, par après, grâce à une modification du PCA, le site est devenu une zone exclusivement résidentielle et de services.

    Depuis 2015 … silence radio. 100 semaines plus tard, le Conseil communal n’a plus été informé des travaux du Collège en la matière. Tout comme les habitants, nous devons apprendre par bribes les modifications dans le paysage urbanistique du Quartier Poirier Dieu. C’est inacceptable.

    En ce qui concerne le terrain de Hockey, relisons le Rapport annuel 2013 de notre commune (p. 29/243), dirigée depuis 2012 par une majorité … absolue faut-il encore le souligner. Il y est mentionné que « ..... la majorité actuelle a donc décidé d'étendre l'offre sportive à Rixensart en implantant un terrain de hockey sur le terrain 2 de football, du bas du site des Charmettes à Genval. Ce projet datant de 2007, a pris un nouvel élan en juillet 2013 par la désignation d'un bureau d'étude pour épauler l'administration communale dans ce dossier ».

    Si l’implantation du Rixensart Hockey Club (RixHC) n’est pas un problème en soi, puisque le club s’est installé sur un terrain de sport existant (le terrain n° 2 du football), ce sont les nouvelles nuisances engendrées qui exaspèrent les riverains : bruit des crosses sur les balles, augmentation du trafic, parking sauvage par manque d’emplacements, pollution lumineuse, incivisme, manque de respect de certains parents vis-à-vis des habitants et occupation des infrastructures publiques locales, telles que celles des Charmettes. Tout cela a un impact sur la qualité de vie des habitants du quartier. Certes, et c’est de bon augure, les responsables du RixHC font preuve de bonne volonté en développant des initiatives à leur niveau qui vont dans le bon sens, mais qui sont encore insuffisantes : limitation des nuisances sonores (mousse dans les goals), incitation des membres à pratiquer le co-voiturage et la mobilité douce, privilégier l’entrée dans la rue du Tilleul par le haut et la quitter par le bas, pratique du ‘kiss and ride’, …

    L’enquête publique actuelle concernant deux projets d’urbanisme du RixHC ne rassure personne, les nuisances continuant à être ignorées. L’absence de dialogue et le manque de clarté des autorités communales justifient les craintes et la méfiance des riverains. Le véritable problème est donc le laisser-faire dont fait preuve la commune et ce, dans tous les dossiers liés au Quartier Poirier Dieu. Toute prise de parole n’a eu, jusqu’à présent, très peu d'effets sur une majorité communale absolue. Cette inaction de la commune exaspère les habitants du quartier et les membres du Comité Poirier Dieu, qui découvrent à petits pas la transformation de leur quartier par des acteurs, tels que les promoteurs (Eco-quartier/MRS), sans qu’il n’y ait de répondant du côté des autorités. Ils assistent à un découpage en cinq dossiers :

    - l’Eco-quartier,

    - l’installation de l’Administration communale,

    - la Maison de Repos et de Soins (MRS),

    - le Rixensart Hockey Club,

    - le futur bâtiment abritant le Cerceau.

    L’étalement des projets urbanistiques a pour effet le ficelage des dossiers … comme un saucisson.

    Quant à la Maison de Repos et de Soins, nous avons appris que le projet de rapport des incidences environnementales prévoit des alternatives à son implantation et que cette dernière a reçu un avis favorable. Les Rixensartois ne comprendraient pas que cette 2ème demande pour une MRS soit appuyée par la commune alors que rien n’est encore tranché quant à la révision du Plan Communal d’Aménagement dit ‘Poirier Dieu’, actuellement en cours d’élaboration, qui doit encore faire l’objet d’une enquête publique avant adoption définitive.

    Aujourd’hui, Rixensart court donc un risque … celui de ne plus être en phase avec ses habitants directement concernés. Tout semble être décidé et imposé dès avant un Conseil communal. La preuve en est fournie avec l’interpellation du Comité Quartier Poirier Dieu en Conseil communal. Et nous pouvons comprendre que, par manque d’alternatives, les responsables du Comité portent leurs problèmes à la connaissance du grand public par voie de presse.

    PROXIMITÉ demande en priorité

    - que la majorité NAP/MR réactive le groupe de travail PCAR POIRIER DIEU (à l’arrêt depuis 2015 !), y adjoigne enfin un porte-parole des habitants du Quartier Poirier Dieu (voir les Carnets de Proximité du 17 décembre 2015, repris in extenso ci-après), et qu’elle trouve rapidement les solutions pérennes afin de pallier aux problèmes soulevés, notamment en revoyant et diminuant la densité, en d’autres mots en fixant le nombre de logements de l’Eco-quartier. Cette révision du Plan Communal d’Aménagement dit ‘Poirier Dieu’ deviendra acceptable, s’il répond aux options du Schéma de structure qui a défini Rixensart comme une commune résidentielle à caractère villageois.

    - que la majorité NAP/MR organise une réunion de quartier avec les riverains afin d’expliquer sa vision, par définition à long terme et donc au-delà de 2018, quant au développement du quartier Poirier Dieu et y compris celui d’un corridor écologique

    - que les problèmes de mobilité et du stationnement dans le quartier Poirier Dieu soient globalement analysés.

    - que la commune améliore le réseau de circulation locale en le complétant et en présentant son projet de création d'une liaison principale entre la rue des Volontaires et la rue de la Bruyère,

    - que la commune étudie la création d’un corridor écologique reliant l’Ecole communale de Genval, l’Eco-Quartier, les Charmettes et l’infrastructure sportive de la rue du Tilleul.

    En conclusion, il est dommage que très peu d'éléments soient mis à disposition des membres du Conseil communal. Le Rapport annuel 2017 concernant le Poirier Dieu est identique, à 2 lignes près, à celui de 2016, ce qui confirme que rien n'a évolué en un an.

    Aujourd’hui, le Conseil communal se trouve devant le fait accompli, une situation que nous ne pouvons que regretter et qui est due, une fois de plus, au manque de dialogue entre les responsables communaux et leurs administrés.

    Montage Eric dSdR et Etienne Dubuisson (1).jpgEric de SÉJOURNET et Etienne DUBUISSON

     

     

     

     

     

     

    __________
    (1) Comité Poirier Dieu (Jean-Elie Lanotte), Interpellation citoyenne au Conseil communal du 18 décembre 2017 (Maison de Repos et de Soins), 18 décembre 2017
    (2) Comité Poirier Dieu (Nadia Muller), Interpellation citoyenne au Conseil communal du 18 décembre 2017 (Rixensart Hockey Club), 18 décembre 2017

     

    Lire la suite

    Thématique | AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, COMMUNICATION, MOBILITÉ Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Bornes d'incendie sous pression (1)

    Lors du Conseil Communal du 20 septembre 2017, nous vous avions fait part de notre inquiétude suite à la lecture du rapport du Chef de Corps de la Zone de Secours du Brabant Wallon. Le rapport indiquait que les temps d'intervention sur Rixensart et Genval étaient mauvais. La délibération du Conseil Communal insista sur la nécessité de dégager des moyens humains et financiers, notamment en implantant un poste de secours avancé à Rixensart, avant la fin de la prochaine législature.

    Ce débat a suscité des réactions chez plusieurs habitants de mon quartier. Ceux-ci m'ont signalé que les bornes incendie étaient peu visibles et que certaines avaient même disparu. J'ai posé la question à un officier du Service Incendie de Wavre. Il m'a fourni copie du plan que les pompiers utilisent en cas d'intervention sur l'entité de Rixensart et a ajouté que lors de l'intervention du samedi 2 décembre 2017 avenue du Québec, celle-ci avait été rendue difficile suite à un manque de pression.

    Panneau H borne d'incendie.jpgLe plan reprend un grand nombre de bornes incendie :

    - en vert : pression suffisante
    - en mauve : pression insuffisante.

    Certains quartiers de Rixensart ne sont couverts que par des bornes de couleur mauve : quartier de Froidmont, du Pèlerin, du Fond Marie Monseu, Royal, du Beau Site, Montalembert, rue de Limal ... Ceci signifie que l'intervention des pompiers sera délicate car ils ne pourront utiliser leurs lances à bonne pression et devront faire appel à d'autres équipements, tels un camion citerne. 

    QUESTIONS DE CONSEILLER (1)

    1. De quand date la dernière inspection des différentes bornes d'incendie appartenant à la SWDE et quelle fut la teneur du rapport au sujet de leur fonctionnement ?

    2. Quand le prochain contrôle sera-t-il effectué? Quid de l'entretien ?

    3. Comment la commune de Rixensart compte-t-elle améliorer la visibilité des bornes d'incendie ? Souvent, le panneau 'H' qui se trouve en hauteur à proximité de celles-ci est masqué par la végétation ou blanchi par les rayons du soleil. La taque qui donne accès à la bouche devrait être jaune et bien visible. A Rixensart, celle-ci est souvent sale et recouverte de feuilles et végétation.

    4. La commune de Rixensart envisage-t-elle de demander, via le Rixensart Info et le site Internet communal, aux habitants d'être attentifs à ces bornes et de ne pas stationner leur véhicule sur celles-ci ?

    5. La commune de Rixensart insistera-t-elle auprès des Services de secours pour demander systématiquement l'envoi d'un camion citerne complémentaire pour les interventions incendie à Rixensart ?

     
    Thierry Bennert copie.jpgThierry BENNERT

     

     

     

     

     

     

     

    __________
    (1) Moniteur belge du 26 avril 2012, Code de la démocratie locale et de la décentralisation

    Thématique | SÉCURITÉ, SERVICES A LA POPULATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Démolition de la Ferme du Pèlerin : mobilisation (3)

    La demande de permis d’urbanisme pour raser la ferme et construire en retrait de la route quatre maisons jumelées, ainsi que deux garages a fait l’objet d’un refus du Collège de la Ville Wavre en date du 10 novembre 2017.

    La décision du Collège tient compte des réclamations de 66 riverains mais également des avis sollicités par la ville notamment de la Direction des Routes du Brabant Wallon, d’Infrabel, de la Région Wallonne/département de la ruralité et des cours d’eau, ainsi que du Fonctionnaire délégué.

    La décision est un refus du permis d’urbanisme ! Un recours peut être introduit par le demandeur pendant 60 jours. On lit cependant en page 9 de la délibération du Collège que la parcelle concernée est enclavée entre la voie ferrée et la nouvelle voirie d’accès à la gare de Profondsart et qu’une modification à terme du statut de cette zone est envisageable … En clair, une porte reste entre-ouverte, mais cela prendra du temps. Une révision du statut de la zone comprise entre la voie et la rue menant à la gare de Profondsart pourrait être étudiée. Nous devons donc rester attentifs.

    Les spéculations immobilières sont fortes dans notre région. Il est important de préserver les zones vertes et agricoles, c’est ce que nous défendons chez PROXIMITÉ.


    Thierry Bennert copie.jpgThierry BENNERT

     

     

     

     

     

     

     

    Thématique | AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Des relations entre Rixensart et Notre Maison (1)

    20171118 Inauguration Clos des Marnières Notre Maison Commune de Rixensart © Eric de Séjournet40.JPGAu Collège des Bourgmestre et Échevins,

    Sous la tutelle de la Société Wallonne du Logement, la Société de Logement de Service Public (SLSP) ⤷ Notre Maison apporte à la commune de Rixensart, son concours dans la réalisation de projets immobiliers. Notre Maison scrl gère près de quatre cents logements à Rixensart et est, parmi les quatre sociétés actives en Brabant Wallon, la seule Société de Logement de Service Public (SLSP) à coopérer avec notre commune.

    Un membre du collège communal siège au conseil d’administration et deux membres du conseil sont actuellement représentants de la commune à l’assemblée générale annuelle. Ces trois personnes sont mandatées par le conseil communal rixensartois.

    Ce faisant, conscient des nombreux remous qui ont secoué le monde politique ces derniers mois, et par comparaison avec les responsabilités que les membres du conseil communal assument vis-à-vis des intercommunales, il me semble indispensable de garantir une totale transparence concernant les relations entretenues par notre commune avec la société Notre Maison.

    QUESTIONS DE CONSEILLER (1)

    1. Depuis quand et comment le choix de Rixensart s'est-il porté sur la société de logement public "Notre Maison"?

    2. Comment, par quoi et pour quelle durée la commune est-elle liée à Notre Maison?

    3. Cette coopération est-elle la conséquence d’une délibération en conseil communal et si c’est le cas, de quand date-t-elle ?

    4. Que représente la part de Rixensart dans le capital social de la société?

    5. Quand la dernière assemblée générale de Notre Maison a-t-elle eu lieu?

    6. Les représentants de la commune de Rixensart à l'assemblée générale (2), mandatés en séance publique par le conseil communal (3), ont-ils effectivement représenté la commune à la dernière assemblée générale?  

    7. Pourquoi le conseil communal rixensartois n'a-t-il pas été appelé à délibérer comme prescrit sur les points mis à l'agenda des assemblées générales de la société Notre Maison ? (4) (approbation des comptes annuels, modification éventuelle des statuts). Qui a défini ou par quelle(s) délibération(s) les décisions à rapporter à l'assemblée générale ont-elles été prises en lieu et place du conseil communal?  

    8. Pourquoi le conseil communal, qui a mandaté trois représentants à l'assemblée générale de Notre Maison n'a-t-il jamais reçu, annuellement et comme prescrit, de rapport (obligatoire) de ses représentants ? (5)

    9. Il appartient à chaque commune d'élaborer, suivant des règles strictes déterminées par le gouvernement wallon, un programme bisannuel d'actions en matière de logement ainsi qu'une liste des actions susceptibles d'être subventionnées par la Région. Ces deux documents existent-ils et ont-ils fait l'objet d'une délibération en conseil et si non pourquoi et quand seront-ils présentés au conseil communal ? (6)

    10. Quels sont les engagements pris actuellement par la Commune avec Notre Maison ?

    Dans les circonstances actuelles, le Conseil communal rixensartois en sa qualité de mandant, n’aurait accompli qu'une seule et unique responsabilité ... désigner trois représentants auprès de la société de logement. 


    Ce faisant, en ayant la société ⤷ Notre Maison comme unique interlocuteur, le collège semble avoir totalement ignoré le conseil communal (7) préférant travailler dans la plus grande discrétion avec la société de logement.

    1 DUBUISSON Etienn 9.2012 © Francis Floor.2012 © Francis Floor.JPGEtienne DUBUISSON

     

     

     

     

    __________
    (1) Moniteur belge du 26 avril 2012, Code de la démocratie locale et de la décentralisation
    (2) Mme Patricia Lebon (administratrice/ ⤷ Vice-Présidente du CA), Mr Olivier Cardon de Lichtbuer, Mr  Grégory Verté
    (3) Art 146, 148 et 151 - Code wallon du logement - Chap. 2 - Des sociétés de logement de service public
    (4) Art 147 §1er - Code wallon du logement - Chap. 2 - Des sociétés de logement de service public.
    (5) Art 148 §2 - Code wallon du logement - Chap. 2 - Des sociétés de logement de service public
    (6) Art 188 § 1er et 2 et Art 189 - Code wallon du logement - Chap. 2 - Des sociétés de logement de service public
    (7) Hormis quatre votes pour des conventions ou nomination, une prise d’acte et deux ratifications sur les trois dernières années
    (8) Photo | Inauguration Clos des Marnières du 18 novembre 2017

    Thématique | GOUVERNANCE, LOGEMENT Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • La transparence n'est pas un rêve (1)

    transparenceBravo à la commune de Watermael-Boitsfort ! Félicitations à ses mandataires !

    Pourquoi cette commune dans les Carnets de Proximité à Rixensart ?

    La raison est très simple. Pour tout ce qui concerne la gestion communale, ⤷ Watermael-Boitsfort démontre par la pratique que la transparence prônée depuis toujours par PROXIMITÉ est possible. Il s’agit là d’une marque de respect vis-à-vis de leurs électeurs.

    En effet, le ⤷ site communal permet à chacun d’entre nous, habitant de la commune ou non, de prendre connaissance de tous les mandats, rémunérations, jetons de présence, assiduité des mandataires aux réunions et commissions sans qu’aucun mandataire n’invoque la protection de la vie privée pour se soustraire à cette transparence. De plus, via le site internet et ses rubriques « Nouveautés de la semaine » ou encore « Points d’intérêt », tous les travaux à l’étude ou entamés, les projets de rénovation, les plans communaux d’aménagement (PCA), voire la création des crèches supplémentaires ou de nouveaux logements, font l’objet d’une publication régulière et d’un suivi dès l’ouverture du dossier (1) par le collège des Bourgmestre et échevins. Même les plans des travaux publics sont diffusés sur le site internet de la commune. Une belle façon de communiquer et de permettre aux citoyens de suivre l’évolution des gros dossiers. La population est non seulement informée mais également invitée à participer activement à l’élaboration des projets par la mise sur pied de commissions mixtes (citoyens, commerçants, élus, …) ou sous forme de questions adressées à l’administration communale voire directement à l’auteur de projet avant toute clôture définitive par le collège ou présentation dans l’urgence au conseil communal.

    Soulignons également l’existence d’une rubrique « Participation », étoffée par l’agenda annuel des réunions du Conseil Consultatif Communal des Aînés (CCCA) et des réunions de quartier. Elle reprend le compte-rendu ainsi que toutes les questions et réponses de chaque réunion.

    La transparence prônée par PROXIMITÉ n’est donc pas un rêve ! C’est une marque de respect et le tremplin d’idées neuves !

    1 DUBUISSON Etienn 9.2012 © Francis Floor.2012 © Francis Floor.JPGEtienne DUBUISSON

     

     

     

     

    __________
    (1) Actuellement la rénovation d’une importante place au centre de la commune de Watermael-Boitsfort

    Thématique | GOUVERNANCE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Cadastre nominatif de tous les mandats, représentations et délégations, publics et privés (5)

    transparenceTrès attendue, voici la ⤷ réponse du Collège des Bourgmestre et Échevins à la question écrite adressée par PROXIMITÉ le 26 septembre 2017. Nos (é)lecteurs pourront ainsi se forger une opinion sur le degré de transparence de ceux qui exercent des fonctions exécutives à Rixensart.

    Les apparences sont toutefois trompeuses ...

    En effet, la Bourgmestre réfère à une publication au ⤷  Moniteur Belge n° 200 du 11 août 2017, - plus officielle et plus actuelle que celle-ci il n’y a pas, mais elle comporte pas moins de 950 pages à consulter (des pages 78474 à 79422).

    Ce Moniteur Belge reprend effectivement la liste définitive des mandats, fonctions et professions exercés par les « bourgmestres, échevins et présidents de CPAS / présidents du conseil de l’action sociale en 2016 » (1)(2)(3)(4). Ceux-ci ont l’obligation de « mentionner tous leurs mandats, qu’il s’agisse de mandats détenus contre rémunération ou bénévolement, tant dans le secteur public que pour le compte de toute personne physique ou morale de droit privé, de tout organisme ou association de fait, établis en Belgique ou à l’étranger. Ils doivent également déclarer leurs fonctions et professions (avocat, fonctionnaire, enseignant,…) » (5).

    Dans sa réponse, la Bourgmestre ajoute « à toutes fins utiles, une copie des listes des représentants communaux qui sont dans les associations et/ou intercommunales ou autres organismes » … et indique que « cette liste sera reprise sur le site internet communal » (6). Sauf que … la Bourgmestre omet de préciser si les mandats sont rémunérés ou non, qui plus est, elle ne détaille pas les fonctions exercées.

    Aussi, PROXIMITÉ reprend-il ci-après et sans aucun commentaire les éléments déclarés par les membres du Collège eux-mêmes et repris soit au Moniteur Belge et/ou sur la liste ‘à toutes fins utiles’, fournie par le Collège. Afin d’en faciliter la lecture, nous présentons les données avec un code couleur :

    - en BLEU, les mandats déclarés et publiés officiellement par le Moniteur Belge du 11 août 2017
    - en ROUGE, les mandats non déclarés et non repris dans le Moniteur Belge
    - en MAGENTA, les mandats non déclarés
    - en VERT, les mandats obtenus après le 11 août 2017

     

    Patricia Lebon, bourgmestre (NAP-MR)

    MONITEUR BELGE

    Echevine Commune de Rixensart (rémunéré)

    Vice-présidente de Notre Maison (rémunéré)
    Administratrice de l’Intercommunale Sociale du Brabant Wallon (rémunéré)
    Opticienne (rémunéré)
    Administratrice de l’Agence locale pour l’Emploi

    Présidente de l’asbl communale Rixenfant
    Vice-présidente de l’asbl Régie de quartier

    Administratrice de l’asbl communale Val des Coccinelles

    Membre de la Section locale MR

    LISTE FOURNIE PAR LE COLLÈGE

    Administratrice de Notre Maison (depuis le 24 avril 2013) ?
    Agence Immobilière Sociale (depuis le 27 février 2013) ?
    Comité de Concertation Commune/CPAS (jusqu’au 20 septembre 2017)
    Union des Villes et Communes de Wallonie (depuis le 30 août 2017)
    Membre effectif à l’Assemblée générale de l’asbl Régie des Quartiers Notre Maison (depuis le 30 août 2017)

    La présidence du Collège et du Conseil de la Zone de Police La Mazerine, ainsi que le siège occupé au Collège de la Zone de Secours du Brabant wallon ne figurent sur aucun de deux documents.

     

    Vincent Garny, premier échevin (NAP-MR-CDH)

    MONITEUR BELGE

    Echevin Commune de Rixensart (rémunéré)
    Cadre supérieur (rémunéré)

    LISTE FOURNIE PAR LE COLLÈGE

    IECBW (Intercommunale des Eaux du Centre du Brabant Wallon, depuis 27 mars 2013)

    SEDIFIN scrl (Intercommunale pure de financement du Brabant wallon, depuis 27 mars 2013)
    HOLDING COMMUNAL (depuis 27 mars 2013)
    IMIO (Intercommunale de Mutualisation Informatique et Organisationnelle, depuis le 24 avril 2013)
    Centre Régional d’Intégration du Brabant wallon asbl (depuis le 27 février 2013)
    Conseil Consultatif de l’économie du Brabant wallon (depuis le 30 août 2017)

     

    Bernard Remue, deuxième échevin (NAP-MR)

    MONITEUR BELGE

    Echevin Commune de Rixensart (rémunéré)
    Conseiller à la Zone de Police La Mazerine (rémunéré)

    LISTE FOURNIE PAR LE COLLÈGE

    IBW (Intercommunale du Brabant wallon, depuis 30 août 2017)
    Conseil consultatif de la mobilité en Brabant wallon (depuis le 30 août 2017)

     

    Sylvie Cayphas (Van den Eynde), troisième échevin (NAP-MR)

    MONITEUR BELGE

    Echevine Commune de Rixensart (rémunéré)

    Senior manager (fin 29 février 2016) (rémunéré)
    Présidente de la COPALOC
    Administratrice de la Maison du Tourisme des Ardennes brabançonnes
    Echevine invitée Syndicat d’Initiative communal
    Echevine invitée Bibliothèque de Froidmont asbl
    Echevine invitée Bibliothèque De Troyer asbl Administratrice de Balade Musicale à Rixensart
    Echevine invitée Centre culturel de Genval asbl
    Administratrice Seltei sprl
    Administratrice Vins de Genval asbl

    LISTE FOURNIE PAR LE COLLÈGE

    Conseil Consultatif de l’économie du Brabant wallon (depuis le 30 janvier 2013)
    Fédération Sportive de l’Enseignement Officiel Subventionné asbl (depuis le 27 février 2013)
    Contrat de Rivière (depuis le 27 février 2013)
    Conseil de l’Enseignement (depuis le 17 décembre 2012)
    Val des Coccinelles asbl (depuis le 30 août 2017)
    Comité de Concertation Commune/CPAS (depuis le 20 septembre 2017)

     

    Christophe Hanin, quatrième échevin (NAP-MR)

    MONITEUR BELGE

    Echevin Commune de Rixensart (rémunéré)
    Gérant Hanin Management Consulting sprl (rémunéré)
    Gérant Immo Rix sprl
    Administrateur des sports de Rixensart asbl
    Administrateur de la Royale Union Rixensartoise football

    LISTE FOURNIE PAR LE COLLÈGE

    IBW (Intercommunale du Brabant wallon, depuis le 27 mars 2013)

    IECBW (Intercommunale des Eaux du Centre du Brabant Wallon, depuis le 27 mars 2013)
    IMIO (Intercommunale de Mutualisation Informatique et Organisationnelle, depuis le 24 avril 2013)
    TVCOM (depuis 27 mars 2013)
    MAISON DE L’URBANISME (depuis le 27 février 2013)
    Fédération Sportive de l’Enseignement Officiel Subventionné asbl (suppléant depuis le 27 février 2013)

     

    Gaëtan Pirart, président du CPAS (NAP-MR)

    MONITEUR BELGE

    Président du CPAS de Rixensart (rémunéré)
    Conseiller communal à Rixensart (rémunéré)

    LISTE FOURNIE PAR LE COLLÈGE

    Val des Coccinelles asbl (depuis le 30 avril 2014)
    Rixenfant asbl (depuis le 30 août 2017)
    IBW (Intercommunale du Brabant wallon, depuis 30 août 2017)

     

    L’exercice de la transparence (7) demande non seulement de l’entrainement mais également de la volonté. Chez PROXIMITÉ nous l’appliquons sans réserve depuis notre création en 2006 et nous en faisons la démonstration chaque jour (8).

    En attendant, vous et nous prendrons patience, car même si aujourd’hui la clarté et la rigueur font encore défaut, l’heure de la transparence a sonné. A ce sujet, PROXIMITÉ invite tous les partis à prendre la commune de ⤷ Watermael-Boitsfort en exemple (9).



    transparenceEtienne DUBUISSON et Eric de SÉJOURNET
    Coprésidents de PROXIMITÉ

     

     

     


    __________


    (1) Publication en exécution de l’article 7, § 3, des lois spéciale et ordinaire du 26 juin 2004 portant exécution des lois spéciale et ordinaire du 2 mai 1995 relatives à l’obligation de déposer une liste de mandats, fonctions et professions et une déclaration de patrimoine (treizième année d’application)
    (2) par durant tout ou partie de 2016

    (3) Les Conseillers communaux ne sont pas assujettis à la loi mais doivent déclarer leur mandat communal s’ils en exercent un autre par lequel ils sont assujettis, tel que celui de parlementaire ou d’administrateur d’intercommunale
    (4) COUR DES COMPTES, Vade-mecum relatif au dépôt des listes de mandats et déclarations de patrimoine, p. 6, 7 décembre 2016

    (5) Ibid., p. 9
    (6) à la date du 12 novembre, la liste n’a toujours pas été publiée sur le site communal
    (7) La cinquième partie du Code de la démocratie locale et de la décentralisation (articles L5111-1 à 5611-1 CDLD) instaure une déclaration annuelle de mandats et de rémunération afin de contrôler le respect des plafonds de rémunération imposés aux mandataires communaux, provinciaux et de CPAS ainsi qu’aux personnes non élues qui, à la suite de la décision de l’un des organes d’une commune, d’une province, d’un CPAS, d’une intercommunale, d’une régie communale ou provinciale autonome ou d’une société de logement exercent des responsabilités dans la gestion d’une personne juridique ou d’une association de fait.

    (8) Carnets de Proximité du 17 octobre 2017

    (9) Commune de Watermael-Boitsfort, ⤷ Transparence des mandats

    Thématique | GOUVERNANCE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Cadastre nominatif de tous les mandats, représentations et délégations, publics et privés (4)

    AVANT-PREMIÈRE

    Très attendue, voici la réponse du Collège des Bourgmestre et Échevins à la question écrite adressée par PROXIMITÉ le 26 septembre 2017. Nos (é)lecteurs pourront ainsi se forger une opinion sur le degré de transparence de ceux qui exercent des fonctions exécutives à Rixensart.

    Les apparences sont toutefois trompeuses ...

    1. Réponse du Collège des Bourgmestre et Échevins de Rixensart ⤷ cliquez ici

    2. Moniteur Belge n° 200 du 11 août 2017 ⤷ cliquez ici

    Dans les prochaines heures, nous éditerons une analyse détaillée de la réponse fournie par les autorités communales.

    Etienne DUBUISSON et Eric de SÉJOURNET
    Coprésidents de Proximité

    Thématique | GOUVERNANCE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • ORES, sous tension (3)

    Lightning_02890-200208 © DILMEN Nevit Wikipedia.jpgScandaleuse facture d’énergie, titre Le Vif aujourd'hui.

    Déjà le 27 juin 2017, PROXIMITÉ dénonçait le fait qu’ORES est une machine à sous … et qu’elle produit des impôts et des dividendes pour les communes sur le dos des clients particuliers et entreprises. Pour nous, ce n'est pas une mission de service public. Qui plus est, c’est néfaste à la compétitivité des entreprises belges. Pour PROXIMITÉ, le service devrait être rendu au juste prix, ce qui permettrait d'atteindre une rentabilité normale (1). 

    En Conseil communal du 30 août 2017, PROXIMITÉ a répété regretter le despotisme dont continue à faire preuve ORES et l’incapacité silencieuse des communes à contrôler ces constructions politiques qui abritent des politiciens écartés et en mal de pouvoir.

    Aujourd’hui, c’est Test-Achats qui entre dans la danse : « Le coût de l'électricité ne cesse d'exploser en Belgique. En cause : les taxes et les tarifs des réseaux, sans oublier l'impact des affaires Publifin et Ores. Test-Achats lance une campagne pour exiger des politiques que la facture cesse d'être une feuille d'impôt. L'association de consommateurs réclame une commission d'enquête pour faire toute la lumière (…). Il s’agit clairement d’un problème politique », estime Jean-Philippe Ducart de Test-Achats (2).

    1 DUBUISSON Etienn 9.2012 © Francis Floor.2012 © Francis Floor.JPGEtienne DUBUISSON

     

     

     

     

     


    __________

    (1) BENNERT Thierry, ⤷ Ores sous tension (1), in Carnets de Proximité, 23 juin 2017
    (2) MOUTON Olivier, ⤷ Scandaleuse facture d’énergie, in Le Vif n° 45, 10 novembre 2017 p. 18 à 27
    (3) Photo © DILMEN Nevit, Lightning (Wikipedia)

    Thématique | GOUVERNANCE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Cadastre nominatif de tous les mandats, représentations et délégations, publics et privés (3)

    Deuxième question écrite adressée le 7 novembre 2017 au Collège des Bourgmestre et Echevins à propos du cadastre nominatif de tous les mandats, représentations et délégations, publics et privés.

    Je vous remercie pour votre réponse à ma question écrite du 26 septembre dernier. Elle m’est bien parvenue dans le délai légal toutefois je dois, à plus grand regret, constater qu’elle est incomplète et sa présentation ne correspond pas à l’objet de ma demande.

    Ma demande de cadastre a pour objet d’établir pour chaque membre du conseil communal et du conseil du CPAS, la liste de tous leurs mandats, délégations et responsabilités diverses qu’ils exercent tant dans le domaine public que privé en ayant soin de préciser si ces responsabilités sont rémunérées ou non.

    C’est à mon sens l’unique manière de réaliser la totale transparence, voulue et recherchée, j’en suis certain, par tous les Rixensartois ainsi que par leurs mandataires. C’est à cette fin que je vous ai fait parvenir, à titre d’exemple, en date du 13 octobre dernier, la réponse du groupe PROXIMITÉ.

    Pour que la réponse souhaitée soit complète, il y a lieu de tenir compte des observations suivantes :

    La réponse est établie par commission, assemblée ou autres groupements et non pas par mandataire

    - la réponse ne reprend pas les membres du conseil du CPAS
    - la réponse ne reprend pas les membres du conseil de police
    - la réponse ne comprend pas les membres de la commission Rixensart Info aucun mandat ou responsabilité d’ordre privé n’est mentionné alors que de nombreux mandats privés font l’objet d’une publication au Moniteur Belge et ne relèvent dès lors plus du domaine strictement privé (exemple : administrateur d’une asbl).

    Par ailleurs, dans le contexte actuel, je suis convaincu que chaque titulaire d’un mandat communal aura à cœur de garantir la totale transparence en déclarant toutes ses responsabilités d’ordre public et privé. Au même titre que les publications du site Cumuleo, il n’y a pas lieu de considérer cela comme une atteinte à la vie privée.

    Enfin, je tiens à faire remarquer que je ne suis plus le représentant du groupe PROXIMITÉ au sein de la Commission Finances. Actuellement, notre représentant est Monsieur Claude Romal (voir mon mail du 16 juin 2017).

    Je vous remercie pour le complément de réponse que vous voudrez bien me faire parvenir.

    1 DUBUISSON Etienn 9.2012 © Francis Floor.2012 © Francis Floor.JPGEtienne DUBUISSON

    Thématique | GOUVERNANCE Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018
  • Gérer au mieux nos encombrants déchets

    Capture d’écran 2017-11-07 à 18.29.28.jpgUn décret de la Wallonie, transposant une directive européenne organise la manière dont les communes doivent gérer le coût de l’enlèvement et du traitement des déchets. L’objectif est que le citoyen soit sensibilisé au coût réel et soit encouragé à limiter ceux-ci, à recycler et à composter... Chaque année, les communes doivent estimer le coût des déchets et financer celui-ci. L’objectif est que les recettes de taxes et ventes de sacs puissent couvrir de la manière la plus juste possible toutes les dépenses induites par la gestion des déchets.

    Ce travail vient d’être préparé par la Commune avec l’aide de l’IBW, discuté en commission déchets et soumis au Conseil Communal du 25 octobre 2017. Le budget 2018 est établi sur base des informations complètes de l’année 2016. 2017 n’est évidemment pas encore entièrement connu !

    Vous rappellerez qu’en janvier 2017, les prix des sacs ‘Rixensart’ 60 litres ont augmenté de 25% (€ 1,25 pour un sac de 60 litres). L’option avait été prise de ne pas changer les taxes forfaitaires mais de répercuter la hausse des coûts de collecte et de la mise en décharge sur le coût du sac.

    Rixensart compte actuellement, 22.200 habitants (9000 ménages). Pour 2018, la commune accueillera 300 nouveaux habitants notamment aux papeteries de Genval et au Clos des Marnières (nouveau nom de la rue qui descend de l'avenue George Marchal vers les 3 nouveaux immeubles situés dans le bas du site). Ce dernier site accueille les premiers conteneurs de regroupement enterrés. Il s’agit d’une nouveauté encouragée par l’IBW destinée aux quartiers particulièrement denses. A côté des conteneurs à verre, vous trouvez un conteneur pour les déchets ménagers (OM), et un autre pour les fermentescibles (FF). Les fermentescibles sont les déchets qui peuvent fermenter. Pour les riverains du site, il ne sera plus nécessaire d’acquérir des sacs ‘Rixensart’. Munis d’un badge électronique que vous aurez préalablement chargé par un virement bancaire, vous pourrez ouvrir le tiroir du conteneur de regroupement et y glisser 30 ou 60 litres de déchets ménagers que vous apporterez dans le sac de votre choix. Le conteneur des fermentescibles accepte vos déchets de cuisine (contenance de 15 litres).

    Une information détaillée sera donnée à tous les riverains concernés. Dans ce quartier, les conteneurs de regroupement remplaceront la collecte porte-à-porte avec le camion.

    Les conteneurs de regroupement seront installés également en 2018 aux papeteries de Genval. Les Rosièrois trouveront à l’avenir un conteneur fermentescibles à la place de l’Ardèle.

    Le camion de déchets verts du samedi, très apprécié des habitants, reviendra chaque samedi entre avril et novembre 2018. En 2017, 300 tonnes de déchets verts ont été ainsi collectées soulageant le parc à conteneurs !

    Coût vérité des déchets : quelques chiffres 

    Budget total 2018 des déchets : € 1.260.000
    Recettes : Taxes forfaitaires déchets (inchangées) : € 700.000
    Vente sacs & recette de chargement des badges (conteneurs) : € 530.000  

    Dépenses
    Collecte et traitement des ordures ménagères : € 620.000
    Parc à conteneurs de l’IBW : € 430.000 (soit € 19,10/habitant) 
    Enlèvement & traitement des encombrants : € 48.000 (pour la collecte annuelle du mois de juin)
    Collecte de déchets verts du samedi : € 35.000/an pour 27 collectes

    Bon à savoir :
    La collecte annuelle des encombrants aura lieu mi-juin. Le calendrier toutes-boîtes IBW précisera cela.
    N’hésitez pas à signaler les dépôts sauvages à la commune via l'application 'Betterstreet'.
    A noter, l’initiative de la Région Wallonne : ⤷ « devenez ambassadeur de la propreté »  

    Thierry Bennert copie.jpgThierry BENNERT

    Thématique | ENVIRONNEMENT, SERVICES A LA POPULATION Édition | Eric de Séjournet © 2007-2018